Lettre ouverte à monsieur Louis Aliot

feather-2571777_960_720

Cher Monsieur

J’avais entendu parler de vous jusqu’à ce jour que parce que vous êtes le compagnon de Marine Le Pen, je ne vous connaissais pas plus que cela. Puis maintenant j’entend parler de vous pour une histoire d’IVG de confort. Alors Monsieur permettez moi de vous expliquer quelque petites choses car vous n’êtes pas une femme d’une part et aussi pour vous remettre les idées nettes (même si je crois que ce n’est pas trop possible ayant à faire face à un être complètement fermé aux raisonnements autres que les vôtres.)

Je vous rappelle que des gens se sont battus pour que les femmes puissent choisir d’avoir un enfant ou pas (la contraception –> loi Neuwirth de 1972) et puis pour celles qui n’ont pas le choix de faire autrement de subir une interruption de grossesse il y a eut la loi de Simone Veil qui a été elle promulguée le 17/01/1975 il y a donc 37 ans tout juste à quelques jours près. L’IVG n’est pas un moyen de contraception mais un cas de force majeur pour bien des personnes. Je vous parle de mon expérience personnelle car oui si je réagis c est que ce sujet me touche personnellement.  Il y a quelques années, alors que j’avais à peine 18 ans, que j’étais étudiante je suis tombée enceinte à cause d’une inter-action médicamenteuse (ce bébé avait 95% de chance d avoir des mal formations à cause des médicaments pris). Je n’avais pas de sous et mon compagnon non plus pour faire vivre un petit être, nous avons pris la terrible décision de ne pas garder cet enfant, car un enfant doit pouvoir vivre dans des conditions de vie dites normales. J’ai très mal vécu cet avortement, j’en ai fait une dépression, mon coeur de femme était meurtri j’ai même nommé ce bébé par un prénom neutre (Raphaël à qui je pouvais rajouter une autre L  d ange pour le féminiser avec un E). Un an plus tard je tombe de nouveau enceinte de ce même compagnon, un préservatif craqué mais on s en fouttait on s aimait je finissais mes études, on le garde, on allait se marier. Personnellement j’avais 19 ans je finissais mon BTS, j attendais ce bébé de l’homme que j’aimais, puis enceinte de quelques mois je le trouve dans notre lit avec une autre, je suis partie enceinte et seule plus que jamais avec une petite fille dans mon ventre. J’étais malheureuse, je ne savais pas comment j’allais  faire pour élever cet enfant. Ma fille est née un jour d’octobre 1996, je me suis battue pour elle, car elle était ma force, et que j’avais une maman à cette époque  qui me soutenait. Puis en 1998 je rencontre quelqu’un avec qui je suis pas mal, j’essaie de construire une vie de couple tout en étant chacun chez soit, début 2000 on décide de faire un enfant pour emménager quelques semaines plus tard. Sauf que du moment où je suis tombée enceinte, cet homme m’a frappé je me suis retrouvée à l’hôpital 6 fois en 1 mois 1/2, pour violences conjugales. Je suis allée voir mon gynécologue en lui disant que je ne pouvais garder cet enfant, que cet enfant tout comme moi serions en danger. Donc 2 ème interruption de grossesse le 7 mars 2000 sur les coups de 13h. Mon père m avait emmené à l’hôpital et m’a ramené le soir chez moi. Ce jour là en attendant de descendre au bloc opératoire je reçois un coup de fil de mon frère qui m’apprenait la naissance de ma nièce. Je ne peux vous expliquer toutes les idées qui me sont passées par la tête, je pleurais toutes les larmes de mon corps mais je ne pouvais mettre en danger ce bébé ainsi que ma fille et moi par la même occasion. Donc IVG faite, des mois et des mois à accuser le coup, pas un jour ne passe sans que je n’y pense depuis quasiment 12 ans, et c est pourtant mon choix. Depuis j’ai fait 2 fausses couches j’ai eut 2 autres enfants, la vie ne m’a pas gâté de plus pour autant mais je suis plus vieille, j’ai plus de recul, plus de ressources, plus de force à affronter la vie,  mes enfants sont là. Les IVG laissent des séquelles psychologiques à vie pour bien des femmes (et des hommes j’en connais un au moins sur terre),, donc si c était du confort ce serait totalement bénéfique comme avoir une piscine chez soit c est pas indispensable c est du confort.

Puis je ne comprends encore moins vos prises  de position car vous êtes soit disant pour des enfants nés au milieu d’une famille, où il y  le papa la maman mais pas pour des familles homoparentales et les familles monoparentales ne se font pas bien voir non plus d’après ce que j’ai pu lire.  Avez vous pensé à ces filles qui se retrouvent seules, ces femmes violées, elles doivent garder un bébé qu’elles ne peuvent élever, ce seront sûrement des petits êtres malheureux, car des femmes obligées à garder ces enfants,  des femmes qui seront dépassées par tant de problèmes plus ou moins faciles, ou des enfants abandonnés à la naissance. Mais pour qui vous prenez vous pour décider de la vie de ces femmes là, leur corps leur appartient et personne n’a le droit de dicter la conduite à tenir face à une femme qui doit pour telle ou telle raison avorter. Il faut savoir les soutenir en cas de besoin, et ne pas les incriminer comme vous le faites dans vos propos. Quel être humain êtes vous pour décider à la place des autres? Si on dérembourse les IVG, il y aura de nouveau des faiseuses d’anges, des ivg illégaux dans des conditions sanitaires déplorables. Et cela je ne peux l’accepter aussi bien en tant que femme ayant subit 2 IVG, mais aussi en tant que maman. Je connais les 2 côtés de la grossesse, IVG et grossesse menée à terme.

Alors monsieur, c est comme si à ce jour vous donniez de nouveau des aiguilles à tricoter aux faiseuses d’anges, afin qu’elles fassent un travail illégal, dans des conditions d’hygiène inqualifiables et qu’elles fassent partir ces enfants non désirés malgré les moyens de contraception actuels. Je ne dis pas que l’IVG doit être un moyen de contraception (et je suis bien consciente que ça peut le devenir pour certaines personnes) mais laissons libre la femme de choisir ce qui est bon pour elle, et pour sa vie. On est en 2012 et non en 1912, je ne veux plus entendre parler d’IVG de confort, avez vous subit une IVG pour dire que c est confortable? Vous ne pourrez jamais savoir à quel point ça fait mal aussi bien physiquement que mentalement. Alors arrêtez de dire de telles sottises, je vous en prie.

Maud 35 ans maman solo de 3 enfants pas « assez bien » pour plein de gens mais une femme entière qui dit ce qu’elle pense plus que jamais.

 

Madame Simone Veil à droite sur la photo, plein de femmes vous disent merci.

 

Edit du 3/2/12 00H33
Voici sa réponse à ma lettre sur Twitter:

Monsieur pouvez vous argumenter?

Publicités

19 commentaires Ajouter un commentaire

  1. igorreteno dit :

    je ne dirais qu’une seule chose RESPECT

    J'aime

    1. maudou dit :

      Merci Igor.

      J'aime

  2. Elisabeth dit :

    C’est un témoignage vraiment émouvant… Je ne connaissais pas ton histoire et je t’avoue que ton histoire m’a fait pleurer et maintenant je comprends mieux certaines de tes réactions…
    Je t’embrasse bien fort
    Elisabeth

    J'aime

    1. maudou dit :

      Merci poupette.

      J'aime

  3. Thierry dit :

    Moi je sais pourquoi j’aime cette femme…

    J'aime

    1. maudou dit :

      Merci toi…. Ce ne fut pas simple cette lettre ouverte mais c’est la vie. MERCI pour ton mot d’amour

      J'aime

  4. EMILIE dit :

    Bravo pour ce texte plein de sincérité et de courage.

    J'aime

    1. maudou dit :

      merci Emilie pour ton petit mot.

      J'aime

  5. Anne dit :

    Allez puce tu es super courageuse et tu peux être fière de tes petits anges!!! je te fais des bisous….

    J'aime

    1. maudou dit :

      Merci ma belle. ❤

      J'aime

  6. Océane dit :

    Bisous (tu m’as fait pleurer, tu n’imagine même pas..)

    J'aime

    1. maudou dit :

      Désolée ma puce….. ❤ gros bisous mon océan de douceur…. #Love

      J'aime

  7. Desmarques dit :

    Bonjour

    Article très touchant… Et tellement vrai !
    Merci

    J'aime

  8. Oupsman dit :

    Bravo pour ce texte très fort, car vécu.

    J'aime

  9. neozox dit :

    Tain si sa mère avait avorté on aurait pas eu ce mec dans notre paysage politique…. Je vote pour l’IVG et le dépistage précoce du front nationalisme pour épargner de pauvres parents d’avoir à élever des futurs nazi….

    Maud bien parlé 😉

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s