Quand j’ai appris à marcher seule

d9c6bbcfddae0430010dc2ca1ce21b5b
(Crédit photo)

Tout est paradoxal dans mon titre puisque je ne vis pas seule car j’ai des enfants qui vivent avec moi. Mais en fait avant j’étais un peu du genre « besoin de toi envie de rien ». Oui avant j’étais la nana qui acceptait tout par « amour » pour ne pas se retrouver seule, j. Puis un jour, après une douloureuse séparation dans un moment où j’avais le plus besoin de soutien je me suis posée.

Oh je ne dis pas que ça n’a pas été douloureux, que ce ne l’est pas encore aujourd’hui, sauf que….. Après un état léthargique de quelques temps, où je ne pensais qu’à cette putain de séparation, je me suis remise en question. Je me suis dit ok, il t’a quitté au moment où tu en avais le plus besoin après cette opération difficile et douloureuse. Ok mais tu es encore en vie non? Tu n’es pas morte sans lui, tu avais besoin de lui sans aucun doute, oui car tu avais besoin qu’on s’occupe de toi, qu’on te soutienne, et tu voulais tellement qu’il te soutienne que tu t’es coupée de tous. Je me suis posée toutes les questions existentielles de la terre, de l’univers même. Et puis je me suis rendue compte que comme personne n’avait pris soin de moi, je me suis appuyée sur moi même,  j’étais à moi seule, ma propre béquille pour m’aider à marcher.

Je n’ai pas vraiment pris soin de moi  comme j’aurais dû car une fois encore j’ai préféré m’oublier et faire passer les enfants avant moi, car j’estimais qu’ils en avaient le plus besoin.  Et pourtant c’est faux, c’est moi qui en ai le plus besoin pour pouvoir prendre soin d’eux ensuite. (Oui Antonia tu me l’as dit des dizaines de fois, je sais et je ne le réalise vraiment que depuis quelques temps vraiment!!!)…..  Avec toute cette histoire, ces histoires même où j’ai été prête à n’importe quoi pour qu’on ne me quitte pas (et pourtant on me quittait quand même car quand j’osais me rebeller ça ne convenait plus que je dise non j’en peux plus de ça), j’ai appris que la seule personne sur qui je dois compter c’est MOI, la personne avec qui je dois être bienveillante en premier c’est MOI.

J’ai appris à vivre seule, à marcher seule tout simplement et ne plus être dépendante de tout et n’importe quoi.  Désormais je sais ce que je ne veux plus, que je ne suis plus celle qui acceptera tout par amour, par amitié, ou au sein même de ma famille. Je préfère être seule que de devoir subit encore d’être celle cachée, celle qu’on voit quand on a rien d’autre à faire ou quoi que ce soit.Aujourd’hui je sais dire non, je sais dire STOP quand ça ne me convient pas, quand je ne veux pas, je sais marcher et vivre seule. Je ne suis plus en quête de l’amour absolument. Je ne suis plus cette petite fille peureuse du monstre cache sous son lit mais plutôt la guerrière qui va se battre contre lui.  Je me suis infligée tant de souffrances pour rien, car je pensais que j’avais besoin de l’autre, des autres. Je pensais que je devais vivre grâce aux autres, à travers les autres. Sauf que non c’est une belle erreur de ma part. Aujourd’hui je vis grâce à moi, et c’est grâce à moi que si j’ai envie de prendre soin des autres je peux le faire, ce n’est pas en prenant appui sur n’importe quelle relation que je vis, je vis grâce à moi et je dois continuer sur ce chemin pour être fière de cette personne que je suis, qui arrivée à presque 41 ans sait que la meilleure personne pour prendre soin d’elle c’est ELLE-MÊME!

C’est à moi d’écrire l’histoire de ma vie, c’est à moi de prendre l’avion qui m’emmènera où je veux aller.  Et aujourd’hui je marche certes encore de manière « clopin-clopant » car il y a des cicatrises qui mettent du temps à se faire,  mais je me redresse petit à petit et je souris à la vie malgré toutes les embûches. Je sais qu’un jour la vie me sourira même si ça doit être dans 20 ans, elle me sourira car je suis moi et plus cette qu’on a voulu que je sois! J’ai enfin appris à vivre seule et ma meilleure amie c’est moi

Publicités

7 commentaires sur « Quand j’ai appris à marcher seule »

  1. Il est important de savoir doser tout ceci: prendre soin de soi, tout en donnant du temps/energie a ceux que l’on aime sans excès, sans oubli, dans l’amour de soi.
    Bravo pour tout tes efforts qui amènent a un plaisir, sérénité intérieure

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s