Quand rompre devient indispensable…

glass-984457_960_720.jpg

Attention article brouillon…. Comme d’habitude me direz vous, mais là un peu plus encore sans doute.  Voilà ce matin je n’ai pas trop le moral, je suis dans l’obligation de couper des liens qui m’unissent à quelqu’un pour aller de l’avant. Je n’ai pas envie de dire qui c’est pour des raisons qui me sont propres, mais ce n’est pas un amoureux… Cette personne normalement devrait avoir de la bienveillance envers moi, mais c’est le contraire, je ne peux pas trop m’étendre sur le sujet car ça me fait mal, j’aimerais pouvoir me libérer du poids de cette douleur infligée mais je n’y arrive pas… Ce n’est qu’en coupant les ponts au moins pour une longue durée qu’on ne me fera plus de mal, en tous les cas ça ne m’atteindra plus.

Parfois il y a des relations toxiques; ces relations toxiques tu as du mal à t’en défaire car c’est un peu comme une dogue, nous sommes dépendants. La drogue c’est mal! 😀 Mais comme toute drogue on a l’impression que ça fait du bien (enfin si j’entends les trucs qui se disent) car moi ni la drogue, ni l’alcool ne font partie de ma vie…. J’ai juste fumé alors je peux donner l’exemple de la cigarette, elle fait du bien mais après on en reveut une et ainsi de suite. Quand on s’arrête de fumer (ce que j’ai fait il y a 16 ans presque) on est en manque, c’est dur, puis on redécouvre plein de sensations. Et on se rend compte à quel point la cigarette était le mal. Ben là c’est pareil pour les relations toxiques. Je pense que je vais passer par des choses pas simples je pense, je vais être encore un peu plus isolée, mais pour que j’aille mieux il me faut rompre avec cette personne. Je me remets sans cesse en question, cette personne ne veut pas le faire pour sa part et bien tant pis….

J’en ai fini de me plier aux 4 volontés de tout le monde, en ne voulant que le bonheur des autres. J’en ai ma claque de ne jamais pouvoir être heureuse car je veux trop le bonheur d’autrui, j’ai 41 ans, un enfant malade pour qui je dois tenir, et 2 autres enfants pour qui je dois être présente aussi selon leur demande. Je n’ai pas le choix, ils n’ont pas demandé d’exister, donc je me dois d’être là pour eux. Et en étant bouffée par les autres, je ne peux être pleinement moi,  ce que je souhaite leur apporter, leur transmettre. Il va y avoir de sacrés coups de blues dans les prochains jours, depuis ce matin c’est difficile mais je pense que j’ai fait le bon choix. L’avenir me le dira…. Mais là j’ai le coeur lourd, j’ai l’impression qu’il pèse 10000 tonnes. Heureusement que j’ai quelques personnes bienveillantes qui sont là, même si parfois à des centaines de kilomètres mais ils sont là, à lire mes sms, me répondre, ou mes mails ou bien vous ici…. Heureusement que j’ai de l’amour qui me fait tenir dans cette décision difficile, heureusement que la vie n’est pas totalement noire et que chaque jour j’essaie de trouver des petits bonheurs…. Heureusement de plein de choses quand même…..

* Crédit photo*

 

 

Publicités

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sonia dit :

    💜💜

    J'aime

    1. Maud dit :

      ❤ ❤

      J'aime

  2. sandmayer dit :

    Comme je te comprends…. Courage, je suis là si tu as envie de papoter de tout et de rien ❤

    J'aime

    1. Maud dit :

      merci ma bichette. ❤

      J'aime

  3. Marie Kléber dit :

    Parfois c’est essentiel et vital surtout. Tu as raison c’est comme se désintoxiquer. Au bout du compte on en sort plus fort.
    C’est très courageux, une manière de dire « c’est fini tu ne m’atteindras plus, je compte et c’est ce qui est important aujourd’hui ».
    Courage Maud tu as pris la bonne décision.

    J'aime

  4. C’est une décision difficile et courageuse. J’y ai été confrontée aussi. Il faut te répéter sans cesse que tu as raison, que tu fais le bon choix… Le temps est ton allié.

    J'aime

  5. C’est bien de penser à soi aussi. Tu t’es choisie encore une fois, bravo! Pas facile car notre genre vit avec le sentiment de culpabilité après. Il faut simplement continuer à cheminer dans la vie. La prise de conscience est faite pour toi et c’est le plus important. Lorsqu’on met le doigt sur le bobo, on peut trouver le remède. Je te serre dans mes bras pour te donner tout le courage dont il te faut! ❤️

    J'aime

    1. Maud dit :

      merci Dina ❤

      Aimé par 1 personne

  6. Raphaël dit :

    Bravo, il faut avoir ce courage de se séparer de ce qui nous fais plus de mal que de bien.
    Baciiiiii signorina

    J'aime

  7. Courage. Pleins d’ondes positives pour toi !

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s