Oh que oui je vais continuer…

96d6452eabd967b24c7cdca17a152e77.jpg
( source photo)

Après avoir appris le décès de Britbrit je me suis demandé si je ne devais pas m’arrêter de bloguer, de partir, de fermer mon blog sans prévenir et ne laisser aucune trace du blog, tellement la tristesse a été grande. Puis je me suis dit c’est pas ce qu’elle aurait voulu, elle veut que la vie continue, elle aimerait qu’on continue à se marrer comme elle savait si bien le faire.Alors oui je vais continuer à écrire sur ce blog, jusqu’à ce que je ne veuille plus pour de bonnes raisons, et non pour des raisons complètement loufoques, je vais continuer comme si je marchais sur cette plage pour aller rejoindre l’a mer et en fait on a l’impression qu’il n’y a pas de limites, je ne me pose pas  de limites, si en fait la seule limite que je m’impose c’est l’envie. Je ne me force pas à écrire, je fais cela par passion, plaisir et non par contrainte.

Faut dire qu’en ce moment la vie n’est pas très drôle, des boomerangs dans la tête c’est ce que je me prends, des trucs qui ont été dans le passé ressortent car il faut bien que ça sorte et faut dire que ça n’aide pas à être souriante à gogo. J’ai écouté beaucoup durant ces 3 derniers jours et j’ai vu ce que c’est l’amour, j’avais jamais vu ça avant, on m’avait jamais montré ce que c’était. Alors j’aime comme j’ai appris à me construire, tout simplement MAL.  Il n’y a pas de Maud qui doit avoir mal à cause du passé, mais une Maud qui apprend à se construire grâce à elle même, et surtout avoir la clairvoyance de ne plus se sentir menacée quand il n’y a pas lieu d’être. Je me suis sentie menacée durant 4 ans par une relation bafouée, par une relation qui m’a apporté que tristesse et larmes. Tous les hommes ne sont pas menteurs, tous ne disent pas de belles paroles pour parvenir à leurs fins. Il y a des gens sincères, des gens vrais qui te disent les choses mais par amour, même si ces choses en sont pas terriblement agréables à entendre.

L’amour n’est pas que de l’édulcoré mais aussi parfois l’amour c’est dire ou entendre des choses, se rendre compte aussi de trucs qui ne vont pas. C’est ça l’amour c’est pas des promesses faites en l’air. Et pour la première fois de ma vie, je l’ai senti depuis 3 jours cet amour là, et c’est pour cela que ça fait mal sans doute. Je sais que c’est vrai, que c’est fort, que ça fait terriblement mal aussi de se retrouver seule face à soi même, de se rendre compte de nos propres erreurs. Mais s’il n’y a pas cette remise en question, s’il n’y a pas cette vérité dite et/ou entendue il n’y a pas d’amour. Donc désolée pour ceux que ça emmerde mais ce blog va continuer, avec ses coups de coeur, ses coups de gueule, avec de la sincérité encore plus que jamais.  Je ne sais pas écrire autrement qu’avec mes tripes, mon coeur je suis vraie, entière je suis une espèce de ritale, « une plus ritale qu’une ritale » comme disait mon père avec mon caractère bien trempé. J’apprends juste à ne plus avoir peur de la vie, apprendre à montrer cette douceur qui émane de moi plutôt que de cette peur qui est apparente parfois en agressivité. J’ai appris plus en ces 3 jours qu’en presque 40 ans de ma vie, j’ai appris à voir ce que c’était l’amour d’une personne, j’ai entendu des paroles sans les prendre CONTRE moi mais juste POUR moi. Pas tout le monde veut détruire à tout prix, y’a des gens biens sur terre, et j’ai rencontré sans doute la personne la plus formidable au monde mais je n’ai pas su le voir avant .

À la veille de mes 40 ans (non non pas demain mais presque), je me rends compte que je peux évoluer, que je peux encore grandir que j’ai tant à apprendre sur les humains et surtout sur moi même. Avec une parole hier soir je me suis retrouvée face à ce que je montrais, qui est en fait l’inverse de tout ce que je suis réellement, je montre ce que je ne suis pas réellement, je montre juste comment on m’a appris à me protéger. Punaise j’ai fait volé en éclat cette foutue carapace cette nuit, j’ai écris longuement, dis les choses et évidemment j’ai pleuré. Personne n’est en mesure de payer pour le passé,  personne ne doit être un punching-ball que ce soit physiquement ou mentalement. J’apprends à mes enfants de s’aimer comme ils sont, d’être fiers d’eux et aujourd’hui je vais mettre en application ce que je leur enseigne. MERCI toi pour cette belle leçon d’amour, de vie tout simplement.

Publicités

3 réflexions sur “Oh que oui je vais continuer…

  1. Sonia dit :

    Je suis contente pour toi
    Je te souhaite la sérénité la paix et l’amour
    Et aussi a bas le crabe
    Gros bisous d’une autre qui s’est perdue quelque part et qui ne se retrouve pas…… (psy a la rentrée pour moi……j’arrive pas toute seule cette fois)

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s