À des centaines de kilomètres de moi.

paris-2499022_960_720.jpg

Parfois j’aime bien sortir de ma zone de confort, je cherche à jouer un peu plus avec les mots qu’à l’ordinaire. Je ne suis pas la reine de la poésie et pourtant je me force sur un temps imparti, en plein milieu d’une insomnie, de faire glisser quelques mots, qui veulent se coupler grâce aux rimes. Et le truc que je sais mieux faire c’est parler d’amour, le ressentir, mais c’est ce qui m’effraie le plus au monde. C’est pourquoi j’ai encore voulu écrire ces quelques rimes sur ce thème là, une histoire avec quelques kilomètres qui séparent deux amoureux, pensées pour tous les amoureux qui sont loin l’un de l’autre…. Parfois il y a jusqu’à un océan qui est un peu comme une sorte de frontière, pas franchissable en quelques minutes….

Je te cherche là, partout où tu n’es pas
Car tu es à des centaines de kilomètres de moi.

Je ne sais pas de quoi le futur sera fait
Mais je vois de cet amour tous les bienfaits.
Quand je pense à toi mon coeur s’emballe,
Comme un cheval qui cavale.

J’aimerais là présentement avoir le pouvoir
Simplement de me mouvoir,
Afin de pouvoir te retrouver
Et enfin t’enlacer.

Tu sais que je ne suis toujours douée
Pour décrire mes pensées.
C’est souvent brouillon,
Je vis à l’intérieur de moi une vraie révolution
Tant  mon coeur est en émoi,
Comme quoi rien ne se prévoit.

J’aimerais avoir la faculté de dire les choses,
Pas seulement à l’aide de quelques proses,
Mais tu connais mes peurs
J’ai tellement peur de faire des erreurs.

Alors même si parfois je me mure dans le silence,
C’est pour ne pas t’affecter de mes souffrances
J’ai envie de t’épargner tous mes doutes
Pourtant je te sais à l’écoute.

Je voudrais qu’avec ces quelques lignes
Alors que je ne me sens pas digne
De toi et de ton amour,
Je me sens un peu comme un poids lourd
J’aimerais donc que tu comprennes via ce poème
À quel point je t’aime.

Publicités