Et pourtant la vie doit continuer

keep calm and love

Ce matin, après une heure de « sommeil » je me réveille avec le coeur lourd. L’impression de me réveiller d’un cauchemar et pourtant non c’est la triste réalité. En 2015, des gens veulent faire taire d’autres personnes, en 2015 il y a eut 100 000 personnes qui sont descendues dans la rue pour ne pas céder à la peur dans laquelle on veut nous cloisonner. Il faut que la liberté d’expression puisse continuer d’exister, il faut que l’amour triomphe. L’amour des gens qui nous sont proches, mais aussi l’amour de l’être humain.

Je ne sais pas comment continuer mon blog aujourd’hui , et pourtant je vais le continuer. En fait parler de bouffe, de petits plaisirs de la vie, de tristesse aussi parfois ça me parait tellement dérisoire par rapport à ce qu’il s’est passé il y a un peu moins de 24h. On a tué une partie de mon enfance en tuant Cabu mais la vie d’autres personnes en tuant les autres. Il y a des familles endeuillées, des femmes sont veuves, des enfants sont orphelins de parents, des parents sont … On sait bien qu’il n’y a pas de mots pour désigner le « statut » de parents qui a perdu son enfant. Les journalistes ont perdu leurs collègues, des gens ont perdu leur potes.

Je souhaite voir mes enfants continuer à jouer, rire, voir la vie continuer. Il ne faut pas avoir peur de cet obscurantisme, on ne doit pas se laisser avoir. Je veux voir la solidarité entre les humains, je veux voir que l’amour gagne sur la haine de l’autre. Je veux croire en la bonté de l’être humain, je veux vivre je veux être libre de pouvoir continuer de m’exprimer. Il y a tant de « JE » dans ce billet alors que nous formons qu’un, nous sommes l’espèce humaine, nous ne sommes qu’un. Continuons de rire, continuons d’être là pour les autres, continuons de nous aimer les uns les autres, continuons de vivre. Je ne veux pas me croire utopiste.

Ma vie est la vôtre, votre vie est la mienne, vous vivez ce que je vis; la destinée est une. Prenez donc ce miroir et regardez-vous-y. Hélas ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? Ah ! insensé, qui crois que je ne suis pas toi! Victor Hugo

PS: À l’heure où j’écris ce billet, une nouvelle fusillade a eut lieu en région parisienne.

Publicités

10 commentaires sur « Et pourtant la vie doit continuer »

  1. Tu écris très bien ! Depuis hier je ne comprends toujours pas comment on peut faire ça ! Contente de voir la mobilisation de tous ! Je n’arrive plus à souhaiter les vœux de bonne année autour de moi !

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s