Vivement le printemps…

nature-3184889_960_720

Ces derniers jours ça n’a pas été simple… Loin de là même…. Mon non-départ en Italie m’a fait beaucoup douter de moi, de ma guérison totale possible un jour.  Les crises d’angoisse du coup ont été plus présentes durant le week-end et hier matin j’ai fondu en larmes au téléphone. J’aurais aimé ne pas être seule à ce moment là, tellement cette angoisse fut invalidante. J’ai réussi à joindre personne à ce moment là, ma psychiatre, l’infirmière psy mon psychologue tous injoignables. Mais quelle horreur, quelle horreur de ne pas arriver à me rassurer par moi-même, pas arriver à joindre une personne apte à m’aider. Du coup je me suis sentie merdique… Et puis c’est passé tout doucement, j’étais évidemment vidée après avoir pleuré, usée, comme si j’avais fait un marathon. La crise d’angoisse fait dépenser au corps une énergie folle.

Cette fin d’hiver traine en longueur, j’ai l’impression de me trouver dans un endroit sombre depuis des mois, même si j’ai adoré l’épisode neigeux, où là c’était tout blanc, calme assez serein en somme. Je ne suis pas la seule je crois, les gens sont tristes, énervés. Je me cache de ce qui pourrait me faire du mal, j’essaie d’être fidèle à mes convictions, à ma ligne de conduite que je me suis fixée. Quand je propose un truc plein de fois, qu’on me dit non et qu’ensuite je tourne la page car non c’est non et qu’ensuite on fait un pas en arrière car on regrette sa décision j’ai le droit de ne plus accepter cela, surtout quand il en résulte aussi pour mes enfants. Je n’accepterai jamais qu’on puisse déranger, perturber mes enfants.  Je suis leur maman et il me semble normal de ne pas vouloir que leur vie soit impactée par des adultes qui ne semblent pas comprendre qu’on ne dérange pas des enfants à 2h du matin.

Il est hors de question que je subisse du harcèlement, que je me fasse insulter et qu’on insulte les gens que j’aime. Que si je suis une gonzesse frustrée (et pas que moi hein) c’est peut être à cause de sombres cons qui ne savent pas ce qu’is veulent.  Et toute forme de violence et me le reprocher ça je ne peux l’accepter. Qu’on casse son téléphone car à un moment je me suis permise de dire non ça suffit on ne fait pas 1 pas en avant, 2 pas en arrière,  et tout d’un coup on décide à MA place, on s’impose alors que j’ai tournée la page car il vaut mieux pour moi et mes enfants après des nons à répétition. Je ne suis pas responsable de la casse d’un téléphone. Ce n’est pas parce que nous sommes dans la souffrance qu’il faut absolument s’énerver de la sorte. Je n’accepte plus la violence qu’elle soit physique OU verbale. Je ne veux plus me laisser détruire, je viens de dire il y a quelques minutes encore stop à des mots durs prononcés par une personne qui est censée me protéger, j’ai rien dit trop longtemps, je ne peux plus tolérer que je reste là, à me laisser faire. Bien sur que je ne vais pas être méchante, mais je donne plus le droit à la méchanceté gratuite, je ne donne plus le droit à quiconque de me faire du mal.  Je sais que TROP combien de quoi je parle. La sérénité de ne plus le faire est longue, mais elle en vaut la peine.

Je pense que je n’ai jamais été aussi en souffrance qu’aujourd’hui, et pourtant j’ai confiance plus que jamais en l’amour, en ce que ça apporte. Cela me dit que pour l’avenir même si tout ne sera pas forcément rose, j’ai de l’espoir de vivre de jolis jours. J’ai 41 ans, je sais ce que j’ai vécu, ce que j’ai fait, ce que j’ai accepté, ce que j’ai subi. La violence et bien plus encore ont fait partie de moi, de ce que j’ai enduré durant longtemps, trop longtemps, j’en ai des séquelles physiques et psychologiques. Le physique (un tympan éclaté) on s’adapte, mais le psychique reste marqué à vie. Alors aujourd’hui j’essaie de panser ces blessures là, un jour je n’aurais plus que des cicatrices et pas des plaies à vif. Même si je pleure souvent, que le moral est souvent down je reste une éternelle optimiste de me dire que je vais vivre des jours meilleurs. Le meilleur reste à écrire! J’ai acquis ces derniers mois malgré la souffrance une certaine sérénité (ben oui sur certains points je suis devenue beaucoup plus sereine) je suis plus calme. Je n’écoute plus toutes ces personnes négatives, je ne me pollue plus de gens qui sont là à faire du mal, j’ai décidé de m’entourer de peu de personnes mais de vraies belles personnes. Je suis actuellement dans un cocon de douceur, je sais que je vais encore avoir des moments difficiles, mais je suis confiante. Est-ce l’arrivée du printemps? Est-ce que je sors enfin de l’hiver en même temps que de mon hiver intérieur? Est-ce donc la magie de l’amitié, de l’amour au sens large du terme? Je me donne le droit d’être heureuse, j’accepte qu’on puisse m’aimer, que j’ai plus besoin de me cacher derrière une Maud forte à toute épreuve, j’ai mes faiblesses elles sont là, elles font partir de moi. Je suis plus que jamais moi. J’ai le droit de ne plus tout accepter, de ne plus me laisser emmerder, de ne plus vouloir des personnes toxiques autour de moi et de les exclure de ma vie. Je ne veux plus vivre dans le passé, je ne veux plus me laisser berner par de belles paroles, du chantage ou quoi que ce soit? J’aspire à de la sérénité.  En tous les cas vivement le printemps… ❤

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ne plus accepter, tolérer la violence c’est commencer à intégrer qu’on a de la valeur Maud.
    Dire stop ce n’est pas être méchante c’est en effet poser les limites nécessaires à notre vie telle que nous la voulons désormais.
    Le Printemps est toujours porteur de choses plus légères, c’est un renouveau, un nouveau départ!

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      exactement ma jolie Marie ❤

      J'aime

  2. Dina D. dit :

    Malgré toutes tes angoisses, tu ne fermes pas la porte à l’espoir, à l’amour, au bonheur. Tu tiens ton bout et tu te respectes. C’est ce qui reste quand tout le reste s’effondre. Non à la violence sous toutes ses formes. Zéro tolérance. De qui que ce soit! Puis ce n’est pas vrai que tu te laisses influencée. Tu sais ce que tu veux et tu n’as besoin de personne pour te dire quoi faire. C’est des propos qui ne tiennent pas. C’est te sous-estimer. Ce n’est pas de l’amour! C’est de la manipulation sous sa forme la plus cheap! Désolée si j’ai l’air “d’une nana frustrée” en ce moment, ce genre de comportements me sort de mes gonds donc oui une féministe frustrée qui refuse la manipulation et l’harcelement! Je t’aime et je serai toujours là pour toi ma Maud❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      Je ne ferme jamais la porte à l’amour….

      Aimé par 1 personne

  3. Roseleen dit :

    Des bises et plein de douces pensées vers toi 😚😚😚

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      Merci bcp belle journée ❤

      J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s