L’ex hyper-connectée c’est moi!

SAMSUNG CSC

Avant je passais mes journées (et même souvent mes nuits) sur le net. Tout était bon pour que je sois connectée, recherche de boulot, papoter avec les copains/copines, rédiger des billets pour moi ou pour d’autres, aller lire le journal, surfer sur Pinterest, instagram, Facebook, Twitter etc….

Sauf que depuis le mois de juin, je sens comme une overdose. J’ai d’abord diminué fortement mon temps à être sur Twitter (je tweetais beaucoup on peut même dire énormément), j’en suis venue à juste dire bonjour bonsoir et 2/3 tweets comme ça (moi c’est ça tout ou rien ou quasiment rien, c’est noir ou blanc). À la place j’ai fait autre chose, je me suis forcée à sortir, à aller marcher, à lire.

Puis j’ai décidé que c’était au tour d’Instagram, je n’y vais plus que 2/3 fois par jours alors qu’avant je pouvais y aller une bonne vingtaine de fois. Je fais des photos souvent en journée, je les mets toutes au même moment en fin de journée.

Pinterest c’est différent, je n’y vais pas très régulièrement alors pas de restriction de ce côté là.

Je me suis remise à acheter le journal papier, et c’est pas mal au final de lire sur ce support sans y voir les commentaires souvent assez acerbes des gens en dessous des articles des journalistes.

Et puis depuis une quinzaine de jours j’ai enfin décidé d’enlever les notifications push de mon iPhone, je vois les messages ou autres seulement quand j’ai décidé de me connecter. Tant pis si certaines personnes ne comprennent pas. (les « je t’ai envoyé un message sur Facebook il y a au moins 3heures » j’ai plus envie de le lire, je vois le message quand je me connecte sur Facebook point barre) J’ai également coupé le vibreur de mon téléphone, quand  je mets mon téléphone en silencieux c’est pour être tranquille réellement pas pour que je sente vibrer dans ma poche qui m’incite à aller voir ce qu’il se passe.

Alors oui même si je prends un réel plaisir quand je me connecte désormais, j’ai décidé de ne plus être cette fille hyper connectée, à attendre une interaction avec quelqu’un, un mail de l’amoureux ou une réponse à un mail qui n’a pas d’urgences. Je préfère écrire mes billets à un moment donné, d’organiser mes journées différemment, de faire un vrai planning, de ne plus être connectée H24 (oui je dors 3h par nuit alors forcément….). Je ne souffre plus vraiment d’agoraphobie, alors je sors, je vais marcher, je ne refuse plus les invitations dans des rencontres blogueuses, je vais au contact des gens bien plus qu’avant.

Même si souvent je fais un billet sur les rencontres où je suis invitée, je ne subis plus internet comme avant. J’avais l’impression d’être devenue accro à ça, de combler un certain manque de relations via le net. Mais rien n’est meilleur que dans la vraie vie, d’aller s’acheter un bouquet de fleurs et oui une belle image de bouquet sur le net c’est bien beau mais il n’y pas encore l’odorat, le toucher. J’adore cette sensation de toucher le journal de nouveau, j’adore pouvoir faire une partie de Scrabble  avec les grands (j’ai joué au scrabble en ligne pendant assez longtemps), de faire des dessins avec le petit.

En gros je me déconnecte sur de grandes plages horaires, ce que je n’ai pas fait depuis si longtemps. Je vois le net, plus comme une source d’informations, un endroit magique aussi pour faire de belles rencontres mais ce ne doit surtout pas être un palliatif à une vie amoureuse vide. Désormais je lis, je sors, je m’occupe réellement de mes enfants et plus qu’à moitié rivée à mon iPhone ou mon ordinateur. A table maintenant les téléphones sont interdits, j’instaure des nouvelles règles aussi pour les enfants, j’essaie à ce qu’ils ne soient pas hyper connectés non plus. J’invite les gens à venir diner chez moi, où on se donne rendez-vous pour manger un petit truc dehors.  Le soir je prends un bouquin plutôt que mon ordinateur  ou mon smartphone dans mon lit (alors que le lit ne devrait être fait que pour dormir dixit les médecins spécialistes du sommeil).  Le mode « ne pas déranger » de mon iPhone est devenu mon meilleur ami. C’est à dire que personne ne peut me joindre à part ma fille entre 22h et 7h du matin désormais. Je suis cette fille qui racontait beaucoup de sa vie sur le net (Twitter, Facebook, ici même) mais qui a décidé de ne plus rien dire, et je repense une personne chère à mon coeur qui me disait souvent pour vivre heureux vivons cachés et je ne réalise qu’aujourd’hui combien il avait raison.

Ça ne m’empêche pas de continuer à bosser via le net, l’ex hyper-connectée que je suis passe le temps sur le net bien différemment désormais, et apprivoise le temps hors connexion petit à petit.

Et toi es-tu un(e) hyper connecté(e)?

 

Publicités

10 réflexions sur “L’ex hyper-connectée c’est moi!

  1. Catherine dit :

    Ca c’est une bonne nouvelle Maud ! Tu as bien raison. Je déconnecte aussi souvent mais peut être pas assez … je vais m’y mettre u peu plus 😉 Je suis d’accord aussi avec le fait que lire un journal sans les méchant petits commentaires en bas d’un article c’est top !

    J'aime

  2. Sonia Torello dit :

    Moi aussi je suis en phase sevrage. .. 😉
    Meme si je n’ai que face. …..
    Faudrait aussi que je fasse un sevrage de bricolage 😉
    Super contente que tu trouves ton équilibre. ..
    Et puis on reste quand même en contact. ..
    Bisous bisous (2 chez vous. .)

    J'aime

  3. wondermomes dit :

    Comme toi j’étais une hyperconnectée mais l’été 2013 j’ai mis le hola, j’en avais même parlé dans un billet également. 😉 Bravo pour ta démarche !

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s