Journal de confinement

Journal de confinement #3 (Deuxième jour de confinement total)

 

Collage-30

Voilà je pense que c’est mieux que je fasse mon petit billet de « journal de guerre » le jour même alors du coup exceptionnellement aujourd’hui il y a 2 billets de mon journal de bord, donc le prochain sera demain soir…. J’espère que tout va bien pour vous.

4h45: Premier réveil, je ne sais plus trop où j’habite, je mets une musique douce et j’arrive à me rendormir un peu.

8H45: Alors que ça fait un moment que je suis dans mon lit, j’allume l’ordi, je surfe un peu quelques minutes, les enfants dorment encore, c’est cool de se croire en vacances hein? Moi ça me laisse le temps de me prendre une douche, me préparer sans qu’ils soient dans mes « jupons »…

9H30: Le petit déjeuner arrive, j’ai réveillé les enfants quelques minutes plus tôt…. C’est copieux, on déjeune tous les 3, ils sont pas très bien réveillés, je sens que les saoule à parler là, mais tant pis je continue, ils sont quasi les seuls humains que je vois alors ils en paient le prix fort…

10H: Je blogue (ouais le truc publié ce matin même), je prends des nouvelles des uns, des autres aussi. Je regarde un peu des épisodes d’une série que je me suis mise à suivre il y a quelques semaines, histoire de passer le temps.

13H30: Paolo me dit il est quelle heure, je lui réponds 13h30, il me dit on a pas mangé…. On se prépare on va chercher un truc à grignoter car à l’hôtel pas de frigo donc pas le choix faut bien se nourrir un minimum, j’aimerais mieux ne pas devoir à sortir surtout avec ma toux sèche qui provient de mon asthme, j’ai eu l’infirmière qui me dit de prendre un peu plus de ventoline que d’habitude pour calmer la toux, honnêtement même si je suis flippée du coronamachin il y a des gens qui sont bien plus flippés que moi je pense… (On a rencontré toutes sortes de gens en faisant les courses mais il y a vraiment des gens avec des masques désormais, c’est le premier jour où j’en vois vraiment et pas que sur une personne. De ma chambre d’hôtel je vois des passants masqués.). Bon je tousse en faisant les courses au Monop’ du coin (on a vu des rues vides) on me regarde comme si j’étais l’ennemie jurée numéro 1, je suis la femme à abattre… Moi je sais que c’est tout le temps comme ça, en plus devant ma chambre j’ai 6 arbres et donc les allergies se réveillent, je vais peut-être penser à me mettre un écriteau demain avec écrit « je n’ai pas le coronamachin je suis juste allergique et asthmatique d’où ma toux…. On rentre manger à l’hôtel, on englouti un sandwich tout prêt pas génial mais bon on verra plus tard. Ah oui j’ai aussi acheté un legging (+ un lapin Lindt en chocolat)  au Monoprix pour faire un peu de sport dans ma chambre (pas du sport en chambre) hein faut pas déconner non plus, je vais pas me mettre à courir dans la rue pour faire comme tous les autres… D’ailleurs ma copine Elodie poste une vidéo par jour pour faire quelques exercices sur son compte Instagram.

15H: Maintenant les contrôles de police s’intensifient dans la rue, alors je flippe car moi ne pouvant pas sortir seule, j’ai besoin d’être accompagnée en permanence. Alors me vient la bonne (mauvaise) idée d’appeler le CMP où je suis suivie, j’arrive à avoir une infirmière qui m’accompagne, je lui demande si mon psychiatre peut me faire une attestation, elle me dit ben il est pas là car il est en quarantaine suspicion de coronamachin…. gloups…… Je fais la fille qui encaisse bien surtout que je l’ai vu jeudi dernier, on déconnait sur le coronamachin et j’ai dit je ne vous sers pas la main je fais attention de ne pas attraper la saloperie qui circule… Et il me répond vous avez raison surtout que ça fait que 2/3 jours que je ne sers plus les mains des patients…. La conversation avec l’infirmière se termine, une montée d’angoisse  me submerge, je me dis que finalement si ma toux qui s’intensifie depuis 2/3 jours n’était pas due à mon asthme, je flippe ma race car je déteste être malade, encore plus les médecins et les hôpitaux car quand je vais les voir c’est toujours en catastrophe pour des trucs qui ont trainé des mois et des mois et que c’est jamais un simple petit truc qui va passer tout seul. (Par exemple là j’ai eu une otite tout début janvier, mon oreille a perdu de l’audition, j’ai consulté par 2 fois quand Paolo a vu le doc, car mon oreille il y a du pus qui sort depuis 2 mois +/-… J’ai dû prendre 3 antibios différents et je dois passer scanner mais tout est annulé et quelque part je suis soulagée, car mon tympan est si abîmé qu’on me parle de greffe de tympan mais pas envie, surtout qu’à part le fait que  je n’entende plus rien, que ça coule en permanence je n’ai aucun autre signe alors je me dis que ça peut attendre, je n’ai plus mal, pas de fièvre…) Bon j’essaie de redescendre en pression, je ne peux pas l’avoir, c’est impossible… Le déni de la maladie a toujours été mon meilleur allié, j’en ai même été la pro de l’humour noir dans des moments graves. Je découvre les joies du chromecast, je peux regarder Netflix sur l’écran de la télé, je me change les idées avec les moyens du bord, je ne veux surtout pas aller chercher sur internet les symptômes du coronamachin sinon je vais je pense trouver toute une similitude de trucs surtout que je n’ai pas de fièvre, pas de nez qui coule ou autre alors l’angoisse s’en va devant un film asiatique qui est un peu une romance pour ados…. Il m’aura fallu flipper puis relativiser pour que l’angoisse forte s’abaisse et que j’arrive à respirer plus normalement

18H30: Je vais nourrir mes chats avec les enfants, on flippe d’un contôle de police, si je leur dis que je ne peux pas être seule dehors vont ils me croire?Des jeunes font un foot de rue, des gens leur disent depuis leurs fenêtres qu’ils devraient être chez eux, les insultes et les doigts d’honneur sont la réponse intelligente de ces jeunes.  On rentre malgré des contrôles sur notre chemin on passe à travers, ouf! En fait la police me fait autant peur que les médecins, les pompiers etc… Faut que je pense à en parler à mon psychologue d’ailleurs, y’a bien un truc qui doit se cacher là-dessous, non, la peur de l’uniforme? (Quand j’étais petite j’avais peur du facteur, véridique ah ah ah)…. On prend notre dose de ronronthérapie, le confinement des chats se passent bien je crois, pas  de signe de coronamachin à l’horizon… Merde je n’y pensais plus….  Bon c’est pas tout mais les gosses demain doivent bosser donc on imprime des fiches pour le dernier et surtout.

20H15: Retour à l’hôtel, je lis, je suis un peu schlass, j’ai des courbatures ce soir, mais non arrêtez tout de suite, ce n’est pas le coronamachin filé par mon psychiatre… Sourires (ou pas). Soirée devant des conneries à la télé pour ne pas regarder les statistiques du jour pour le coronamachin, ici en France ou même en Italie, car le truc c’est que c’est anxiogène, donc j’évite un nouveau coup de bambou sur la tête….

23H40: Je me mets à bloguer, j’entends du bruit dans la rue, les gens ne comprennent pas ce que ça veut dire qu’il faut rester chez soi???? Des jeunes gueulent,  décidément ils se pensent invincibles, surement l’innocence de cette jeunesse ou bien peut-être de la connerie, je ne sais pas vers quoi mon coeur balance… Je finis ce billet et je vais lire, demain d’ailleurs il y aura le livre que je lis ce soir à gagner sur mon compte Instagram, puisque la maison d’éditions vous en offre un aussi à l’un d’entre vous.

Portez vous bien…. En plus chaque jour je vais mettre une chanson que j’aime bien. Bonne écoute à vous.

1 réflexion au sujet de “Journal de confinement #3 (Deuxième jour de confinement total)”

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.