Etre forte

wonder woman phenomene de maud
( Crédit image  )

Etre forte c’est l’opposé de ce que j’ai été pendant toute ma vie.
J’ai été faible par amour, par peur de l’abandon, par peur qu’on me fasse plus de mal encore et encore.
Je n’ai pas su dire non, j’ai même supplié pour ne pas être abandonnée, j’ai pas dit stop quand les coups étaient si violents.
Et puis là il y a quelques semaines j’ai dit stop, j’ai dit les choses à dire un soir, les choses écrites violemment sans être calme et reposée, mais il le fallait. L’abandon c’est moi qui le fait cette fois pas par lâcheté mais par force, je ne laisse plus personne me faire du mal. On ne peut pas jouer avec les gens, avec sa femme, avec sa fille, avec son amoureux, avec ses amis. Je ne sais pas jouer, je ne sais pas faire semblant, je me suis juste tue pendant des années car je laissais faire. Ce n’est pas de l’hypocrisie, pas un jeu juste de la peur.

Aujourd’hui je me sens plus forte, seule certes mais plus forte car j’ai dit stop à cette violence. Cette violence a bouffé une longue partie de ma vie.
Aujourd’hui être forte c’est aussi ne pas envoyer de mail alors que j’en crève d’envie, mais je sais qu’il restera sans réponse. J’ai trop donné pour un silence pas toujours mérité, alors aujourd’hui c’est moi qui me fait violence pour ne plus envoyer de mails, c’est un travail de chaque instant. Tout passe avec le temps on dit, alors j’attends que ça passe. Je suis forte, je dois être forte encore et encore et attendre ce moment où cette envie passera. Je sais que ce chemin est long mais on ne peut revenir en arrière des milliers de fois, on le fait souvent trop quand on aime.
Être forte c’est exister par soi même, et pas dans les yeux des autres. J’ai voulu exister dans les yeux de l’autre, je me suis plantée de chemin, on ne peut être aimée que si on s’aime. Aimer je ne sais pas faire, enfin je sais mal faire sûrement, j’aime trop sûrement, mais j’aime avec mon coeur.
Alors être forte, c’est ne pas s’enticher du premier venu, celui qui me porte un peu d attention. J’ai connu le véritable amour, je sais ce que c’est dans mon coeur, je sais de quoi j’ai été capable par amour, je sais ce que j’attends aussi désormais.
Je ne jette  la faute sur personne de ne pas avoir été assez forte, s’il y a une personne à qui je dois en vouloir c’est moi de ne pas avoir pas su dire non à la violence, de ne pas avoir dit stop quand la souffrance était trop grande car ça ne me convenait pas/plus. Je sais désormais que je suis forte que le combat n’est pas contre moi, contre celle que je suis vraiment, je ne changerai pas, je suis celle qui aime trop peut-être mais je suis une passionnée de l’amour, de la vie, celle qui a envie de pouvoir sortir manger au restaurant avec l’amoureux, celle qui a envie qu’on la séduise encore, celle qui a envie de pouvoir embrasser l’amoureux sans devoir faire attention à tout. Celle qui peut rencontrer ses amis, son amour sans devoir faire le choix entre les 2. On dit pour vivre heureux vivons cachés, cachés oui mais ne pas se mentir à soi même. C’est ça, être forte. Je me suis bien trop menti durant des années, je faisais ce que les autres voulaient de moi, je n’étais qu’un pion qu’on déplaçait au gré de ses envies.
Aujourd’hui je suis la Maud forte, qui se bat contre autre chose qu’elle même et qui ne se laissera plus être faible. Personne n’arrivera à péter cette carapace que je me suis forgée au cours de ces derniers mois, pas une carapace pour me cacher, mais une carapace pour être plus forte une carapace incassable, un peu comme le bouclier de Captain America, un peu comme l’électro-aimant placé près du coeur d’Iron Man. Je suis un peu une wonder woman, peut-être pas aux yeux des autres et ça je m’en contrefous mais à mes yeux, je dépasse mes limites chaque jour, je me bats pour la vie et non plus contre la vie.

Il y a une phrase de Marston créateur de Wonder Woman que j’aime:

 » Même les filles ne voudront pas être des filles tant que nos archétypes féminins manqueront de force, de vigueur et de puissance. Comme elles ne veulent pas être des filles, elles ne veulent pas être tendres, soumises, pacifiques comme le sont les femmes bonnes. Les grandes qualités des femmes ont été méprisées à cause de leur faiblesse. Le remède logique est de créer un personnage féminin avec toute la force de Superman plus l’allure d’une femme bonne et belle. »

Publicités

6 commentaires sur « Etre forte »

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s