Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

Ecrire, c’est une grosse partie de ma vie.

typewriter-3711589_1920

Je l’ai déjà dit, écrire je le fais depuis que je suis en capacité de le faire, c’est à dire depuis l’âge du cp en somme. J’ai toujours aimé écrire des poèmes, des lettres à mes amies quand je partais en vacances, puis il y a eu les lettres pour parler à ma mère car la communication était parfois difficile, j’étais une ado assez renfermée, peur du regard/ du jugement de l’autre (et de ma mère aussi). J’ai écrit aussi à mon père avec qui le rapport était tendu, il était parti pour vivre avec une autre femme, ses enfants il avait du mal à communiquer avec eux, alors moi je lui ai écrit pour lui faire passer quelques petites choses que je ressentais. Il y a eu les premiers amours, où là aussi la communication fut difficile, la communication verbale depuis toujours est un vrai fléau pour moi. Je n’y arrive pas, quand je sens que ça peut me faire du mal, j’ai le regard fuyant pour ne pas que les gens voient mes yeux se gorger de larmes, j’esquive d’une manière ou d’une autre.

Ecrire pour moi est bien plus simple que de parler, c’est mon moyen à moi de m’exprimer. On dit bien les paroles volent, les écrits restent. C’est aussi sans doute pour cela qu’écrire a plus de sens chez moi. Je suis quelqu’un de timide même si on ne dirait pas je parle beaucoup à un débit très rapide pour masquer cette foutue timidité. Ecrire est une sorte d’introspection, faire sortir tout ce que j’ai au fond de mes tripes et parfois partager cela avec quelqu’un. J’ouvre mon coeur quand j’écris, je n’arrive pas à le faire par oral, il y a quelque chose qui bloque dans ma communication verbale, je le sais mais je n’arrive pas à remédier à cela.

Je me sers de l’écriture pour extérioriser mes peines, mes colères mais aussi parler de mes joies, de partager mes petits bonheurs (comme avec mes petits bonheurs de la semaine sur le blog par exemple), j’exprime aussi ma gratitude envers les gens ou la vie par exemple quand j’écris. Depuis quelques temps je fais un exercice pas simple, depuis quelques semaines, en effet, j’écris quelque chose que je n’avais jamais fait avant. J’écris une fiction, j’invente des personnages, une histoire. Mais je ne le fais pas toute seule, je le fais avec Roseleen, on écrit un peu chacune et on se refile le « bébé » régulièrement. Alors d’une part inventer des personnages, ce n’est pas simple, mais après il faut s’adapter à ce que l’autre écrit et y donner suite ce qui rend la tâche encore plus difficile, mais c’est un défi que je relève, je ne sais point si j’excelle dans ce domaine là, mais quand j’écris, j’éprouve du bien-être c’est une « denrée » rare chez moi, ce bien-être.

J’écris quasiment tous les jours ici, vous voyez que la partie visible de l’iceberg en fait, si vous saviez ce que j’ai pu écrire ces dernières années… Il y a eu de vraies lettres envoyées par la poste, vous savez celles où on met un timbre, vous voyez ce que je veux dire? 🙂 Mais il y a aussi des tonnes de mails, pour m’exprimer, communiquer parfois quand j’avais l’impression de ne pas/plus être écoutée, des cahiers commencés jamais terminés sur des moments de doutes, de désespoir aussi. c’est un peu une sorte de thérapie sur mes carnets, une fois qu’un certain mal est enfoui je ne veux plus revenir dessus alors je n’ouvre plus. Mais il y a aussi tellement de bonheurs écrits, si vous saviez tous ces moments de joie immense, d’intenses émotions positives que j’ai pu relater. Mais depuis que je suis à l’hôpital de jour, c’est autre chose. J’ai en effet à apprendre à écrire autrement pour moi, moins faire du superficiel, plus poser sur le papier ce que j’apprends sur moi, je me questionne plus, c’est parfois douloureux mais c’est essentiel.

Il y a plein d’écrits que je ne partagerai jamais avec qui que ce soit, il y a des tas de feuilles partis à la poubelle aussi, des trucs personnels, enfin des essais de trucs que finalement je ne veux pas publier. Enfin vous aurez compris à quel point l’écriture est devenue importante pour moi, c’est le seul moyen d’expression qui me convient bien, je ne dis pas que j’écris parfaitement bien, mais c’est avec l’écriture que j’arrive à faire passer des choses, qui j’espère sont comprises.

 

 

 

 

5 réflexions au sujet de “Ecrire, c’est une grosse partie de ma vie.”

  1. Comme je te comprends. J’ai toujours écrit, j’adorais raconter des histoires plus jeune, dès mes 5 ans je savais que je voudrais (en même temps qu’acrobate au cirque et vétérinaire) devenir écrivain de romans. Je peux tchatter des heures avec des gens et ne jamais les lasser, alors que par la parole j’ai la sensation de ne jamais les intéresser, je parle très vite et manque de m’étouffer car j’ai l’impression qu’à la moindre pause de ma part, ils vont arrêter de m’écouter, que je n’arrive pas à garder leur attention.

    Bref, j’arrête là de raconter ma vie, mais tout ça pour dire que je comprends au moins en partie ce que tu ressens, et je trouve ça super chouette que vous écriviez à 4 mains Roseleen et toi, c’est un exercice que je n’ai jamais tenté mais ça doit être amusant et « muscler » l’esprit.

    Je ne peux que te souhaiter de continuer à écrire ! 🙂

    J'aime

  2. Je me reconnais tellement….
    Et je peux te dire que oui, tu excelles dans notre projet, j’attends toujours avec impatience tes suites, me delecte de tes mots et de la douceur de ta plume, sans compter les évènements que tu apportes. J’espère de mon côté t’apporter un peu avec mes parties. En tout cas j’adore cette exercice de créativité écrite en s’adaptant à ce qu’apporte l’autre 💖

    J'aime

  3. C’est super ce projet!
    Comme tu le sais écrire c’est essentiel, vital pour moi. J’écris un peu partout. Il y a certaines choses que je n’arrive à dire que par écrit. Mes sentiments principalement
    J’écris beaucoup pour moi, où j’en suis, comment j’évolue. J’écris de la fiction et sur des blogs privés, pour mon fils par exemple.
    L’écriture c’est de la magie alors pourquoi s’en priver!
    Belle journée Maud

    J'aime

  4. Coucou Maud,
    je suis admirative du projet que tu as avec Roseleen, ça doit être super challengeant… Aurons-nous la chance d’en avoir la teneur un jour?
    J’aime aussi écrire depuis longtemps, même si je suis loin d’avoir écrit autant que toi.
    Il y a 2-3 ans, j’ai commencé un cahier où j’ai écrit sporadiquement (tous les 2-3 mois, voire 6 mois)parce que ça n’allait pas dans ma vie. Et puis, un jour, ça n’a plus été du tout et je me suis mise à écrire plusieurs fois par semaine. Ca dure depuis un peu plus d’un an maintenant (je dirai depuis juin/juillet 2018 mais n’en suis plus sure!) et je me rends compte que plus j’écris et plus j’agis pour moi en quelques sortes.
    Ce sont mes flots de pensées, que je ne garde plus pour moi mais que j’extériorise. Il y a eu beaucoup de mauvais moments et au fur et à mesure des bons, aussi. Maintenant, j’écris au fil de l’eau, de la vie, ce que j’ai envie de garder de « bien » ou de « moins bien ».
    L’écrit ça a toujours été plus facile aussi pour moi que l’oral. Et paradoxalement, plus j’écris et plus je parle, aussi. Comme quoi, c’est un très bon exutoire pour moi!! A bientôt!

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.