L’amour et encore de l’amour 


Hier j’avais fait une liste d’articles à venir, j’avais une belle liste d’articles assez légers que je voulais publier ici. Mais ce « programme » est changé. Je n’arrive pas à m’enlever les images vues sur les réseaux sociaux depuis hier soir. J’ai envie de vomir tellement les images font mal, les larmes coulent sans arrêt. Oui nous avons des images horribles là sous nos yeux, des images de  sur cette jolie promenade des anglais. Ce matin j’ai expliqué à mon fils ce qu’il s’est passé après l’avoir vu dormir paisiblement tout contre moi, tout la nuit. Ces gens enlèvent la vie, mais aussi enlèvent l’innocence de nos enfants. 

Cette promenade des anglais si souvent arpentée durant les 13 premières années de ma vie pendant mes vacances à Menton avec mes grands-parents maternels. Je me souviens une année mes grands-parents m’avaient fait la surprise de me conduire à Nice pour que je puisse voir le feu d’artifices. Je me souviens de la foule durant ce feu d’artifices, ma grand-mère handicapée restée assise dans la voiture et mon grand-père ne me lâchant pas la main d’une seconde. Il y avait hier soir des tonnes de familles comme nous, des tas de papas, de Mamans, de papis de mamies, qui emmenaient leurs enfants voir le feu d’artifices, des amoureux qui se tenaient la main, des gens qui s’aimaient les uns les autres tout simplement.

Après une petite nuit de 1h30, je me suis réveillée super angoissée, bien sûr que j’ai peur pour mes enfants, bien sûr que je regarde autour de moi quand je sors un peu plus qu’avant. Mais je ne peux pas continuer à ne pas aimer l’être humain, car ce sont des actes isolés bien que de plus en plus présents dans nos vies.

Plus que jamais je veux prendre la main de mes fils, de ma fille, je veux continuer à vivre, à aimer. C’est ce que je me dis depuis Charlie hebdo, depuis le 13 novembre depuis réellement de dates en fait, des dates reliées à des villes d’Irak, de Turquie, de Tunisie, de France, de Belgique , des Etats-Unis, d’Espagne etc… La liste est longue, beaucoup trop longue et pourtant nous les humains nous avons cette chance de pouvoir aimer notre prochain.

J’ai vu tellement de messages de haine depuis toutes ces dates, mais aussi tellement de messages d’amour et il y en a un dont je vais me souvenir longtemps. C’est une maman qui écrit ce message rempli d’amour et de paix. Cette maman est la maman d’Issam
une personne que je suis sur Twitter depuis le 15 novembre le surlendemain des attentats simultanés au Bataclan, rue de Charonne, stade de France.

Publicités

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s