Je ne sais pas gérer….

 

coffee-695545_960_720.jpg

Mon amoureux est parti ce matin voilà un peu plus de 12h et j’ai passé une journée avec le coeur lourd alors je me suis occupée au maximum pour ne pas pas trop sentir son absence mais chaque petit détail me faisait penser à lui. Je me suis occupée de Paolo, j’ai fait du ménage à fond, j’ai téléphoné à la soeur de mon amoureux aussi. Mais rien n’y faisait j’avais le coeur lourd, j’ai essayé de gérer mais pour gérer je suis nulle de chez nulle. Mes émotions sont ingérables, j’essaie je n’y arrive pas. Je travaille sur ça depuis quelques temps mais trop de fantômes reviennent dans ces cas là. 

Je me souviens d’un départ en se promettant de se revoir très vite, je ne l’ai jamais revu alors qu’il y avait eu 3 ans de souffrances terribles à attendre pour moi et une séparation à quelques heures de mon anniversaire. C’était il y a quelques années en arrière et pourtant ça me laisse des traces. Bien sur que cette histoire est terminée pour moi et nous sommes heureux chacun de notre côté mais les cicatrices restent. Il y a aussi un bisou sur un front il y a 14 mois et pareil plus aucun contact, aucune explication alors oui j’ai souvent peur. J’ai peur quand mon amoureux parte qu’il ne revienne pas, alors je me renferme dans ma bulle, j’attends qu’il me contacte à son arrivée et là sans doute c’est un premier moment rassurant pour moi.

C’est fou mais le fait qu’il me recontacte lui, permet de me rassurer un peu, je me dis qu’il pense à moi, qu’il ne veut pas me quitter, qu’il n’est pas parti pour me quitter, qu’il va revenir. J’ai besoin d’être rassurée encore tellement souvent, je lui en parle, j’essaie d’expliquer ce que je ressens à son départ. Je suis consciente à quel point ce doit être lourd de me voir ainsi, je me doute que pour lui ce n’est pas facile, il me dit qu’il essaie de ne pas y penser pour pas amplifier ma douleur encore. Heureusement lui il est la voix de la sagesse de la raison moi je suis la voix qui s’emballe, la voix qui peut faire n’importe quoi comme de vouloir le quitter car il me manque de trop et que je suis incapable de gérer . Mais je lui ai dit ce soir que j’avais besoin de son aide afin de passer les caps difficiles de la séparation temporaire. Et Brigitte m’a dit une chose très juste qu’il faut que je garde en tête « c’est une question de distance terreste c’est tout. Vous êtes ensemble par la pensée » et elle a tellement raison je suis avec lui en permanence il est avec moi tout le temps. un jour je vais arriver à gérer, il le faut mais là pour le moment je n’y arrive pas… Mais pour une fois j’ose affronter cette peur et ne pas la cacher,  j’ose lui en parler….

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Je ne peux pas rester insensible à tes écrits poignants. Ma contribution pour un mieux être sera celle de « coach sportif »: Pas de résolution future éventuelle, tu gère ici et maintenant et tu n’as evidemment pas le choix (méthode Coué). On construit l’avenir avec les erreurs du passé mais on le laisse derrière soi car il ne faut pas se charger de bagages trop lourds à porter qui t’handicaperaient dans ta démarche actuelle. L’élu de ton cœur a besoin d’une confiance aveugle et pas de doutes pour te rendre la pareille. Enfin, inutile de te dire <> car ton billet demontre que tu l’es déjà. Bises d’encouragements et plein de bonnes choses pour son retour 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Roseleen dit :

    Courage…ce n’est pas évident les relations à distance et les séparations, j’ai connu…je suis sûre que c’est provisoire de vivre ainsi et aussi que votre amour très fort peut supporter ces moments de distance. Des bises !

    J'aime

    1. oui je sais mais je ne sais pas gérer il va bien falloir pourtant

      Aimé par 1 personne

  3. Marie kleber dit :

    Tout est question de temps Maud. Tu vas apprendre à gérer ces moments là.
    Quand on a vécu de tels au revoir pas facile de ne pas avoir peur.
    J’étais comme toi au départ. Je craignais l’absence, là distance. En matière d’adieux silencieux j’avais donné.
    Pouvoir en parler c’est déjà un grand pas.

    J'aime

    1. Merci ma Marie ❤

      J'aime

    2. merci Marie oui le temps fera son oeuvre …. bisous j espere que tes vacances se passent bien

      J'aime

  4. Anne-France dit :

    Je te comprends tellement Maud.
    J’ai habité avec mon ami 3 ans et 1/2 et on a décidé de se séparer (= ne plus habiter ensemble, chez lui) parce que ça ne marchait pas en l’état. Cependant, l’amour entre nous étant toujours présent, on continue de se fréquenter. Ca fait un mois aujourd’hui. Depuis, on se voit les WE et une fois dans la semaine. On n’habite qu’à 1/4h l’un de l’autre, mais c’est difficile malgré tout… C’est quelqu’un de plutôt indépendant, qui n’aime pas beaucoup le téléphone ni les nouvelles technologies – appels, SMS et mails à son initiative sont donc rares…- je sais donc qu’il ne « s’ennuie » pas sans moi – je n’aimerais d’ailleurs pas forcément que ce soit le cas. Mais il y a donc toujours le questionnement « pense-t-il à moi? » etc. Hier il m’a appelé en me disant qu’il trouvait bizarre que je ne l’ai pas fait de mon côté. Ca m’a fait plaisir, l’initiative est – pour une rare fois – venue de lui. Il m’écoute quand on se parle (tellement plus que quand on était ensemble, au final), je sais que s’il reste avec moi c’est qu’il croit en nous, étant donné qu’il ne voit pas l’intérêt de rester avec quelqu’un si ça ne mène nulle part. Il me dit que je lui manque même s’il ne s’ennuie pas chez lui.
    Et, malgré toutes ces « preuves », je reste insécure.
    Partout, on dit qu’il faut trouver cette sécurité en soi et non chez les autres, mais c’est difficile je trouve.
    Après, je sais, comme l’écrit Marie, qu’il faut du temps, que là c’est trop récent. Mais ce n’est pas évident de se raisonner…
    Les « pires » moments sont ceux où j’anticipe: si un WE (surtout le samedi soir en fait, bêtement) il ne devait pas être disponible, qu’il avait prévu, forcément, quelque chose de mieux avec des gens plus « intéressants » que moi, comment le vivrai-je? Je me console en me disant qu’en plus de 3 ans il ne s’est jamais absenté un WE entier et rarement le samedi, il n’y a donc pas de raison que ça se produise si souvent 🙂
    Désolée pour le pavé, ce sont des choses qui avaient besoin de sortir, d’autant plus que ton billet a beaucoup résonné en moi!
    Bises Maud

    J'aime

    1. merci pour ton commentaire Anne-France

      J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s