La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

la petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

Cette semaine j’ai reçu de la part d’un ami de twitter un e-book. Il me l’a proposé, j’ai accepté avec plaisir car plusieurs jours auparavant ce livre m’avait fait de l’oeil en librairie, pourquoi? Le titre, la couverture bleue sans doutes…. Je me suis penchée sur cette 4ème de couverture:

Si tout a commencé, pour Romain Puértolas, par l’ambulation à succès, chahutée et planétaire, d’une armoire bien complète de son Fakir, tout va continuer avec la geste aérienne d’une donzelle hors norme : Providence Dupois, debout dès l’aube, flair de reine, six orteils au pied droit, factrice de profession et mère par instinct. Coincée en aérogare par la nuageuse colère d’un volcan islandais, Providence ne peut aller quérir-guérir au Maroc l’enfant malade qu’elle a adoptée : Zahera, fillette aux poumons embrumés (toujours des nuages) par la mucoviscidose. Elle tempête, trépigne et songe à l’enfant qu’elle a découverte, petite boule de charmants prodiges, lors d’une hospitalisation au Maroc. Quand soudain les dieux suscitent un génie : le maître 90, dit aussi Hué, pour qui vole qui veut, suffit d’ouvrir les bras, l’envol se prend comme un élan : hop ! Et Providence de voler, cap Maroc ! Mais si, en définitive, tout cela n’était que chimère à réacteurs, un conte odoriférant, une rêverie en altitude… Qui sait ? «le monde est un enfant qui veut voler, avant de savoir marcher» nous glisse l’artiste : dont acte, rêvons, volons, rêvons que nous volons. Lisons.
Romain Puértolas est né le premier jour de l’hiver 1975 à Montpellier. Conscient de la brièveté de la vie, il décide de vivre plusieurs vies en une seule. Tour à tour professeur de langues, traducteur-interprète, compositeur, DJ-turntabliste, nettoyeur de machines à sous, steward dans une dizaine de compagnies aériennes puis lieutenant de police, il déménage 31 fois en 38 ans. L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, son premier roman, revêtu d’une couverture du plus beau jaune citron, a paru en septembre 2013 (après une longue série de manuscrits refusés). Il a été traduit en 35 langues, a remporté le Grand Prix Jules Verne 2014 et le prix Audiolib 2014 pour la version audio lue par Dominique Pinon. L’auteur travaille en ce moment à son adaptation cinématographique. Son deuxième roman, La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel, est aux couleurs du ciel quand il est bleu. Détail d’importance, car «Happyculteur», ou heureux chronique par nature, comme il se définit, Romain Puértolas s’est mis en tête de dessiner un magnifique arc-en-ciel sur les étagères de ses lecteurs.

Alors je n’ai pas lu le premier roman de Romain Puértolas  qui se nomme l’extraordinaire voyage du fakir qui est resté coincé dans une armoire Ikéa  assez loufoque parait-il. Donc je suis passée directement par ce second roman de Romain Puértolas et j’ai adoré. C’est apparemment aussi farfelu que le premier livre. Tu as déjà vu Amélie Poulain? Moi oui je n’ai pas aimé plus que ça l’histoire, mais c’est l’univers coloré que j’ai aimé, comme un gros bouquet de fleurs des champs très coloré, et bien là ça me fait cet effet sauf que l’histoire est belle et ça fait écho un peu à mon billet de ce samedi. Parfois l’auteur part parfois un peu dans tous les sens et dommage que certains sujets comme le don d’organe soient juste survolés et non approfondis. Par contre l’auteur fait des références à Boris Vian,  Higelin, Balzac et d’autres et j’ai apprécié cela.  En somme ce livre est sympathique, j’aurais juste aimé que certains sujets soient plus approfondis au delà de cette forme d’écriture un peu folle. C’est un conte pour adultes en quelques sortes, je me suis attachée aux personnages de ce livre, surtout à cette petite fille malade.

Publicités

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s