Wonderful life, vraiment?

Bon je ne vais pas cacher que c’est la disparition du chanteur Black ( Colin Vearncombe) qui m’a inspiré le titre de ce billet. Qu’est ce que j’ai pu écouter cette chanson alors que je n’ était qu’en 6ème, pendant que mes copines étaient pro-Elsa (Lunghini)  ou pro Vanessa (Paradis)…..

J’avais déjà écrit un petit billet il y a quelques mois à la suite du décès du mari d’une femme que j’apprécie particulièrement. Là, oui c’est un peu l’hécatombe au niveau des personnalités qui disparaissent…. Alors oui on prend conscience que la vie peut s’arrêter demain. Mais comment se dire que la vie est formidable quand on perd un être cher. Oui ça fait partie de la vie, la mort est là jamais bien loin de nous, on le sait , on le sait que trop bien. Ceux qui sont confrontés à la mort par leur métier, ou bien par une maladie voient je pense la vie autrement. C’est aussi pour cela que j’ai instauré ces petits bonheurs de la semaine.

Non je ne vais pas dire que la vie est facile, je ne vais pas m’étendre sur mes soucis, je ne vais pas relater ce qui m’arrive, la vie j’ai voulu de moi même la quitter quand ça n’allait pas, quand j’étais trop malade pour continuer à me battre. Mais je suis toujours là, alors c’est que je dois trouver quelque part cette vie formidable. Oui bien sur parfois quand on est seul, quand on est malade, quand on a des soucis de boulot (et tout ce qui en découle chômage, manque de fric ) la vie parfois est bien sombre. Oui, on se dit que la vie ne nous gâte pas… Chaque matin je vois un SDF devant l’école des garçons quand il a fait si froid il y a quelques jours il n’avait qu’un petit pull sur les bras et un bout de vieille couverture il marchait sans cesse pour se réchauffer, je regardais les gens passer devant lui, et pas un regard gentil envers lui, pas une parole. Je me suis dit « punaise c’est un humain comme nous tous, merde quoi! » Alors je suis allée chercher un café chaud et un croissant à la boulangerie, je lui ai apporté en lui disant juste « c’est pour vous. » Il m’a remercié 100 fois au moins pour ce geste que je trouve si normal au final, je ne sais pas pourquoi cet homme s’est retrouvé dans la rue, et on peut tout s’imaginer, les parents l’ont mis dehors quand il était plus jeune et ça fait des années que la rue est son domicile, sa compagne/femme l’a mis hors de leur domicile car elle a trouvé quelqu’un, il a perdu son emploi il ne pouvait plus payer son loyer et s’est retrouvé à la rue? Je ne sais vraiment pas mais je sais que la vie n’est pas formidable pour tout le monde, que oui on a tous notre lot de malheurs mais qu’il y aura toujours plus malheureux que nous. Oui la vie est parfois rude mais ne pas oublier qu’avec un sourire, une parole, un geste tendre, un coup de main cette vie peut-être une wonderful life il suffit de se reconnaître pauvre et savoir demander de l’aide… (pensées pour mon parrain le père Hugues)

Publicités

Un commentaire sur « Wonderful life, vraiment? »

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s