Mes lectures #2 Le corps n’oublie rien de Bessel Van Der Kolk éditions Albin Michel

le corps n'oublie rien livre.jpeg

Ça fait je crois une éternité que je voulais faire un billet lecture, et honnêtement je pense un peu qu’à vider mon sac sur ce blog plutôt que de parler de lectures ou autres. Sauf que, comme je l’ai dit plusieurs fois, je veux revenir à un blog un peu plus lifestyle, avec bien entendu des billets d’humeur de temps en temps, mais aussi des recettes, des DIY, des bonnes adresses etc…. Bon tout ça pour dire que je fais ce billet sur mes lectures car je vais parler de plusieurs livres lus ces derniers temps donc vous allez voir plein de billets lecture sur le blog, mais là je voulais faire un billet sur ce livre qui est un gros pavé, un livre que je voulais vraiment lire puisque ça parle du mal qui me ronge depuis des mois….

Le corps n’oublie rien de Bessel Van Der Kolk éditions Albin Michel

Résumé; Le traumatisme fait partie de la vie. Et le corps en garde les traces et une mémoire qui imprègne nos émotions. Le psychiatre Bessel van der Kolk a passé quarante ans à soigner des survivants. En racontant les histoires vécues par ses patients (vétérans, femmes et enfants maltraités, victimes d’accidents ou d’agressions), il entraîne le lecteur dans un parcours passionnant à travers les méandres du syndrome du stress post-traumatique. Unique en son genre, ce livre conjugue neurosciences, pratique clinique et réflexion sur la maladie. Il montre notre extraordinaire capacité à souffrir, mais aussi à guérir, en offrant de nouveaux espoirs pour retrouver goût à la vie. Mon avis: J’ai voulu lire ce livre, car je souffre d’un stress post traumatique depuis plus d’un an désormais. Je veux comprendre ce qu’il se passe dans ma tête, veut comprendre ce qu’il se passe dans mon corps aussi. Je me tourne vers pas mal de livres pour essayer de comprendre. Lorsque j’ai reçu le livre (merci beaucoup les éditions Albin Michel) je ne vais pas le cacher, j’ai vu pas loin de 600 pages à lire, j’ai eu peur. Alors j’ai commencé, puis vite arrêté car ce livre ne se lit pas d’un seul coup, ce livre est loin d’être un roman, alors je l’ai repris petit à petit, la nuit lors de mes nombreux réveils, lors de mes moments d’angoisses nocturnes. Ce livre je pense est vraiment adapté au corps médical, ou pour les personnes qui ont un traumatisme ou les personnes qui vivent avec une personne traumatisée et qui veulent comprendre. Il y a tout un tas de références à des études scientifiques. J’ai tout lu, et pourtant je sais que je dois le relire, j’ai annoté certains passages, il y a certaines pistes, certaines clés qui nous aident à avancer no. Je sais que la médecine ne fait pas tout et ça je l’ai compris depuis le début de mon SPT, j’ai compris en lisant que mon travail avec le psychiatre et le psychologue ne suffisent pas, que j’ai besoin de me réapproprier mon corps et ce je peux le faire de différentes manières par le yoga par exemple. Quand on souffre d’un stress post traumatique, on pense que ce n’est que le psychique qui va mal et je me suis rendue compte au fil des mois que non, c’est un ensemble qui va mal, que le corps se dissocie de l’esprit souvent, que le corps ne veut plus rien ressentir alors il se sépare du mental, c’est un processus de protection et c’est très bien expliqué dans ce livre. Ce que j’ai aimé, c’est que dès le début du livre, Bessel Van Der Kolk nous met au diapason tout de suite et nous donne des statistiques et nous faisant voir que nous les « traumatisés » nous sommes loin d’être des cas uniques, que nous sommes plusieurs millions à travers le monde.  Le traumatisme est très bien expliqué, le traumatisme peut venir de tout un tas de choses. J’ai même parlé  de ce livre avec mon infirmière psy, mes 2 psychologues et mon psychiatre qui ne connaissaient pas ce livre et qui vont du coup l’acheter. Je sais en tous les cas que c’est un livre qui va me suivre encore un moment, que je vais relire surement, en prenant plus de temps, je pense qu’il me faut le relire encore pour comprendre encore plus de choses sur le mécanisme que le corps se crée pour se protéger quand on a subit un ou des traumatismes.

 

 

 

3 réflexions sur “Mes lectures #2 Le corps n’oublie rien de Bessel Van Der Kolk éditions Albin Michel

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s