Petite lumière sur ma vie

f89ce084756c948d8730e338ed793660.jpg
(source image)

La valse des voeux et autres bonnes résolutions a commencé. Des je te souhaite plein de belles choses par ci, de l’argent et de la santé par là, tout en passant par cette année je me remets au sport ou bien j’arrête de fumer. Que c’est chouette de voir toutes ces belles choses. On voit beaucoup de gens parler, écrire, en espérant du mieux-être, du bien-être, de la joie mais que restera-t-il dans quelques jours, quelques semaines? Serons-nous tous toujours aussi enthousiasmes? On verra surement les premiers gens affaiblis par la vie déchanter, on verra surement des larmes couler (moi c’est déjà fait), des gens dire que décidément la vie n’est pas tendre. On sera surement des dizaines à avoir espéré mieux et qu’au final on aura pas vu le changement tant convoité, tant espéré. Et ne dites pas que la vie, c’est ce qu’on en fait, ce n’est pas vrai tout le temps et c’est une phrase que je ne supporte plus!

Et pourtant, dans les moments les plus noirs, où l’on semble si loin de la lumière, qu’on se dit qu’on arrivera jamais à refaire surface,  que la vie ne vaut plus vraiment d’être vécue qu’on est juste là bon à survivre à cette vie qui fait décidément trop mal, que c’est notre lot, il y aura une personne (ou peut-être parfois plusieurs) qui illuminera notre vie, enfin nous fera au moins percevoir une petite onde de lumière, tu sais celle qu’on voit quand on plonge, quand on est bien au plus profond immergé sous l’eau, et qu’on regarde  direction la surface, il y a cette petite onde lumineuse, parfois à peine perceptible. C’est cette lumière là dont je veux parler.

Lorsque je l’ai « rencontré » (lui l’être humain peu importe si c’est une femme, un homme, une personne du corps médical ou autre), il a su me porter un regard nouveau sur moi, un regard plein d’amour et de compassion, j’ai pendant quelques jours, quelques semaines, quelques mois pu me livrer un peu plus facilement qu’avec d’autres gens de l’espèce humaine. J’ai pu me regarder un peu différemment, sans doute avec peu moins de dégoût dans mon regard, un peu moins critique même si je suis extrêmement dure à mon encontre, je ne suis jamais mais jamais satisfaite de moi, de mon corps, de ce que je fais dans ma vie perso, pro. J’ai toujours cherché un regard approbateur, de la fierté dans le regard de l’autre sans jamais vraiment trouver ce que je cherchais, car je sais que c’est moi qui doit être fière de moi, on peut être fière de moi seulement si moi je suis fière mais une fois encore, j’ai été formatée n’importe comment, attention je ne rejète la faute sur personne c’est moi qui me suis auto-formatée n’importe comment.  Et puis l’être humain lui a posé un voile de tendresse via son regard sur moi, aussi par ses mots, jamais je n’avais été regardée comme ça. L’être humain a su m’ouvrir une certaine voie, ce fut une petite lumière sur ma vie, je ne sais même pas si ce texte sera lu par la/les personnes concernées, mais je voulais juste dire MERCI au cas où… Et je fais la promesse que je vais aller mieux, en tous les cas je fais tout pour.

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie Kléber dit :

    Je crois que c’est cette lumière qui fait la différence. On se souhaite le meilleur toujours cependant la vie ce n’est pas que ça, même si avec le recul le pire nous apparait parfois comme le meilleur. Il y a cependant toujours sur notre chemin des personne qui nous tendent la main et nous montrent le monde sous un angle différent, plus bienveillant, plus positif.

    J'aime

    1. Maud dit :

      Exactement cela, et parfois on en a vraiment besoin. bisous Marie

      Aimé par 1 personne

  2. Philo dit :

    Tu l’as dit la vie a ses hauts et ses bas. La vie est vache mais donne parfois du plaisir. En tous les cas point de résolutions pour ma part depuis de nombreuses années. Je vis « au jour le jour ». Quoiqu’il en soit je te souhaite bien évidemment le meilleur. Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      Moi non plus aucune résolution….

      J'aime

  3. je veux aussi voir cette lumière mais je sombre depuis que mon homme est décédé,était-ce lui qui me guidait vers cette lumière,mais rien n’est éternelle,juste nos yeux…

    J'aime

    1. Maud dit :

      Je sais trop bien que rien ne dure…..

      Aimé par 1 personne

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s