Devine combien je t’aime

IMG_1780

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai entendu ni mon père, ni ma mère, ni même mes grands-parents me dire qu’ils m’aimaient. Ça se disait pas, en tous les cas pas pour mes grands-parents mais je n’ai jamais douté de leur amour, mes grands-parents ne le disaient pas mais montraient leur amour au quotidien, dans leurs actes.
Ça m’a sans doute manqué de ne pas entendre je t’aime. Je ne savais, moi-même pas trop dire je t’aime. Je l’ai parfois écrit, mais le dire était réservé à des moments spéciaux.
Puis j’ai eu ma fille, je lui ai dit alors qu’elle n’avait que quelques minutes de vie, le premier je t’aime de sa très très courte existence. Depuis, je n’ai jamais cessé de lui dire, on se le dit souvent elle et moi, on se l’écrit même parfois dans la journée par sms. Quand à mon fils, mon premier fils je veux dire, lui ne me le dit jamais sous forme orale, mais il me l’écrit, me le dessine, me le montre aussi. En ce qui concerne mon tout petit, il est comme je suis maintenant, il me dit souvent je t’aime maman. Et il me pose souvent la question maman est-ce que tu m’aimes? Ce n’est pas un réel questionnement, mais plus un jeu. Car souvent je réponds « Devine combien je t’aime ». Alors il me répondait jusqu’à peu « 10 » en montrant avec ses petites mains ses dix petits doigts dépliés, car lui c’est le maximum qu’il puisse montrer avec ses mains.
J’ai appris à dire je t’aime avec mes enfants, j’ai besoin de leur dire, de leur montrer. Maintenant je sais dire je t’aime aux gens que j’aime et plus me cacher derrière un moment particulier. Je sais sans doute trop le dire, comme si toutes ces années où je n’avais pas pu/su dire cela je le rattrape. Bon par contre mes « je t’aime », ne sont pas en attente d’un je t’aime en retour, ils ne sont pas soumis à conditions. Mes je t’aime aussi bien pour mes enfants que pour mon compagnon sont vrais, je ne sais pas faire semblant, je ne sais pas dire je t’aime quand ce n’est pas vrai et tous les actes qui vont avec aussi. Je ne sais pas rester avec quelqu’un que je n’aime pas, je ne sais pas dire je t’aime quand je ne le pense pas du plus profond de mon coeur. Le « Je t’aime » qui m’a tant manqué durant mon enfance, est un réel engagement d’amour ou d’amitié. Je ne sais pas dire je t’aime à quelqu’un à qui je ne voue pas une confiance illimitée, je ne sais pas dire je t’aime à quelqu’un avec qui je n’envisage pas faire un chemin avec lui/elle. C’est sans doute un moyen pour moi de rassurer les gens sur mon amour, même en période difficile, même en pleine crise, même quand parfois c’est trop tard. Parfois on aime, parfois on fait des erreurs en tant que parents et/ou amants et pourtant l’amour reste indestructible malgré tout. Pour moi l’amour que j’ai pour mes enfants/ mon compagnon est inconditionnel. Je parle de cet amour, le vrai celui qui est encore là malgré certaines déceptions, celui qui grandit au fil des jours. Devine combien je t’aime? Plus qu’hier et bien moins que demain.

Publicités

Un commentaire sur « Devine combien je t’aime »

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s