C’est quoi ce truc qu’on appelle l’amour? #2

amoureux

J’avais écrit un billet portant le même titre il y a environ 1 an 1/2. Je ne l’ai pas relu volontairement, car je ne veux pas tronquer le « jeu ». Mais ça peut être intéressant de voir si je suis complètement du même avis après bien des changements dans ma vie depuis cette année et 1/2, sachant que je vois un psychothérapeute pour mon stress post-traumatique depuis novembre 2017 aussi je pense que je me suis beaucoup apaisée sur tout un tas de choses, peut-être vois-je encore l’amour de la même façon? Peut être un peu différemment, mais j’ai l’impression que mon ressenti est différent sur l’amour, ce qu’il évoque pour moi, peut être je me trompe sur l’amour, peut-être je suis complètement à côté de la plaque mais c’est moi, mon ressenti là à ce jour.

Pendant très longtemps j’ai cru et eu besoin de me coller aux gens que j’aime (mes enfants y compris d’ailleurs), j’ai été quelqu’un de très fusionnel. J’en avais besoin, j’en ai encore surement besoin un peu de temps en temps et de manière bien différente, mais plus ce besoin permanent de savoir ce que l’autre fait, s’il ne va pas m’oublier dans les 34 prochaines secondes (vous remarquerez que je n’exagère jamais, jamais! 😉 ). Je crois que j’ai eu pas mal de rôles dans ma vie de femme et c’est tout ce que je ne veux plus aujourd’hui. J’ai été la femme battue, la femme trompée, la maîtresse, celle qui était là quand on avait rien d’autre à faire, c’est tout cela que je ne veux plus, comme je n’ai plus envie qu’on me colle, j’ai besoin de mon espace de liberté, ce qui dit liberté ne veut pas dire qu’on va aller voir ailleurs, juste que j’aime mes moments avec mes enfants ou même parfois seule, voir mes amis.

L’amour c’est tout un tas de choses aujourd’hui pour moi. c’est de la complicité avant tout, du dialogue, de la liberté, des fantasmes à partager, des moments de douceur, des câlins, c’est la liberté, c’est laisser l’autre nous manquer sans en devenir dingue, c’est se faire désirer aussi. C’est se marrer à des choses qui ne font rire que nous souvent, c’est être soi même, ne pas sur-jouer, ne pas changer pour plaire à l’autre. L’amour c’est pouvoir parler librement, avoir son avis sur la vie et ne pas se faire rabaisser car on ne pense pas comme l’autre, l’amour c’est du respect de soi, du respect de l’autre. L’amour c’est une alchimie entre deux êtres, c’est écouter, c’est aider, c’est être là même quand on est loin, c’est être absent parfois quand on est juste à côté, mais jamais être invisible en passant du temps avec l’autre… (ouh la la ça sent le vécu cette impression d’être invisible).

L’amour c’est être là quand ça va, mais aussi là quand ça ne va pas. Ce n’est pas fuir à n’importe quand, c’est communiquer, dire les choses, savoir entendre l’autre aussi, ses revendications. L’amour c’est le psychique (ou l’intellectuel comme vous voudrez) mais c’est aussi le physique, il faut qu’il y ait une certaine complicité, une attirance intellectuelle mais aussi physique. L’amour c’est être fougueux parfois, raisonné d’autres fois, c’est de la tendresse, aussi. L’amour c’est le contact de l’autre qui fait tellement de bien, c’est un petit mot reçu quand on ne s’y attend pas qui donne le sourire, l’amour c’est le plaisir d’être à deux et pas de vivre la relation comme un fardeau. L’amour c’est être reconnaissant, l’amour c’est savoir reconnaître ses propres erreurs. L’amour c’est vouloir donner, c’est savoir recevoir.

L’amour c’est surprendre, se surprendre aussi parfois, c’est oser, c’est parler, c’est sourire, c’est pleurer de joie aussi. L’amour c’est des corps qui s’emmêlent, des âmes qui vibrent, c’est croie qu’il n’y a pas de hasard, qu’on rencontre toujours une personne à un moment donné dans notre vie pour vivre quelque chose à l’instant T, pour nous apprendre quelque chose aussi parfois. L’amour c’est ne pas écraser l’autre, c’est savoir rester humble aussi, l’amour c’est savoir donner un coup de pied aux fesses quand l’autre ne croit plus en lui même. L’amour c’est de la complicité, c’est être amis, amants, parfois parents,  ne pas dire de paroles qu’on ne pense pas. L’amour c’est aussi dire les choses qu’on a envie de dire, c’est ne pas avoir de gêne (quand il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir). L’amour c’est savoir vivre avec l’autre, c’est aussi savoir vivre sans l’autre. L’amour c’est s’aimer soi-même avant de pouvoir aimer l’autre, l’amour c’est être tendre et bienveillant avec soi pour pouvoir le faire avec l’autre. L’amour c’est parfois épater l’autre tout en étant soi.

L’amour c’est parfois avoir le sentiment de repartir de zéro avec une nouvelle relation, de devoir tout réapprendre et je suis certaine qu’on apprend à chaque nouvelle relation. L’amour c’est la confiance qui prime, la jalouse maladive on laisse de côté. L’amour c’est avoir rien à perdre mais tout à gagner. L’amour c’est apprendre du passé mais en ne le ressassant pas, pour laisser une chance à l’amour. d’exister de nouveau L’amour c’est la découverte permanente de l’autre, l’amour c’est connaitre les envies de l’autre les anticiper aussi parfois. L’amour c’est savoir comprendre l’autre sans paroles quelques fois, c’est essuyer parfois des larmes. L’amour c’est parfois vouloir s’unir à l’autre et devoir attendre des années avant de pouvoir le faire (17 ans, bravo Mélanie, encore tous mes voeux de bonheurs ma canadienne adorée). L’amour c’est aussi parfois tout quitter pour recommencer à deux. L’amour c’est savoir demander pardon, c’est savoir pardonner aussi. L’amour c’est parfois grandir à deux, l’amour c’est avoir ce sentiment d’avoir 15 ans aussi.

L’amour c’est du partage, des engueulades parfois pour rien, des projets, c’est croire que ça durera toujours, c’est aussi parfois avoir peur pour l’autre. L’amour c’est croire en l’amour, l’amour c’est se sentir toute chose, l’amour c’est parfois être là au bon moment pour rencontrer la personne qui nous réapprend tout, avec toute la tendresse du monde, qui nous fait nous remettre sur les rails. L’amour c’est là, ici et maintenant, c’est pas hier c’est pas demain, c’est profiter de la vie à deux (quand je dis à deux c’est pas forcément  en vivant à deux hein). L’amour c’est savoir aussi profiter des bons moments, affronter aussi les mauvais. À deux c’est mieux, à deux on est plus forts. L’amour ça prend aux tripes, ça arrive souvent quand on s’y attend le moins quand on ne cherche rien, au coin d’une rue, dans la rue, ou bien sur un réseau social, ça peut arriver n’importe où n’importe quand et n’importe comment, il n’y a pas de règles…

Vous voyez l’amour c’est tout un tas de choses, je ne sais pas si j’ai beaucoup changé dans ma vision de voir les choses mais je pense que si, je sais que j’ai changé à l’intérieur de moi, je sais que je ne veux plus me faire souffrir par amour, ne plus être dépendante de l’autre affectivement jusqu’à m’en rendre malade,  on peut être en manque de l’autre sans en devenir dingue. L’amour c’est tellement psychique, l’amour c’est tellement physique aussi, l’amour c’est parfois déstabilisant troublant.  L’amour c’est s’imaginer dans 1000 ans encore ensemble, l’amour c’est le son d’une voix qu’on peut reconnaitre entre 10 000, un corps qu’on aime effleurer par une petite caresse furtive, un peau dont a besoin d’avoir le contact,  une bouche qu’on aime embrasser. Je pourrais encore développer des heures. L’amour est enfant de bohème, toi et moi dans le même bermuda c’est l’amour, love is blindness. Vous avez vu comme j’ai une culture musicale au top 😀 . Mais l’amour c’est aussi tout un tas de musiques qui feront partie d’une histoire.

Ce billet n’est pas hyper bien structuré car j’avais plein de choses à dire, je pense ne pas avoir tout dit, mais l’essentiel est là comme pour l’amour. Et pour vous c’est quoi l’amour?

3 réflexions sur “C’est quoi ce truc qu’on appelle l’amour? #2

  1. L’amour pour moi c’est tout comme toi.
    Tu en as déjà tellement dit, et en même temps rien de superflu, je suis tout à fait d’accord avec chacun de tes mots, rien de plus ne me vient…
    Très beau billet, tellement pertinent!
    Bisous!!

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as tout dit, je rajouterai en plus que c’est facile et compliqué à la fois. En tant qu’hypersensible, je dois travailler beaucoup sur moi concernant l’amour car comme tu l’as dit, moi non plus je ne veux pas me faire souffrir par amour. Mon esprit fait plein de scénarios différents, souvent pour rien, s’il y a un silence trop long ou autre avec mon chéri, c’est parfois très dur de se remettre soi-même en question et de se dire qu’on flippe pour rien …

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s