Les souvenirs

correspondence-1932386_960_720.jpg

5h59 samedi matin – Je n’ai pas bien dormi, j’ai beaucoup rêvé cette nuit, Il y a plein de souvenirs remontés en surface,  durant ces rêves, je ne vais pas appeler ça des cauchemars car il y a eu 2 personnes que j’ai pu aimer mais pas facile quand même. Réveil en pleurs, le mal ce matin est là. Il y a évidemment certaines dates qui viennent de passer et une qui arrive à grands pas qui sont je suis sure retenue par mon inconscient pour me faire faire ces rêves là. 

Je ne peux pas dire que je sois angoissée, mais tellement triste ce matin. J’aimerais tant ne plus me souvenir de cela, j’aimerais oublier ces 2 personnes pour qui j’ai eu vraiment de l’amour, j’aimerais que ces rêves cessent, j’aimerais que les cicatrices disparaissent mais là ce matin j’ai l’impression que les plaies sont ouvertes. J’ai l’impression qu’on vient de me tirer sur mes cicatrices et que tout s’est réouvert et que chaque partie de moi est à vif. Ce matin j’ai le coeur lourd, mal de partout, les larmes qui coulent pour un rien, j’avance dans mon coin sans rien dire, sans ne rien chercher à savoir mais j’ai des échos de la vie, des gens sans arrêt.

Je vis avec mes enfants qui me donnent un amour inconditionnel, avec mes chats au milieu de mes plantes, je ne demande rien à personne, je  suis dans mon coin. J’aimerais que la vie ne me fasse pas du mal comme ça, j’aimerais juste qu’elle soit un peu douce car là, c’est juste pas possible. Pourquoi me faire des piqûres de rappel sans arrêt alors que j’essaie d’avancer, comme sur des trucs très durs dans ma vie, comme sur des personnes que j’ai pu aimer et qui sont parties? J’aimerais que ces souvenirs s’effacent pas que je déteste ces personnes là, mais pour ne plus jamais souffrir.

Voilà billet fait à l’arrache un samedi 28  avril 5 jours après, 1 jour après, 6 jours avant…. Je pense à toi mon ange à l’infini, tu feras toujours partie de moi même si je ne t’ai jamais serré dans mes bras et qu’il y a déjà presque 6 ans. La vie est une sacrée pute et ton départ en fait partie. Samedi blues, j’aimerais avoir la nostalgie de l’aube, ne pas me réveiller chaque jour avant que le soleil se lève, ou ne pas m’endormir quand le jour a déjà commencé pour quelques minutes de repos … Les souvenirs se sont comme des lettres reçues du passé et j’aimeras bien pourtant que mon adresse soit oubliée….

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dina D. dit :

    J’aurais aimé te serrer dans mes bras. Je pense à toi Maud.❤️

    J'aime

    1. Maud dit :

      Merci ça va aller, encore et encore il faut que je fasse aller, je n’ai pas le choix mais c’est une lutte perpétuelle.

      Aimé par 1 personne

  2. sandmayer dit :

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s