Avec douceur…

chat.jpgEn ce moment les séances avec le psychologue, le psychiatre sont assez violentes émotionnellement parlant. je ne vais pas cacher que j’en ressors souvent chamboulée durant plusieurs heures/jours derrière… Il y a certaines séances où je me prends tout en pleine figure, tel un tsunami, tout ce que j’ai voulu enfouir au fond de moi. Et puis il y a ces choses de la vie qui me font mal, qui me blessent dans mon orgueil parfois aussi, des choses que je ne voudrais pas voir, que je préférerais pas savoir.. Alors là aussi c’est un ouragan genre Katrina qui me fait de nouveau tomber et j’ai beau m’accrocher de toutes mes forces à tout ce qui m’entoure, mais malgré tout je me fracasse, je me brise en 1000, et après je me « soigne » comme je peux….  Je me « soigne » en pleurant, en écrivant et d’autres trucs encore….

Sauf que je me rends compte que je ne prends pas soin de moi comme il faudrait, je veux que tout aille vite, je mets tout sous le tapis histoire de donner bonne illusion ici dans la vraie vie mais…. Ce n’est qu’un sourire de façade, un ça va histoire qu’on me pose pas trop de questions, qu’on ne creuse pas sur ce qui ne va pas. Et j’ai toujours fonctionné comme ça et avec « presque » tout le monde. Ici c’est l’endroit où je me défoule, où j’arrive à lâcher prise un peu, où je m’exprime. Pas que j’ai besoin de compassion ou quoi que ce soit, si j’avais besoin de compassion j’arriverais à lâcher les trucs dans la vraie vie, je demanderais de l’aide à ceux qui m’entourent…. Et ça je n’y arrive pas, j’ai besoin de faire la cake, de faire la Maud qui « va bien », de faire la clown  pour cacher mes larmes…. Ceux qui me connaissent savent mais peu de gens me connaissent car je m’ouvre peu.

Je ne m’autorise pas vraiment d’écarts dans la craie vie, je n’y arrive pas, c’est mon mode de fonctionnement, même avec mes soignants c’est difficile, il y a tout un tas de choses dont je n’arrive pas à évoquer vraiment, ce stress, ces maux qui sont une véritable gangrène qui me ronge chaque jour un peu plus…. Pourtant je devrais m’occuper de moi avec douceur, hors je ne sais pas faire, faut que je camoufle tout et pour cela pour qu’on ne voit pas ma peine, qu’on ne voit pas mon mal être je me mets des coups d’une violence inouïe (au sens figuré évidemment). Je fais en sorte que tout aille très vite, je ne prends le temps de rien, je ne sais pas faire, j’ai toujours fait dans ce modèle là, faire comme si rien ne m’atteignait, j’avais pas le droit de toutes façons de le faire….

Alors il faudrait que j’apprenne l’amour, la douceur pour ma personne, que j’arrête de me martyriser psychologiquement, physiquement en ne me privant de manger, de dormir quand ça ne va pas. J’ai besoin de prendre soin de moi, j’ai besoin de guérir mon âme, mon coeur, et de prendre soin de ce corps qui part en sucette sans arrêt, si moi je fais semblant d’aller bien mon corps depuis des années relate bien les faits, me le fait payer durement…..  Les grosses saloperies niveau santé se succèdent alors là aussi je ne prends pas le temps je dégomme tout, e veux que tout aille vite mais mon corps me le fait de plus en plus payer et plus sévèrement à chaque fois… Mais comment prendre soin de moi, comment le faire avec douceur quand je n’ai jamais connu cela, quand on m’a toujours prise pour une conne. J’ai toujours trouvé le même genre de personnes, toujours le même cinéma, toujours les mêmes terminaisons au final, un beau foutage de gueule. Alors aujourd’hui il y a un qui paie les conséquences de tout ça, j’ai tellement donné par le passé et je me suis toujours faite avoir qu’aujourd’hui j’ai peur terriblement peur et il faut que je comprenne des choses pour pouvoir avancer et enfin m’occuper de moi avec douceur.

 

 

8 réflexions sur “Avec douceur…

  1. Ce post est à la fois beau et dur…
    J’ai envie de dire que ce n’est pas parce que « personne » n’a pris soin de toi que tu dois faire (ou continuer) de même avec toi-même. Ca doit être difficile de changer quand on a vécu tellement longtemps comme ça, mais, comme on le lit partout et souvent, TU es la seule personne avec qui TU vivras toute ta vie… C’est bête, mais il n’y a rien de plus vrai que ça.
    C’est bizarre car tu es comme une de mes amies, tu t’es forgée une carapace. Moi, je suis tout le contraire, limite trop transparente alors que j’aimerais être plus opaque (enfin, pas forcément, mais dans certains domaines comme au boulot par ex.); quand ça ne va pas, ça se voit, je n’arrive pas du tout à faire semblant.
    Pour finir, j’écoute un livre sur les sorcières actuellement, où il est dit que le corps comprend avant le reste, tout ce qui t’es arrivé suite à ce que tu as enfoui en toi doit donc venir de là…
    Je te souhaite tout plein de courage – et de bonheur – car ça transpire tellement sur les réseaux sociaux que tu es une belle personne que tu le mérites 🙂

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s