Point de non-retour?

bus-878697_960_720.jpg

Suis-je donc arrivée à cela avec certaines personnes? Existe-t-il vraiment un point de non-retour?  Je ne vais pas évoquer ni le nom de la personne, ni le lien que j’ai avec celle-ci mais là je viens de dire STOP et pas pour la première fois. Sauf qu’aujourd’hui je trouve que ce stop sonne différemment…. J’ai plus envie d’excuser ad vitam aeternam…. J’en ai marre de mettre toujours de l’eau dans mon vin, de toujours excuser, de toujours trouver des circonstances atténuantes aux gens quand ceux si ne font jamais l’ombre d’un effort avec moi. 

Je suis épuisée, physiquement et pas que. De faire des concessions en permanence ça me prend de l’énergie, ça me prend aussi beaucoup de place dans ma tête, car je réfléchis toujours à comment améliorer les choses, je me rabaisse, chaque fois un peu plus. Mais là je n’en peux plus, je ne veux plus me laisser bouffer, je SATURE tout simplement. J’ai besoin de vider mon sac, j’ai besoin de stopper cette machine infernale que j’ai bien entretenue depuis plusieurs décennies (putain comme ça fait vieille tout à coup!), j’ai trop écouté les doléances des gens, j’ai trouvé trop d’excuses à leur comportement merdique. J’ai un trop plein là. Si au lieu d’écouter les doléances des gens, de tout leur excuser en permanence, est-ce que je ne ferais pas bien de m’écouter un peu moi, mais genre vraiment?  Est-ce qu’au lieu de leur pardonner à eux et de leur trouver toutes les circonstances atténuantes, je me pardonnais à moi d’avoir trop pardonné et les circonstances atténuantes je dois les trouver pour moi? Je dois me pardonner d’avoir laissé certaines personnes me faire du mal, que le bourreau ce n’est pas moi (mais non tu ne peux pas m’abandonner, tu n’as pas le droit de me laisser seul(e), tu es méchante de ne plus vouloir m’appeler et j’en passe). Je ne veux surtout plus entacher de belles relations à cause de relations toxiques.

Oh stop là, je suis à ce point de non retour, à  ce stade où moi j’ai envie de prendre soin de moi, à ce stade où je fais une overdose de tout un tas de choses. Purée j’ai 41 ans, je n’ai plus 3 ans pour qu’on me dise que faire, je dois grandir, je dois vraiment dire non et ne plus avoir cette empathie pour des gens qui cherchent à avoir le contrôle sur moi, sur ma vie, sur les autres de manière générale. Je suis grande, je dois juste être désormais forte, car juste ras le bol de la petitesse des gens. C’est juste minable et si j’ai longtemps excusé, aujourd’hui je me sens bien plus armée pour dire stop quand ça me prend trop la tête…. Et là je viens de le faire, j’écris un peu à chaud, mais  parfois écrire un peu à chaud permet de vider le sac, et aussi à garde trace de ce qui nous a fait du mal et de ne pas commettre encore certaines erreurs…

C’était juste un petit coup de gueule de ce premier mercredi printanier….

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sonia dit :

    ❤❤❤💙💙💙oui parfois on a as le choix… bisous

    J'aime

    1. Maud dit :

      si justement j’ai le choix de ne plus me laisser emmerder……

      Aimé par 1 personne

  2. sandmayer dit :

    Ma très belle Maud, je ne peux qu’être d’accord avec toi ! Tu as tout mon soutiens !

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s