Reprendre confiance en moi

key-2471016_960_720.jpg
(source photo)

Si j’écris autant en ce moment, ce n’est pas tout à fait anodin. En fait j’écris pour mettre des mots sur des maux, réapprendre à avoir confiance en moi, prouver que je suis en vie, et que même si je suis souffrante de ce stress post traumatique je sais encore faire des choses. Je ne me prétends pas être une as en écriture, loin de là, mais j’arrive au moins à mettre des mots sur ce qui ne va pas, j’arrive encore à cuisiner, à faire quelques choses bien….

Écrire me permet de mettre un peu des mots sur ce mal qui me ronge, ça me permet aussi de sortir de ma bulle où je pourrais m’enfermer encore et encore jusqu’à la fin. Cette bulle serait bien sur une zone de confort, bien évidemment y rester serait facile.  Sauf que ce n’est pas vraiment dans mes habitudes. Écrire me permet aussi de communiquer d’une certaine façon avec vous, j’apprends à vous connaître, à dépasser certaines peurs que je peux avoir d’aller vers l’autre, j’apprends à ne pas me fier aux préjugés, et de me faire de nouveau ma propre opinion.

J’apprends à poser un oeil bienveillant sur moi, de faire un peu plus attention à moi, histoire de reprendre confiance en mes capacités physiques ou intellectuelles. Je me dépasse chaque jour un peu plus que la veille, c’est à dire je fais quelques petits exercices, je me lance des petits défis afin de voir que mon corps ne me lâchera pas comme ça encore une fois, mais bien sur maintenant je prends plus de temps, je ne vis plus à 2000 à l’heure, je prends le temps nécessaire pour le faire.

J’ai appris à mes enfants que le fait d’avoir confiance en soi, est la clé de réussite dans la vie, quand on a confiance en soi même s’il y a des échecs on peut rebondir. Mais ne pas avoir trop confiance… C’est ce qu’on appelle la résilience. Moi ma résilience ne se situe pas où elle était avant, elle a été mise à rude épreuve  et elle remonte un peu, il faut juste du temps. Mais avoir de la résilience c’est aussi reprendre confiance en soi, voir que rien n’est insurmontable.

Je me suis souvent battue, battue souvent contre moi même, pour arriver à me surpasser, mais sans avoir vraiment confiance en moi. J’apprends cela doucement, je sais que ce sera long, la confiance que j’ai maintes et maintes fois donnée à d’autres souvent trop hâtivement j’aurais dû la mettre en moi.

Publicités

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. delphdolce dit :

    Beau début de démarche!
    Courage 💋
    D.

    J'aime

  2. sandmayer dit :

    Bonjour Maud,

    Bravo ! Un pas après l’autre. J’ai lu quelques part, que nous sommes la personne la plus importante de notre vie. Lu comme ça, cela peut paraître égoïste mais lorsque l’on approfondi ( et aussi avec l’expérience de la vie ), on se rend bien à l’évidence que c’est juste.

    Belle journée,
    Amitiés
    Sand

    J'aime

  3. Marie Kléber dit :

    L’écriture libère Maud. C’est bien si tu peux lâcher tout ça.
    Quant à la confiance, c’est une valeur clé. Ça s’apprend aussi. Petit à petit.

    J'aime

    1. Maud dit :

      C est ce que mon psy me dit quand je lui ai dit que j’écrivais il m’a dit l’air enjoué mais c’est super ça. Et pour la confiance j’espère avoir le déclic un jour pour vraiment reprendre confiance en moi….

      Aimé par 1 personne

  4. Ce qui m’épate, chère Maude, c’est que nous sommes supposés être des adultes. Si j’ai bien compris, on a à peu près le même âge, nous sommes supposés être des quadragénaires. On a vécu. On a « de l’expérience ». On a appris, on a fait, on s’est battus, on a vécu. Et puis finalement, on se découvre avec parfois aussi peu de confiance en nous que des adolescents mal dégrossis, timides et ignorants. Voire même moins. Je ne comprends pas. On devrait être capables de confiance en nous. On devrait savoir dire ce qu’on veut. On devrait savoir se projeter. Et puis non. C’est comme si on n’était rien.

    J'aime

    1. Maud dit :

      je sais ce que je veux (tu verras mon article de demain) sauf que je n’ai pas confiance en moi, donc je ne sais pas m’imposer….

      J'aime

      1. Moi c’est plutôt que j’ai pris l’habitude que ce que je veux se révèle impossible, hors de portée, déraisonnable ou juste refusé… j’ai tellement pris l’habitude que ça n’aboutisse pas, que je ne demande même plus, que j’essaie à peine.
        L’étape suivante étant de ne même plus imaginer.
        À quoi bon imaginer ce que tu n’essaieras même pas ?
        À quoi bon essayer ce que tu ne réussiras même pas ?

        J'aime

        1. Maud dit :

          Tu liras mon article demain, je pense que nous sommes un peu dans le même cas.

          J'aime

        2. sandmayer dit :

          De mon côté je ne sais pas toujours ce que je veux mais par contre je sais ce que je ne veux plus. C’est déjà pas mal non ?

          J'aime

          1. C’est ce que j’ai longtemps cru. Mais ça ne suffit pas. On ne peut pas juste fuir.

            J'aime

          2. Maud dit :

            Ah oui c’est déjà super bien

            J'aime

  5. Sonia dit :

    Coucou
    Tu sais que je t’envie de si bien écrire. ….
    Ce soir j’ai pris la décision de tel demain matin a ma doctoresse faut que je revoie une psychologue je suis au bout du rouleau ….. angoisse sur angoisse et contagieuse cassi en developpe aussi….
    Bref demain est nouveau jour….on pense toujours fort a toi eg les enfants gros bisous

    J'aime

    1. Maud dit :

      oui parents angoissés ça donne des enfants angoissés, j’avais 2 parents angoissés, je suis angoissée, ma fille angoisse. Il va falloir arrêter ce cercle vicieux à un moment donné….

      J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s