99 ans

roccasecca
( Les ruines du château de la famille de Saint Thomas d’Aquin à Roccasecca, village de naissance de ma grand-mère source photo )

Aujourd’hui tu aurais 99 ans, 99 ans d’amour que tu aurais pu donner. J’ai souvent parlé de toi ici, car en fait tu m’as tellement apporté, tu as construit une bonne partie de moi, tu as créé en moi cette sensibilité….
Je me souviens de quand tu es tombée malade j’avais 7 ans, ce fut une épreuve terrible pour moi, je me souviens de cette pièce de 10 francs que tu cachais pour moi dans cette boite en cuir qui est désormais dans ma maison, je me souviens de ce pendentif où il y avait une photo de ta soeur partie bien trop tôt et tu nous l’ouvrais et nous on embrassait cette photo alors que moi je ne l’avais jamais vu cette soeur disparue. Ce médaillon c’est ma mère qui te l’avait offert et c’est moi qui le garde comme le souvenir de toi le plus précieux.

Je me souviens de tes larmes qui coulaient quand tu n’arrivais plus à parler au début de ta maladie, je me souviens cette horreur dans tes yeux quand on a dû t’amputer jusqu’au genou. Je me souviens de cette tristesse dans les yeux de ton mari, notre petit sicilien notre petit Giovanni, qui était tout pour toi et tu étais tout pour lui. Il y a plus de 19 ans que tu es partie, il t’a suivi de près. Vous nous avez tellement apporté, pas un jour sans que je pense à toi, à lui.

J’aurais tellement aimé que tu vois mes 3 enfant, que tu vois cette petite fille qui a presque 20 ans que tu as pu tenir dans tes bras quelques fois, devenir cette si jolie jeune femme. Elle porte en second prénom ton prénom, tu es là en moi, en elle. Aujourd’hui en écrivant ces quelques lignes je pleure car tu me manques, j’aurais aimé avoir cette vie que tu rêvais pour moi, mais j’ai les 3 enfants les plus merveilleux de la terre, ils sont un peu de toi, je leur ai montré tous les 3 cet endroit où tu es née en Italie, où il y a encore beaucoup de tes neveux et nièces et leurs descendants qui y vivent. On parle de toi avec eux, tu sais aujourd’hui il y a des choses fabuleuses qui existent pour que nous soyons en contact malgré la distance. Et crois moi là bas dans ce village de Roccasecca on parle de toi, quand nous pouvons y aller on parle de moi comme de la petite fille de Maria-Grazia.

Malgré une vie amoureuse un peu décousue je respecte les valeurs que tu m’as inculquées, le respect, la fidélité, le pardon et la compassion. J’ai aimé les gens comme tu m’as appris à les aimer avec respect, profondeur et fidélité comme tu nous aimais nous tes petits enfants. Je me souviens de cette générosité que tu avais je crois que cette générosité qu’on me reproche tant par le fait de ne pas penser à moi, elle vient de toi. Et je suis fière de cet héritage….

Au delà de tout ce temps qui nous sépare, de cette maladie qui t’a éloignée de moi ici bas, j’espère que tu es fière de moi d’où tu es, continue de veiller sur les gens que j’aime comme tu le fais….

Publicités

Un commentaire sur « 99 ans »

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s