11 façons de mieux respecter l’environnement.

butterfly-1127666_960_720.jpg

L’environnement est quelque chose qui nous est prêté, on se sert comme si c’était à nous mais on a hérité ça de nos ancêtres mais on l’emprunte aussi aux générations futures. Alors pour eux on se doit de le respecter autant que possible afin de limiter la casse que l’homme fait subir à la terre d’autant plus depuis l’ère industriel.  Je fais attention, j’essaie d’inculquer à mes enfants le respect de la nature, de ce qui nous entoure et de leur faire comprendre que c’est pour notre avenir mais aussi celui de leurs descendants. J’ai envie de croire que l’humain va enfin se rendre compte que le respect de l’environnement est important. Je vous livre quelques unes de mes façons (simplissimes) de mieux respecter l’environnement.

1/ Se déplacer en vélo, à pieds en transports en commun. On évite au maximum de prendre sa voiture, au pire on fait du co-voiturage mais combien de personnes seules ont dans leur voiture chaque jour? Allez, un petit effort, pour réduire votre empreinte carbone au maximum.

2/ Eviter le gaspillage. Combien sommes nous à jeter de la nourriture? Il faut bien le dire, nourriture jetée, c’est de la nourriture produite pour rien, donc on puise dans les ressources de la terre pour rien pour arroser par exemple. Les dates de consommation il faut bien faire une différence,  entre la date limite de consommation et la date de durabilité minimale ( à consommer de préférence avant le….). Une boite de conserve peut se manger des années après la date de durabilité minimale.on peut aussi cuisiner les restes, ou cuisiner les pelures, faire un pesto avec des fanes de carottes par exemple.

3/ Manger bio, local et de saison. Outre que pour la santé, en mangeant bio on ne pollue pas les sos, en mangeant local on évite les transports donc on réduit l’emprunte carbone, et de saison pareil on évite les serres chauffées etc…. Il faut penser aux AMAP si vous n’avez pas le temps/envie d’aller au marché.

4/ On arrête de consommer des choses à usage unique et/ou en plastique. Donc stop au aux assiettes, verres et couverts jetables  et particulièrement ceux en plastique. Oui même pour le pique-nique on pense à prendre des choses réutilisables en fibre de bambou par exemple, on prend des brosses à dents en bambou. Pareil stop les bouteilles d’eau, on pense à prendre une gourde. À quand les distributeurs d’eau par exemple à l’entrée des supérettes, grandes surfaces. On évite les compotes en gourde jetable, les jus de fruits en briquette car les pailles se retrouvent dans la nature comme les gourdes ou les briquettes.  Et pourquoi ne pas avoir sur soi, un verre ou un mug  pour qu’on arrête de nous servir notre boisson dans un verre plastique jetable. Les lingettes pour bébé, les lingettes démaquillantes STOP! On achète aussi du lavable. Moi j’ai des lingettes démaquillantes lavables et je suis ravie. On pense aux savons et aux shampoings solides.

5/  On achète en vrac. Plutôt que de consommer des tonnes de nourriture avec emballages on achète le maximum de choses en vrac. Quand on fait les courses on pense à prendre nos contenants. Moi je trouve qu’en plus d’être écolo comme je range cela dans des bocaux en verre on gaspille de cette façon beaucoup moins car on sait ce qu’on a, on voit bien la quantité restante.

6/ Essayer de cultiver sa propre nourriture? Si in possède une petite terrasse, un jardinet, ou même si on a la chance de pouvoir accéder à un jardin ouvrier. Non seulement on mange, local, bio (on arrête les 1001 pesticides on pense aux trucs naturels) et de saison. Moi ayant qu’un bout de fenêtre je fais pousser mes herbes aromatiques, des framboises et des tomates cerises. Et penser aussi aux abeilles en semant des plantes mellifères pour la survie des abeilles et ainsi continuer la pollinisation.

7/ Penser à faire ses propres conserves, de congeler en temps et en heure ses fruits et légumes. Ça rejoint le point 3 et voir le 6, si on veut manger une ratatouille en plein hiver on pense à en congeler ou en faire par exemple des conserves. On peut faire cela avec plein de plats, de fruits et légumes.

8/ Utiliser des produits écologiques ou pourquoi ne pas fabriquer nos produits d’entretien. Votre santé et la nature vous diront merci.

9/ On choisit les bons produits de beauté. Stop aux produits de beauté contenant 1001 perturbateurs endocriniens et testés sur animaux.

10/ Penser à la seconde main. Je suis adepte des vide-greniers depuis des années, des puces aussi. J’y achète des fringues pour moi, des jouets pour les enfants (ou pour mes collections), les meubles aussi j’en achète par exemple sur leboncoin.  PAreil quand je veux me débarrasser de quelque chose je pense à donner (car j’ai du mal à vendre) plutôt que de jeter. Et puis le seconde main évite de produire des choses qui peuvent encore être utilisables par vous ou d’autres.

11/ Penser à recycler (autre que le seconde main). Tout un tas de choses peut se recycler, les vieux draps je m’en sers de torchons pareil les serviettes éponges un peu défraichies pourquoi ne pas en faire des lingettes?  Les tee-shirts je les recycle et je fabrique des éponges japonaises (des tawashis), c’est super simple on peut le faire avec une plache de bois et des clous mais aussi tout simplement tricoter les fils qu’on fait avec les tee-shirts j’ai tricoté au point mousse et franchement elles me durent depuis des mois.

Et vous, quels sont vos petites choses que vous faites pur ‘l’environnement?

 

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s