Quand l’angoisse t’empêche de t’envoler comme avant…

bird-3158784_960_720.jpg

Voilà je devais partir pendant 4 jours en Italie, et puis j’ai annulé, la raison première est mon angoisse. J’ai appelé ma psychiatre par téléphone en expliquant que j’étais trop angoissée pour partir. Elle m’a dit ne partez pas, si vous ne le sentez pas, sinon vous allez vivre un enfer. Alors j’ai écouté celle qui me suit, celle qui connait bien ma pathologie, qui connait ce que j’ai vécu, ce que je vis. Elle connait mes forces et mes faiblesses.

Si je ne pars pas en Italie c’est que l’angoisse me ronge, alors que ça fait 5 ans que je ne suis pas partie voir mon Italie et que j’en ai une envie folle et que là je pleure de ne pas partir, de ne pas arriver à surmonter ces angoisses, me sentir diminuée. J’aimerais tellement que tout ça soit derrière moi, mais c’est trop tôt…

La psychiatre me dit en changeant de lieu, en changeant d’endroit où dormir que ça pouvait empirer mes angoisses de façon importante que je dois faire vraiment ce que je pense pouvoir faire. Je suis tellement triste de ne pas aller voir mon Italie, elle me manque tant.  Mais c’est comme ça, je suis trop fragile pour le moment et je dois l’accepter, je dois me laisser du temps, il me faudra encore de l’amour du vrai pas celui où je suis remplacée en un 1/4 de seconde. Je dois vraiment apprendre à m’entourer de gens qui me veulent vraiment du bien  et pas ceux qui sont méchants dès qu’ils peuvent. Je suis dans une phase ascendante et je ne veux pas redescendre d’un ou de plusieurs étages à cause de choses ou à cause de gens. J’ai des enfants, je dois prendre soin d’eux, je dois prendre soin de moi aussi.

Un jour l’angoisse partira de ma vie de nouveau, mais m’en foutre plein la gueule car je suis angoissée c’est tellement facile et tellement réducteur. Alors oui je suis souffrante, je le dis et je l’assume. Et j’en ai rien à faire du positivisme à tout va qu’on me demande, je suis comme je suis et je vais m’en sortir car j’en ai la volonté. Tant pis pour ceux qui ne veulent pas comprendre que tout est trop difficile pour le moment et que j’ai déjà fait des progrès mais j’ai l’impression de faire tout cela à pas de fourmis… Mais comme on dit  » chi va piano, va sano e va lontano »…

Publicités

16 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gotoanywhere dit :

    Je t’emmène ? Chut pas de mais..

    J'aime

    1. Maud dit :

      ah si seulement j étais capable….

      J'aime

      1. gotoanywhere dit :

        Peut-être qu’accompagnée…

        J'aime

        1. Maud dit :

          je devais être accompagnée Steeve…..

          J'aime

          1. gotoanywhere dit :

            Ah flûte !

            J'aime

  2. Je crois que tu ne te rends pas compte de la force qu’il faut pour accepter de ne pas pouvoir faire quelque chose malgré toute sa bonne volonté.
    Tu es plus forte que tu ne le penses 🙂

    Tu t’es écoutée, tu as écouté ton corps, ton esprit.
    Le reste ce n’est pas grave. Tu vas la voir ton Italie ! Quand tu seras prête 🙂

    PS: suis d’accord avec le positivisme et gnagnagna. on est pas obligés d’être heureux si on ne l’est pas

    J'aime

    1. Maud dit :

      merci pour ton message

      Aimé par 1 personne

  3. Thierry dit :

    Maud quand tu écris des choses comme ça ait au moins l’honnêteté de dire toute la vérité et pas seulement TA vérité. C’est écœurant !

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Comme une cousine me disait: il est urgent d’attendre.
    Tu ne le sens pas, tu acceptes, ne te fustiges pas. Par contre tu te projettes vers un depart plus tard mais en meilleure forme, sante, plus légère 😉
    Bizz

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      oui sans doute….

      Aimé par 1 personne

      1. carrie4myself dit :

        Non tu te dis: oui et tu souris 😉

        J'aime

  5. S’écouter c’est déjà beaucoup Maud. L’Italie viendra quand tu te sentiras prête. Chaque chose en son temps tu as raison

    J'aime

    1. Maud dit :

      oui Marie, ça viendra…..

      J'aime

  6. Dina D. dit :

    Ma belle, des fois nos tripes et notre coeur savent plus que tout ce dont on a besoin. Avec tout mon respect pour les professionnels de la santé, il reste que notre vie nous appartient et personne ne nous connait mieux que nous. L’angoisse j’en ai connue et ça revient de temps en temps. Bcp moins qu’avant car je me suis laissée être aimée même si cet amour n’était pas toujours parfait. Le parfait, anyway, n’existe pas. Il se construit au fil des jours. Donne-toi la chance de te laisser aimée même si en titubant au départ. Chacun de nous a ses blessures, ses déceptions, son histoire, ce n’est pas une raison d’avoir peur. Peut-être que mes propos ne font pas ton affaire mais sache que je t’aime et je me soucis énormement pour toi et je ne peux pas te dire ce que je ne ressens pas. Laisse-toi aimer ma Maud et écoute ton coeur avant tout. Je te serre fort ds mes bras. Rappelle-toi, je suis là toujours…

    J'aime

  7. zenopia dit :

    S’écouter, c’est la clé… tu avances jour après jour ❤

    J'aime

  8. Little bird…
    La voix de cristal d’Annie Lennox est parfaitement adaptée à ce billet.

    J’ai écouté cette chanson des centaines de fois. Je connais les paroles par coeur. Par contre, je n’ai rien à dire sur le clip, je le découvre grâce à YouTube.
    Give me the strength to carry on
    Til I can lay this burden down
    Give me the strength to lay this burden down
    Down down down down yeah

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s