Parfois… (acte 2)

globe-3383088_960_720.jpg

Parfois il m’est nécessaire de moins écrire ici, ça veut dire beaucoup de choses. Quand les mots me manquent, quand je me renferme c’est que j’ai juste besoin d’eux et de me retrouver face à moi-même. Vous aurez compris que cette semaine même si j’ai écrit, j’ai été moins productive qu’habituellement, moins inspirée comme si quand quelque chose ne va pas les mots se refusent à sortir, de peur d’être jugée encore, de heurter aussi sans doute.

Parfois il m’est nécessaire d’écrire beaucoup plus de banalités qu’à l’ordinaire,  j’ai envie de moins me dévoiler pour me mettre comme dans un cocon. Alors j’écris des billets plus lifestyle, moins de billets d’humeur. Et tout ce qui me ronge, je le garde que pour moi.  Alors j’écris, j’écris durant des longs moments sur un carnet pour ne pas flancher, pour ne pas sombrer mais je ne partage pas. Je deviens beaucoup moins bavarde ici ou là. Même les enfants entendent moins le son de ma voix, ma voix tremble trop dans ces moments là donc je préfère économiser le moindre truc qui peut me faire vaciller.

Parfois le fait d’écrire que ça ne va pas, le fait d’écrire que je ne sais pas quoi écrire est suffisant pour me faire avoir 1001 idées à partager avec vous.  L’écriture est salvatrice, c’est mon exutoire. J’aime tellement écrire, je n’aime tellement pas parler.

Parfois je plonge ma tête dans des bouquins, parfis je passe beaucoup de temps à m’occuper de toutes mes plantes pour ne penser à rien. J’ai 1001 projets que j’ai envie de réaliser, j’ai 1001 envies donc ça prouve que je ne suis pas morte, fébrile mais loin d’être morte. J’ai envie de créer en permanence, j’ai envie de tellement de choses, j’ai fait un carnet d’envies/de projets c’est pour vous dire à quel point ça grouille dans ma tête.

Parfois je me dis si j’arrêtais le blog, si je disparaissais complètement de manière digitale, mais cette folle idée ne dure que quelques secondes en général. J’ai encore plein de choses à partager, mes coups de gueule comme mes coups de coeur, mes bonnes adresses, mes voyages, ma musique italienne enfin, tellement de choses quoi…  Et non, vous n’allez pas vous débarrasser de moi comme ça, dommage n’est-ce pas?

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Il faut parfois laisser décanter et parler de futilités pendant ce laps de temps, il n’y a rien de mal à ça 🙂 n’abandonne pas le blog si tu peux, tu sembles avoir en effet beaucoup à partager au quotidien !

    J'aime

  2. Sonia dit :

    Oh non pars pas
    Nous on t’aime avec tes bon beaux et mauvais moments …
    Gros bisous suisse

    J'aime

  3. Serruys dit :

    Non car dommage rime avec fromage 😊😊je crois qu il faut toujours se laisser guider par ses envies et ne pas culpabiliser de ne pas avoir envie. ..je sais que c est plus facile à dire qu à faire….mais j aime bien ce concept…..

    J'aime

    1. Maud dit :

      Christophe je n’ai tjs pas mon plateau de fromage d’ailleurs!!!!!!!!!!!!!

      J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s