Entre tristesse et dégoût

vice versar pixar phenpmene de maud.jpeg

Voilà les mots sont posés, je pense que je viens de passer cette dernière année entre tristesse et dégoût. Tristesse de voir l’humain être de plus en plus individualiste et dégoût de voir comment on peut parfois se faire enfler.  Tristesse de me dire que j’ai été moi même bien stupide à faire confiance, et dégoût de ma personne qui n’a pas été à la hauteur de celle que j’aurais dû être.

Il me faut faire un long travail sur moi, un travail de deuil et d’acceptation. J’ai dit dans le billet précédent que je n’étais pas obligée d’aimer quelqu’un et c’est déjà un super progrès de ne pas me mettre la rate au court bouillon car je n’aime pas quelqu’un. Avant j’aurais culpabilisé, aujourd’hui je m’en cogne. Je me suis éloignée de plein de choses de la société, on peut dire que je suis devenue asociale et je n’ai pas honte de le dire. Souvent les gens m’exaspèrent alors je préfère souvent rester dans mon coin, voir quelques fois des gens qui en valent vraiment la peine.

Les sentiments que je ressens en ce moment sont assez nouveau pour moi, avant même si je les ressentais c’était sous forme minime, là c’est de façon bien plus prononcée. J’arrive à même ressentir des choses comme des choses qui font mal et qui font du bien à la fois, c’est assez contradictoire de ressentir de telles émotions mais elles me sont essentielles en ce moment. Par exemple je peux parler d’un truc avec mon psy (ou quelqu’un d’autre) que ça fait mal d’en parler, terriblement mal parfois, les paquets de mouchoirs sont là en témoins de mes larmes, de mon nez qui coule mais aussi ça fait du bien car on reconnait quelque chose,. Je ne suis plus du mauvais côté de la barrière, cet endroit où on a voulu me mettre mais tout simplement je suis placée au bon endroit et même si c’est archi douloureux ça fait à la fois du bien.

Donc oui je laisse mes émotions m’envahir et puis je sais que parfois ce n’est pas un moment simple, ce sont même des moments extrêmement douloureux mais j’attends que ces émotions sortent, parfois ça dure de longs moments qui sont interminables.  Je pense néanmoins que la tristesse et le dégoût ce sont les émotions les plus ressenties ces derniers mois, même si la colère, la joie, la peur, sont souvent là juste derrière la porte….

 

Publicités

2 réflexions sur “Entre tristesse et dégoût

  1. Coucou
    Tu sais que même si les km nous séparent toi et les 3 chéris sont dans mon coeur a tout jamais….
    Je sais que j’ai des moments où je parle pas trop ou je m’enferme dans mon chez moi… dans ces moments là je suis pas présente non plus pour mes amis d’ici ….c’est comme ça entre le travail cassi j’ai besoin de ma bulle… et puis parfois tes textes me parlent tellement je pourrais presque les avoir écrit que ça me fait mal et je vois pas comment je pourrais te sortir la bonne phrase de soutient vu que je ne l’ai pas trouvée pour moi…
    Comme toi j’avance petit a petit parfois je recule… mais tu verras on y arrivera et nos malade on besoin de nous
    Gros bisous a vous 4

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s