Mettre des limites?

garden-fence-484708_960_720.jpgJe blogue depuis longtemps, tellement longtemps j’ai l’impression. J’ai eu en résumé, un blog de loisirs créatifs, un blog personnel, des blogs culinaires, un blog spirituel, un blog lyonnais et ce blog là (pas dans l’ordre de création) j’ai essayé pas mal de choses. Il est vrai que des sujets sont plus personnels donc on peut « moins » mettre de limite et il y a des blogs tels que les blogs culinaires il est vrai que tu ne vas pas raconter ta vie dessus….

J’ai un peu tout expérimenté je crois, être très distante, être plus intime et je n’ai jamais su mettre des limites au final. J’ai raconté ce que j’avais à raconter, sans je pense aller trop loin. Il m’est arrivé de raconter des choses comme parfois un moment dur de ma vie (maladie, stress post-traumatique etc..) car je pense que j’ai voulu livrer mon ressenti à l’instant T, faire part de mon expérience et souvent aussi par besoin de soutien, de conseils aussi et sans doute faire passer certains messages à certaines personnes.

Mais il est vrai que parfois je me pose la question si je ne vais pas trop loin, ou qu’au contraire je ne me dévoile pas assez. Parfois je me pose tout un tas de question, parfois j’ai besoin de faire sortir les choses et souvent j’ai eu beaucoup de bienveillance sur le blog de votre part. Aujourd’hui même si je parle encore de moi, de ma vie, de mes proches, je rentre moins dans les détails, je reste plus en superficie dirons nous. Je n’éprouve pas le besoin actuellement de creuser plus, j’ai pas mal avancé cette dernière année, j’ai tout un travail de toute une vie à faire sur moi.

Je me sais encore fragile, quand les émotions sont là mon corps me le fait sentir, il faut que j’apprenne à gérer beaucoup de choses encore. Le chemin me semble interminable parfois, j’ai encore eu un bel exemple ce samedi, l’émotion a été là, je me suis mise à trembler et les larmes sont venues à couler sans que je puisse rien faire. J’essaie de gérer mais je n’y arrive pas toujours. J’aimerais me mettre des limites sur tout un tas de choses comme ces émotions qui sortent alors que pendant des années je n’ai pas voulu les faire sortir pour protéger les miens aujourd’hui je suis dans l’incapacité de le faire, je n’ai plus ces barrières que je me mettais. J’aimerais tellement retrouver mes limites, de ne faire ressentir que le minimum de moi, que personne ne voit mes émotions dans mes yeux, dans mon comportement. Parfois j’aimerais être une personne qui ne dévoile rien du tout, mais on me dit souvent qu’on lit dans mes yeux, on lit dans ma gestuelle.

J’ai ce besoin d’écrire sur ce blog, de garder un fil ici. Mais il est vrai que ce blog est devenu plus un blog d’humeur ces derniers mois qu’un blog lifestyle et pourtant ça aussi ça me manque. J’adorais mettre des DIY, des recettes, tester des adresses… Je ne sais pas mettre mes limites là dessus non plus. Je fais soit du lifestyle, soit un blog d’humeur mais il est vrai que je n’arrive pas trop à mélanger les 2. J’aimerais pourtant le faire.

Aujourd’hui je ne parle plus beaucoup de ma vie privée, je reste assez évasive et c’est la seule limite que je sais me mettre. En fait non pour être juste, c’est comme !a je ne me pose pas de questions j’écris ce que j’ai besoin d’écrire et si j’ai envie / besoin de parler de ma vie privée ou d’avoir besoin de conseils peut être que je vous demanderai mais pour le moment je mets certaines limites qui me sont propres.

Tout comme je me suis toujours mise des limites à faire des billets sponsorisés car je ne voulais pas que mon billet soit une vitrine et rien que ça; Alors il est vrai que j’ai pu parler par le passé de certaines marques, certaines adresses et je l’ai toujours fait quand j’ai aimé car pour moi ce n’est pas parce que je suis invitée à tel ou tel endroit, que je reçois tel ou tel produit que je vais en parler. Pour moi ça ne serait pas moi, je continue d’être franche, je ne vais pas faire de la pub si je n’aime pas, de toutes façons je crois que ça paraitrait faux si je le faisais, je ne saurais pas écrire si je n’aimais pas quelque chose. C’est un limite que je me suis mise depuis le début que je blogue, ne rien écrire contre MA volonté et on peut me promettre la lune si je ne veux pas parler de telle ou telle adresse, ou de telle ou telle chose je ne vais pas le faire car j’en suis tout simplement incapable.

Il y a certains sujets dont je ne parle pas trop ici tels que la religion (j’ai créé un blog pour cela que j’ai du mal à alimenter il est vrai, et la politique car tout est toujours sujets à polémiquer et souvent les propos sont mal interprétés et ça je me le refuse.  Aujourd’hui ce blog va reprendre un rythme j’espère un peu meilleur, sans doute que je vais me poser encore 1001 questions, sans doute que j’aurais besoin d’écrire durant mes insomnies, mes doutes, mes joies et mes peines, peut être que mes limites d’aujourd’hui ne seront pas celles de demain mais j’ai tellement envie en  plus de parler de mes humeurs de redonner un ton plus lifestyle à ce blog, je vais me pencher vraiment dessus….

Et vous qui bloguez ou pourquoi pas qui instagramez vous posez vous les questions des limites, ce que vous pouvez montrer de vous dans vos écrits photos ou ça ne vous pose pas de soucis?

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Mettre des limites?

  1. Hello ! Je me pose en permanence cette question des limites. En me disant que mon blog et mon IG sont vus pas plein de gens dans l’ombre. Autant çà me gêne pas de me livrer auprès du petit noyau très sympa avec qui il y a des l’échange, autant les autres çà me stresse fort. Quelles sont leurs motivations ? Voyeurisme, critique ??? Bref très très souvent je me dis quu je parlerai plus de ma vie. Et puis j’y retourne car çà fait partie de moi. Mais je ne donne que de l’anecdotique. Rien d’intime. Bisous !

    J'aime

  2. Bonjour Maud,
    Par expérience, je pense que plus on se force à mettre des limites, plus en retient ses émotions, plus on se maltraite. Résultat on n’est pas aligné avec soi-même et le corps se rebelle. Moi qui est été une grosse angoissée et qui le suis encore parfois, j’essaie au maximum de lâcher prise et de m’écouter et d’écouter mes émotions ( je n’y arrive pas toujours ). J’essaie dans ce cas d’accepter ce qui est sans me porter de jugement. Concernant mon blog ou les réseaux sociaux, je ne me limite pas par contre j’essaie de faire preuve de bon sens, par exemple en choisissant de ne pas réagir a des  » agressions « . Ne pas répondre et passer à autre chose à fortement fait cesser mes crises d’angoisses.
    Concernant ma vie intime, toujours par expérience et surtout par choix, je reste assez discrète. Pour vivre heureux restons cachés. Je sais que les gens sont trop souvent envieux de ton bonheur et arrivent à semer la zizanie par plaisir de te voir souffrir ( j’en ai fait le frais il y a quelques années ). Et dernière chose, j’ai souvent envie/ le besoin de raconter ma séparation mais je ne le fais pas uniquement parce que cela détruirait sa carrière et le but n’est pas de détruire l’autre donc…. je m’abstiens par bon sens. Bien que me confier à ce sujet m’aiderait à avancer.

    Je t’embrasse fort !

    J'aime

  3. Bonjour Maud, tout comme toi je blogue depuis tellement d’années sur différents sujets. Il y a longtemps, j’ai ouvert un blogue d’humour, un autre de poésie et un de cuisine sans oublier que je faisais également rouler un blogue érotique…tout ça en même temps. Aujourd’hui, je peine à nourrir un seul blogue, je crois que ma vie qui n’est pas de tout repos et également mon âge qui avance joyeusement vers la vieillesse…me ralentissent bien malgré moi. J’écris toujours, mais moins sur la toile. Je préfère me réfugier sur une feuille de papier lorsque le temps s’y prête. Je m’amuse à écrire un roman sans vraiment savoir si éventuellement je pourrai y écrire le mot fin. Tu sais, l’important est que tu puisses écrire ce qui t’inspire. Pour la vie privée, il m’arrive de glisser quelques mots de travers dans une petite ligne, mais je me sens incapable d’en parler directement, ou alors rarement (ça fait même pleurer mon psy 😛 ) je t’embrasse et même si je passe moins souvent par ici, tout comme ailleurs d’ailleurs, tu es dans mon coeur.

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s