Nuit…

cabin-2972634_960_720.jpg

Nuit ou comment mettre encore un titre de Goldman en titre… L’angoisse est là, elle monte je n’arrive pas à la contrôler. C’est l’enfer, juste l’enfer. J’ai beau essayer de méditer je sens que mon coeur s’accélère, cette boule au niveau du plexus. J’ai beau essayé de me dire que ça va passer, c’est l’enfer. L’angoisse est là, la peur de tout et n’importe quoi. L’incohérence de ces peurs, l’incontrôlable besoin de contrôler ce qui se passe en moi, ce qui se passe dans mon corps et je n’y arrive pas. Je n’ai aucun pouvoir sur ces angoisses et pourtant je devrais pouvoir gérer mais là c’est IMPOSSIBLE.

Sueurs froides, palpitations, mains moites, l’esprit qui n’arrive pas à ne pas penser à cela. J’aimerais que mon esprit divague un peu, j’aimerais qu’il m’emmène à la montagne au calme,  ou sur une plage écouter le bruit des vagues, des clapotis contre les rochers. Mais non il m’emmène dans cet appartement lyonnais, où l’angoisse est présente, dans mon corps et mon esprit où le tsunami de la crise d’angoisse me chamboule.  Je suis comme une enfant, en boule car j’aime pas ressentir ça, j’ai personne à appeler, personne à qui exprimer cette souffrance là.

Pourquoi cette crise d’angoisse là, maintenant ce soir? Comme à chaque fois que je change un peu de trucs ces derniers jours, la rupture actée ce matin est censée me faire du bien mais là, les larmes coulent.  J’aimerais qu’on me prenne dans les bras, j’aimerais que ça se calme, que ces longues minutes qui parfois se transforment en heures filent vite, que l’angoisse se dissipe comme elle est venue, de façon aussi violente.  Mes crises d’angoisse je ne les sens jamais venir, il n’y a pas de raison apparente, juste un truc dans mon inconscient qui se met en mode « Attention danger »… Tu sais comme dans les films, là où c’est toutes alarmes hurlante, des espèces de lumières qui s’allument. Ben là c’est pareil, sauf qu’il n’y pas de sirènes mais mon coeur qui fait office de rappel, et pas de lumières clignotantes mais mes larmes qui coulent.

J’ai plus envie de subir ça, ça me gâche la vie depuis quelques semaines de nouveau,  J’avais réussi à combattre seule ces angoisses, j’étais fière de moi, et puis ce putain d’accident à tout envoyé à la poubelle, des mois et des mois d’effort pour que dalle, aux oubliettes ces moments de bonheur sans angoisse.  Je sais que je me donne les moyens pour que ça cesse,  que je reprenne une vie totalement normale, je sais que je vais aller mieux, mais quand l’angoisse est là comme ce soir, j’aimerais que ça s’arrête vite.  Je me sens si seule dans ces moments là, je me renferme dans ma coquille, je ne sais pas appeler au secours en fait, j’aimerais que quelqu’un me parle, je sais que dans ces cas là, ça me fait du bien. De simples paroles m’apportent du réconfort, c’est fou le pouvoir des mots sur les maux….  Je fais glisser mes doigts sur le clavier de mon ordinateur,  ils vont aussi vite que les mots qui sont dans mon cerveau, un peu comme un automatisme. Là j’ai besoin de mots d’amour, alors j’écoute un je t’aime qui me fait tant de bien que je vais conserver précieusement comme un véritable trésor.

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ❤️

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Note ceci, tiens un agenda des moments ou tu as ces crises et parles en a ton psy.
    Et je t’envois plein de bizzzz, fraiches de ma campagne lyonnaise 😉

    J'aime

    1. Maud dit :

      c est ce que je fais mais justement on ne trouve pas de trucs cohérents

      Aimé par 1 personne

      1. carrie4myself dit :

        Ce n’est pas grave. Continue de noter. La « logique » viendra apres 😉

        J'aime

  3. Thierry dit :

    J'aime

  4. Puisqu’on parle de Goldman, moi mes lignes préférées c’est probablement :
    « T’es du parti des perdants
    Consciemment, viscéralement
    Et tu regardes en bas
    Mais tu tomberas pas
    Tant qu’on aura besoin de toi »
    Tombe pas, Maud, tombe pas, on a besoin de toi.

    J'aime

    1. Maud dit :

      je n’y arrive plus ce soir, ce fut une journée sans, une journée sans, pourtant je sais que j’ai de l’amour, mais même ça ne me sauve pas……

      J'aime

    2. Maud dit :

      Famille je l’ai écoutée des centaines et des centaines de fois…..

      J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s