Slow life ou comment prendre le temps de vivre (avec quelques idées)

poppy-3441348_960_720.jpgOn a tous une vie qui défile sous nos yeux, on prend plus le temps vraiment de vivre, on mène de front 1001 vies en une. Et c’est ainsi qu’on ne profite plus de la vie, des nôtres, de ce qui nous entoure. Mon corps il y a quelques mois a fait retentir une alarme, qu’il était temps que je calme le jeu, que je ne pouvais plus continuer à mener cette vie speed, cette vie où tout défilait sous mes yeux sans que je puisse apprécier. On a tous en nous en tête ces termes de Hygge, de Lagom et c’est en quelques sortes du slowlife, j’ai le sentiment que les pays scandinaves prennent plus le temps de vivre que nous les latins, ils ont plus éco-friendly etc…  Même si je ne suis jamais allée dans les pays scandinaves, même si j’adorerais ce n’est pas à l’ordre du jour mais je me documente pas mal et leur manière de vivre est celle que je recherche sans doute le plus. C’est marrant une latine comme moi qui cherche à vivre comme une scandinave.  Sauf qu’en cherchant bien, la Sicile et l’Italie du sud ont été colonisés par les normands au XIème siècle donc du côté maternel il se peut que j’ai des origines normandes quand je parle de normands de l’époque ce sont les vikings donc originaires des pays scandinaves en passant bien évidemment par notre normandie. Et puis du côté de chez mon père il y a des normands  mon père en était un lui même, puisque né dans le Calvados et issu d’une famille normande de par sa mère et puis en Italie on passe vraiment du temps en famille, et ils sont les rois du FARNIENTE  quand même et le mouvement SLOW LIFE vient bien de l’Italie il a été inventé par Carlo Petrini en 1986 s’insurgeant contre l’ouverture d’un Mac Donald’s Piazza di Spagna en plein centre de Rome, mettre une enseigne de restauration rapide dans un pays où cuisiner, manger est tout un art, ils sont fous ces Ricains! En fait il refusait la restauration rapide, la mal bouffe, il voulait privilégier une cuisine traditionnelle et régionale avec des produits de saison et locaux et respectueux des éco-systèmes….. Je crois que c’est en France, on ne prend plus vraiment le temps de vivre, de se retrouver ensemble, d’apprécier la vie.SA Bref petite grande aparté tout ça pour dire que je suis à la recherche d’une vie plus sereine, où j’ai plus le temps de vivre, de voir grandir mes enfants, Cela permet de s’ancrer dans l’espace-temps, j’ai plus envie de qualité que de quantité, plus envie de contacts humains que de contacts virtuels. Je ne veux plus rien louper, je l’ai déjà trop fait. Le slow life n’est en rien nouveau, ni dans le monde, ni dans ma vie, je prends juste plus conscience de certaines choses afin de les améliorer vraiment avant qu’il ne soit trop tard! Au final on ne prend plus le temps de rien, on regarde nos vies s’égrainer et pour moi il est hors de question que ça continue, si je ne vis pas là maintenant, si je n’en profite à Je vous livre quelques petites idées pour vivre une vie moins éreintante, une vie bien plus posée.

  • Se déconnecter: Si vous me suivez depuis des années, vous savez qu’avant j’étais une grand dingue des réseaux sociaux. Tout y passait, Instagram, Twitter, Facebook, YouTube. Il me reste encore ces comptes mais je poste plus rien sur Twitter à part les trucs automatiques du blog et parfois quelques chansons via YouTube alors qu’avant j’étais entre 200 et 300 tweets/jour alors imaginez le temps que je passais là-bas. Youtube me sert surtout à écouter de la musique (oui je n’ai jamais réellement partagé quelque chose là-bas). Facebook j’y suis un peu mais plus vraiment, Instagram reste mon chouchou mais là aussi je partage beaucoup moins qu’avant. Je me déconnecte souvent, je passe des heures avec mon tel éteint ou en mode avion si bien que je ne réponds que plusieurs heures plus tard parfois à un message qu’on m’envoie sur un des réseaux sociaux et on me demande souvent si je boude. Non je ne boude pas, je vis tout simplement ma vie, une vraie vie et non une vie virtuelle comme avant.
  • Savoir dire non aux 1001 sollicitations: J’ai appris à dire non aux invitations diverses et variées, j’apprends à dire non quand on me sollicite pour que je rende service encore et encore, pas tout le temps mais je fais de ma vie une priorité et de mon bien-être aussi plutôt que d’oeuvrer pour celui des autres.
  • Se reconnecter à la nature: Jardiner, voir pousser ses plantes, cultiver ses fruits ses légumes. Moi même en appartement j’ai le bonheur de faire pousser quelques plantes aromatiques, des tomates cerises, des framboises et puis toutes mes autres plantes que je m’occupe avec amour, ça fait un bien fou.
  • En finir avec la surcharge: Stop à faire tout, tout seul, on peu déléguer. Chaque personne peut mettre la main à la pâte. Ici nous sommes du principe que si nous voulons passer du temps ensemble il faut que tout le monde y mette du sien, sinon pendant qu’ils s’occupent moi je fais tout.
  • Faire une chose à la fois:  J’étais la femme qui cuisinait en même temps que je donnais la douche au petit, faisait réciter une leçon au grand tout en remplissant entre 2 leçons et 2 coups de spatule, un coup de gant les papiers pour l »école, le sport, les impôts ou que sais-je encore… Maintenant plutôt que de dégainer plus vite que mon ombre, je fais une chose à la fois et j’ai l’impression que les choses sont mieux faites.
  • Cuisiner: Moi je ne suis pas adepte des plats déjà prêts. J’adore aller au marché, puis cuisiner. Je cuisine quelques trucs à l’avance (légumes par exemple pour 2/3 jours) que j’assaisonne le jour où on les consomme, ça me fait gagner du temps les soirs de semaine pour m’occuper des enfants et passer du temps avec eux.
  • Faire des activités en famille: On éteint les écrans, et on passe du temps en famille, à faire des jeux de société,  on peut aussi cuisiner, parler, faire un pique-nique…
  • Savoir apprécier les petits bonheurs quotidiens:  En vivant de manière plus lente, on est à même de capter les petits bonheurs de la vie qui sont sur notre chemin. Du coup pourquoi ne pas les noter ou bien faire comme moi un journal de gratitudes?
  • Il y a un temps pour tout: Se donner des heures pour travailler quand on quitte le travail on met VRAIMENT le travail en off, c’est à dira qu’on ne trouve aucune excuse pour aller voir les mails du boulot, finir quelque chose. Pareil si on travaille de chez soi, on se donne des plages horaires pour travailler et on ne dépasse pas, chaque chose en son temps!
  • S’octroyer des pauses: Le cerveau humain décroche en moyenne toutes les 90 minutes, alors pourquoi ne pas s’octroyer 5 minutes de pause et en profiter pour boire un thé, marcher, faire une séance’ de ronronthérapie, s’étirer, faire un câlin, discuter avec une amie.
  • S’offrir de vrais moments de farniente: C’est à dire ne pas s’occuper en lisant un livre, en appelant une copine ou en envoyant des sms. Ce qui veut dire prendre le temps de rêvasser, de se reposer, de laisser son esprit divaguer.
  • Privilégier son bien être: En pratiquant la méditation, le yoga, la sophrologie par exemple.
  • Faire ressortir sa créativité: Comme la tête est moins accaparée par 1001 choses puisqu’on vit de manière différente, pourquoi ne pas créer de nos propres mains et voir de quoi nous sommes capables en matière de création.

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sonia dit :

    Oui ça fait trop du bien…
    Parcontre moi depuis quelques temps je m’éloigne des gens…. je me suis renfermé dans ma bulle familiale…..
    Portes toi bien
    Profite a fond
    Bisous

    J'aime

  2. madedette dit :

    Parfait j’adore dedette

    J'aime

  3. madedette dit :

    Au fait merci 10000 fois pour votre aide blog la fabriquededette@wordpress.com dite moi ce que vous en pensez à très bientôt
    Dedette 70

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s