Franchir le cap

634440__rock-climbing-wallpaper-widescreen-wallpapers_p
( Crédit photo )

Avec cette envie de vivre, de me battre plus que jamais, il y a des caps à franchir. Moi qui suis une battante de nature, qui me laisse souvent gagner par l’émotion (très trop souvent), j’ai souvent pris mes décisions en fonction des autres, par peur d’être abandonnée, de mal faire, de faire de la peiner mais aussi d’abandonner les gens. Alors je prenais des décisions qui me correspondaient pas vraiment, j’étais un peu qu’à moitié moi.

Or à 38 ans, j’ai vu que je m’étais plantée de route durant une bonne partie de ma vie, la vie c’est la mienne, pas celle des autres. Dans la vie il y a des caps à franchir  pour avancer et ces caps depuis plusieurs semaines je les franchis.  (Je grandis donc?)

Je prends ma vie en main, je fais ce que bon me semble, j’avance dans différents domaines. Je n’ai plus peur de sortir seule, cette phobie de l’extérieur est partie, cette phobie des autres aussi. Alors je vais où je suis invitée, je rencontre du monde c’est une belle étape franchie déjà.

Je sais que j’ai besoin que de moi pour avancer, j’ai besoin de personne d’autre, je me retrouve, je retrouve cette Maud battante qui ne baissait pas les bras pour une défaite, une Maud qui ne s’apitoyait pas car on l’avait abandonnée….  Je n’ai plus cette peur d’avancer seule, je sais que je suis combative, je viens de le prouver à mes enfants, aux gens que j’aime que je m’accroche, à la vie, à l’amour. J’ai plus besoin des autres pour me sécuriser, je suis moi même ma corde de sécurité même au bord de la falaise de la vie.

La vie ne me fait plus peur, je suis capable de soulever des montagnes pour que les miens soient heureux.  J’ai lâché mes valises en route il y a peu. Je sais que beaucoup de caps sont encore à franchir. Mais quoi de plus merveilleux de ne pas se soucier de ce que les autres vont penser de moi si je fais telle ou telle chose?  Je suis une femme intègre et respectueuse des autres, mais je vis pour moi, je ne vis désormais plus pour les autres, et pas au travers du regard des autres.

Oui les gens ne peuvent pas aimer ce que je fais, la personne que je suis, mais être honnête avec moi, les miens c’est l’essentiel. Je suis fidèle à mes convictions, à mes amis, à mes amours. J’ai des principes  que j’inculque à mes enfants. Je pense à Virginie qui se demandait si les coups un jour ça faisait moins mal. Je ne peux répondre que OUI, un jour ça fait moins mal. Et ce jour là c’est quand on franchit le cap de ne plus faire attention aux réflexions acerbes des gens, bien sur que ça peut piquer mais il suffit de ne plus parler aux gens qui nous veulent du mal, de mettre tout en oeuvre pour qu’ils arrêtent de nuire.

Les caps j’en ai des tas à franchir, parfois se mettre dans ma bulle pour se ressourcer ça fait du bien, il suffit aussi de se fixer des caps, car avoir des projets, des ambitions c’est l’essence de la vie.  Et comme on dit « NEVER GIVE UP » que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle. On te met des bâtons dans les roues? Je n’ai qu’une chose à te dire explose ces bâtons, et continue ton chemin.  Vivre dans la réalité et faire des choses bien c’est mon chemin.  Je peux pouvoir me regarder dans la glace demain ou dans 50 ans.  Se battre pour la vie et non contre les gens c’est juste FABULEUX.

Publicités

4 réflexions sur “Franchir le cap

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s