Attention ça déborde…

water-381852_960_720.jpg

Hier je parlais de la femme « trop » que je suis….  Aujourd’hui je voudrais continuer dans ce sens là… Pour les choses que soient claires, je n’ai pas l’intention de changer pour qui que ce soit, si je change quelque chose en moi c’est pour moi uniquement, pas que je ne plaise pas aux autres mais juste envie de m’améliorer si changement il y a besoin de faire. Le titre est un peu facilement trouvé par rapport à l’article d’hier car quand je dis que je suis la femme trop, ça veut dire que ça déborde…

Il y a quelques minutes, je parlais (avec mon psy qui me suit pour mon stress post traumatiques) et j’ai débordé pendant la consultation. En fait je me rends bien compte que je contiens tout le temps que mes angoisses, que je fais mon maximum pour contrôler tout un tas de choses et qu’à un moment donné ben forcément ça déborde. JE me retiens de pleurer souvent, j’ai bcp de mal à m’exprimer aussi, à dire ce que j’ai sur le coeur, à vider mon sac comme on dit. J’ai du mal à exprimer ce dont j’ai envie, je fais passer les autres avant moi, j’ai beaucoup tendance à m’oublier, à ne pas dire ce que j’ai envie à part ici.

Ce matin donc je disais j’ai débordé, j’ai essayé de trop contenir la trop plein de tout un tas de choses ces derniers temps, j’essaie d’avoir le contrôle sur mes émotions en permanence, sur mes angoisses aussi. Ça m’épuise, je suis crevée, usée ces derniers temps, je l’ai dit au doc et j’ai pleuré. Et mon infirmiere a dit qu’en effet je contrôlais tout, surement trop et que j’avais besoin de vider la soupape de temps en temps, que je dois penser à moi, car je suis trop maman, trop copine, trop fille, trop tout un tas de choses sans que je prenne du plaisir à vivre. Attention je ne me plains pas, j’ai la vie que j’ai, car je le veux bien aussi, mais je sais pas faire autrement, je dois travailler à prendre plaisir de faire des choses pour moi, je dois retrouver ce plaisir là. Là c’est vrai que j’ai du mal à prendre plaisir à faire quelque chose pour moi, j’ai tout le temps un sentiment de culpabilité quand j’essaie de faire quelque chose pour moi. Je pense à tout ce que je pourrais faire pendant ce temps avec les enfants, à cet énième  service que je pourrais rendre si je n’allais pas chiner quelques minutes. Mais ça déborde j’ai besoin de cette soupape là pour éviter de trop déborder, bien que je déborde un peu régulièrement.

Alors oui je déborde d’amour pour les gens, j’aime les gens infiniment, je crie, je pleure, je veux vivre 1000 vies dans cette vie alors je dors peu, je déborde de fatigue de fait, j’ai l’impression que c’est tout un engrenage, je me rends compte quand je ne suis pas « trop » angoissée, je suis moins  touchée par le comportement des gens, du coup je m’emporte moins, je crie pas, et je me suis aussi rendue compte que l’angoisse est beaucoup moins présente quand je suis reposée. Ce qui veut dire quand je me suis angoissée, il y a moins de risque de débordements, d’agacement et/ou de larmes. Mais là ce matin, après une nuit bien pourrie, je déborde, je suis plus angoissée, j’ai du mal à contenir mes émotions, à retenir mes larmes. Attention ça déborde sévère mais je sais que quand c’est trop plein et que ça déborde ensuite c’est remis à niveau donc ça va mieux après.

 

 

 

 


7 réflexions sur “Attention ça déborde…

  1. Coucou Maud ! As-tu essayé une activité créative artistique ? Faite régulièrement çà aide à évacuer ressentis et angoisses, à se centrer sur soi. Depuis que je fais mes petits collages je sens la différence…

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s