Prise de conscience…

P1020212

Prendre conscience de ce qu’il se passe autour de moi pour prendre conscience de ce qu’il se passe à l’intérieur de moi, c’est cette phrase qui pourrait résumer mes 2 dernières séances avec le psychologue vu à l’hôpital pour savoir si l’EMDR fonctionnerait pour moi….

Punaise, comme ces deux dernières séances ont fait l’effet d’une véritable Tsunami mêlé à un bombardement. C’est fou, comme il a su (bien sur c’est imagé) enlever tout un tas de feuilles afin qu’il puisse faire ressortir certaines choses que j’ai trop longtemps voulu camoufler, cacher.

Bon maintenant la prise de conscience est là, les choses sont dites. Il faut agir et c’est sans doute la chose la plus difficile à faire. Je me suis rendue compte que je n’arrive pas à haïr quelqu’un car j’ai peur qu’on ne m’aime plus moi. le psychologue m’a dit vous auriez pourtant 1001 raisons de détester, haïr les gens, de leur rendre ce qu’ils vous ont fait ou vouloir au moins le faire… Mais je me rends compte que je n’en suis pas capable du tout.

Je pense que j’ai une véritable nature gentille mais en plus je suis vulnérable et que les gens savent.  J’ai toujours pensé que ma gentillesse était une véritable force. Mais je me rends compte avec ce qui m’entoure que ma gentillesse est une véritable faiblesse et n’est nullement un signe de force, c’est au contraire un comportement de lâcheté car dans mon inconscient j’ai peur qu’on me juge qu’on ne m’aime plus.

Mais au final que font les autres? Ils s’en foutent du mal qu’ils font, ils s’en foutent de bousiller les vies des autres.  Je dois apprendre à dire non, apprendre à répondre, à mettre les gens face à leur méchanceté. Je ne vais pas changer littéralement car je n’ai pas un fond méchant, mais pour guérir de l’intérieur je dois me protéger d’éventuelles autres blessures extérieures.

Ce travail sur moi va être long, j’en suis consciente. L’accident et ce stress post-traumatique ne sont qu’une ouverture qui ont permis que le reste commence à sortir, que c’est un mal pour un bien. Je ne peux pas changer les autres, puis pour être honnête je n’en ai aucune envie, mais je peux changer mon comportement envers les autres. Il est aujourd’hui temps de prendre le taureau par les cornes, de ne plus accepter tout et n’importe quoi par peur, je me dois de me solidifier, de ne plus me laisser atteindre par quoi et qui que ce soit de la méchanceté des gens que j’aime (car pour les gens avec qui je n’ai aucun lien affectif le travail est déjà fait depuis belle lurette plus rien ne m’atteint de leur part et ça depuis des années). Il est donc grand temps que je ne laisse plus l’affect me guider, il est temps que je dise non, que je mette mes pensées en action et qu’une fois pour toutes c’est pas parce que je suis sensible et vulnérable (et d’autant plus parce que je suis sensible et vulnérable) que je dois laisser les gens me faire du mal. je vais me faire aider car je dois apprendre ces choses là. L’auto-défense je ne l’ai jamais apprise et il est grand temps à 42 ans que j’apprenne me défendre et plus encaisser pour que mon esprit et mon corps dégueulent tout au bout de 10, 20 ou 30 ans voir plus.

Publicités

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s