T’as tes règles ou quoi?

woman-506120_960_720.jpg

Voilà depuis que je ne prends plus la pilule, je suis sujette à être un peu plus sensible au niveau émotionnel qu’avant. Du coup si on me connait un peu on pourrait très bien me sortir « t’as tes règles ou quoi? ». Je suis un peu à fleur de peau, l’agacement peu être vite présent,  tout comme les larmes arriver sans prévenir et durer pendant des heures. Ce sont les émotions qui changent avec les variations hormonales, je savais que j’aurais de vraies émotions et non pas les humeurs réglées par des hormones de synthèse.

Mais dans ce cas là je me sens impuissante, en plus du mal de ventre à cause de l’endométriose je passe 2 jours pas très cool on va dire, aussi bien psychologiquement que physiquement. Je suis dans un état second, j’aimerais que pouvoir dormir durant 2 jours pour que ça passe au plus vite, que les douleurs cessent et que mon humeur ne fluctue pas de la sorte.

J’apprends à dire les choses, j’apprends à dire qu’il me faut 2 jours de calme, j’ai besoin de douceur plus que jamais dans ces moments là. Je sais que je suis une vrai calamité durant 2 jours, que je n’aimerais pas vivre avec moi-même si je me scindais en 2. Je n’ai pas un super regard sur ma personne durant 2 jours, on va dire que les autres jours non plus mais c’est moins pire. J’aimerais pouvoir gérer mieux, ne plus avoir ces douleurs liées à l’endométriose et que mon humeur soit égale. Sauf que je souffre le martyre, je ne sais pas ce qui me fait du bien, et j’ai ces changements d’humeur qui sont plus ou moins importants. Ce mois ci, on va dire que c’est un peu le chaos dans mon moi. Par exemple, je n’allais pas trop mal jusqu’à ce début d’après-midi et depuis les douleurs sont vives (putain vous allez pouvoir suivre mon cycle désormais! :), le moral est pas au top j’ai pleuré avant le repas pour rien….

Mais comment peut on pleurer pour rien? Justement grand mystère que j’essaie d’élucider mais que je ne comprends pas. J’ai dit à mon amoureux que j’étais pas top, que je pleurais pour rien. Il m’a dit ce sont des émotions. Mais punaise j’ai envie d’avoir le dernier mot sur ces émotions,  j’ai envie de rire si j’ai envie de rire et pas de passer du rire aux larmes et vice versa.

Si on prenait le dessin animé vice-versa je pense que toutes les émotions défileraient en moi en l’espace de quelques minutes plusieurs fois par jour durant ma période rouge. Il y a Joie puis tout à coup se fait bousculer par Tristesse. J’ai faim mais il y Dégoût qui vient se mêler de mon assiette et Peur qui vient brouiller mes pensées. Alors forcément Colère vient un peu mettre la zizanie au milieu autrement ça ne serait pas marrant…. Mais je ne suis pas dans Vice-Versa je ne m’appelle pas Riley, mais c’est tout comme.

Là, je n’ai envie que d’une chose, que je passe ce moment douloureux dans tous les sens du terme en accéléré et que ma vie reprenne un rythme normal, que plus rien ne vienne me perturber anormalement durant quelques semaines.

Suis-je la seule à être aussi à fleur de peau, aussi touchée au moins émotionnellement parlant pendant cette période (je parle des nanas qui ne prennent pas de pilule ou qui ont des trucs qui distribuent des hormones <— stérilet, implant….). Comment gérez vous? Avez vous des petits trucs à me donner car je me sens un peu désemparée (et ce soir un peu plus que les derniers moi on va dire) et je ne parle pas de petits trucs contre les douleurs physiques car je désespère trouver quelque chose un jour qui me soulage un tout petit peu.

 

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. sonia dit :

    Moi je serais plutôt super énervée tout m’énerve y compris cassi dans ses moments la……vivement la ménopause hi hi
    Courage pour ces mauvais jours

    J'aime

    1. pfff oui vivement la ménopause

      J'aime

  2. Marie kleber dit :

    Je suis toujours à fleur de peau pendant cette période. Je me sens vulnérable, fragile. J’ai beau le savoir, quand ça arrive ça me déconcerte. Et généralement ça dure toute la durée des règles.
    Depuis peu j’accepte. Avant je me rebellais et c’était pire. Mes seuls conseils ce serait de prendre du temps pour toi, ralentir le rythme, faire quelque chose qui te fait du bien, noter le positif, méditer, te masser avec ton huile préférée.
    Depuis peu je me dis aussi que ça fait partie de mon identité de femme, ça m’aide. La société valorise la joie, le bonheur, les rires. Pouvoir exprimer ses émotions quelles qu’elles soient est tout aussi important.
    En pensées à tes côtés Maud

    J'aime

    1. J’ai vachement de mal à relativiser en fait c’est fou….

      J'aime

  3. Angie dit :

    J’étais aussi plus à fleur de peau quand je ne prenais pas la pilule. Dur à gérer et à faire comprendre autour de soi. Même avec la pilule y’a des hauts et des bas mais c’est moins intense.

    J'aime

    1. oui ce sont des émotions faussées avec la pilule….. Là j’ai bcp de mal à gérer….

      Aimé par 1 personne

      1. Angie dit :

        Je me souviens, entre 7 et 10 jours avant le début des règles mon moral faisait une chute vertigineuse. Un truc de fou. Donc je te comprend tout à fait.

        J'aime

  4. j’en ai chier pendant tant d’année que je te comprends parfaitement ! Y’a rien a faire, que de ne jamais oublié que ça va passer en prenant des médocs pour le mal au ventre et accepter, accepter, ralentir, se chouchouter… bises

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s