Et si finalement tout s’arrêtait là???

coucher de soleil lyon

C’est la question que je me suis posée hier, je me suis dit et si tout s’arrêtait là au final, si le blog s’arrêtait, que je n’écrivais plus? J’en ai eu l’envie quelques minutes, quelques minutes où je me suis imaginée sans le blog et puis l’idée est partie plus vite qu’elle est arrivée.. Vous me voyez moins écrire en ce moment, pour 1001 raisons à vrai dire.

J’essaie d’avancer, mes angoisses sont encore présentes, bien moins qu’il y a un an et demi après l’accident certes, mais il y a de la résistance alors je travaille beaucoup sur moi, je parlerai peut-être un jour de ces deux mois qui s’achèvent, je ne sais pas à vrai dire, mais ce fut déconcertant, bouleversant, ça m’a pris aux tripes, j’ai pleuré, j’ai écrit beaucoup, j’ai parfois souri de bon coeur, mais ce fut super dur comme travail, je ne vais pas le cacher.

Il y a aussi ce blog que j’avais pris un peu pour un journal intime, un peu comme dévoilé au grand jour, je me suis dit Maud tu ne peux pas continuer à trop parler de choses dures, personnelles ici, alors j’ai coupé court il y a quelques semaines, j’ai fait différemment mais en fait ce différemment ne me plait qu’à moitié, je n’arrive pas à trouver un juste milieu qui me convient alors c’est à cause (ou grâce à cela) que la question d’arrêter le blog m’est venue hier. En fait j’aimerais tellement partager des trucs, ce chemin parcouru, mais je sais qu’il n’y a pas que de la bienveillance, il y a des gens qui n’ont pas à savoir ce que je traverse, alors je me retiens d’écrire ce qui me passe par la tête, ce qui se passe dans mes tripes, mais j’en suis frustrée. Car il est vrai que le chemin que je fais depuis presque 2 ans, est un chemin fastidieux, dur avec plein de troncs d’arbres à enjamber, des rivières à traverser, des peurs à affronter de façon continuelle mais je m’épate parfois un petit peu car ce qui me semblait impossible et tout noir, aujourd’hui l’horizon s’éclaircit un peu, ça devient un peu moins sombre, je ne dis pas que c’est le grand ciel bleu loin de là mais j’ai une lueur d’espoir. Je me suis posée la question si je ne devais pas ouvrir un autre blog et le faire de manière très anonyme, ça chemine en moi, je pèse le pour et le contre.

J’ai bien envie de continuer le blog, j’essaie de me rendre moins coupable de ne pas publier beaucoup ici, je me cherche beaucoup sur ce que je dois, sur ce que je peux, sur ce que j’ai envie de publier ici, tout est confus, j’aurais aimé commencer ce blog de façon hyper anonyme il y a quelques années, j’aurais aimé m’inventer un prénom, ne pas dévoiler le prénom de mes enfants, ne pas citer le prénom de ces gens passés dans ma vie, j’aurais dû…. C’est con mais l’anonymat aurait été sans doute beaucoup plus facile quand j’aurais aimé vous parler de certaines choses. Aujourd’hui « le mal » est fait… Je ne vais pas tout recommencer, je réfléchis à la suite, je continuer d’explorer les possibilités qui s’offrent à moi, j’ai très envie d’écrire encore plus…

Je n’ai pas envie de tout arrêter pour la simple et bonne raison c’est que je me suis attachée à certaines personnes qui passent ici avec qui j’échange, ce blog est un peu un bébé qui continuer de grandir avec moi. Un jour peut être je vais fermer ce blog, comme laisser partir un enfant de son foyer, mais pour le moment je ne suis pas tout à fait prête, alors je continue mon émancipation peut-être, je continue de grandir, d’apprivoiser ma vie, d’apprivoiser certaines de mes peurs, je chemine beaucoup, ce blog n’est pas mort, il prend juste une tournure un peu différente il est un peu comme un adolescent il se cherche, j’essaie de lui trouver une place autre,  je ne sais pas vraiment ce qu’il va en ressortir, quel sera le résultat final mais je continue… Et peut être qu’un jour  il aura un petit frère en parallèle, de manière plus anonyme sans doute, vous voyez le chemin risque d’être encore long. Alors on  la continue ensemble cette route?

5 réflexions sur “Et si finalement tout s’arrêtait là???

  1. L’anonymat c’est ce qui m’a sauvé et m’a donné l’opportunité de parler de tout à tout moment. Il y a de phases où on a besoin de partager sur le chemin parcouru, sur les ronces et les caps passés, sur ce qui est doux et ce qui est dur.
    Je crois qu’on devrait toujours penser à ce qui compte pour soi en publiant. Toutefois c’est vrai que le manque de bienveillance de certains peut aussi faire mal. L’équilibre est à trouver. Toujours.
    Belle journée Maud

    J'aime

  2. C’est ce que j’ai fait il y a déjà pas mal d’années, ouvrir un second blog avec un mot de passe que j’ai donné seulement à 2 ou 3 personnes pour le moment. Et les articles qui me gênaient sur le premier je les ai repris sur le second et effacés sur le premier!
    Bon courage

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s