Journal de guerre contre le coronavirus

Journal de confinement #4 (Troisième jour de confinement total)

Collage-32

Go, c’est parti pour mon petit journal de bord, je voulais faire un peu d’humour mais pas vraiment le coeur à ça, il me semble. L’humour fait partie de ma vie, surtout quand j’ai besoin de ne pas faire ressentir ma peur mais là, impossible, c’est vraiment trop grave. Alors j’essaie de prendre les bonnes nouvelles comme elles viennent, pas de nouveaux cas en Chine, la pollution qui diminue, les eaux de Venise qui deviennent claires à nouveau mais j’ai peur pour mes enfants, peur qu’ils attrapent ce coronamachin.

Jeudi 19 mars

8H45: Je me réveille, ouais j’ai trainé ce matin car hier soir je n’arrivais pas à dormir, je me suis endormie à plus de 3h du matin. Je prends mon téléphone, réponds au message reçu, communique avec les miens. Douche, habillage et maquillage, je ne déroge pas à ses règles même en confinement je ne veux pas que ça joue trop sur le moral alors j’essaie de garder de vraies habitudes.

9H20: Je réveille les garçons, c’est un peu étrange, on sait que nous ne sommes pas en vacances et en même temps à part lire, bosser un peu, regarder un peu la télé, jouer, il n’y a pas grand chose à faire,  alors je les laisse un peu dormir…

9H30: Le petit déjeuner est là, on le prend tous les 3, je profite d’eux durant ce moment « privilégié…

10H: Chacun vaque à ses occupations pendant un petit moment. Je blogue tout en écoutant de la musique.

11H: Je communique avec l’instituteur de Paolo, il me donne son travail pour les prochains jours, je le fais bosser un peu. Je vais un peu dans le hall de l’hôtel, juste pour sortir un peu de la chambre, je sais qu’il n’y a personne.

14H30: Je me mets à la fenêtre de ma chambre pour prendre l’air, le soleil aussi. Quelques personnes pensent…

15H: Je suis obligée de sortir avec mon fils, on laisse le petit 10 minutes dans la chambre d’hôtel. On va au Monoprix pour se prendre à manger, je n’ai pas le choix que de sortir, et là je suis effarée par le nombre de gens qui sont là, qui se promènent, des jeunes des vieux, ils regardent le maquillage, les fringues. Je suis allée seulement sur 2 étages/4 (Rdc de l’entrée où je suis obligé de passer pour aller au – 1 à l’alimentaire) et j’ai croisé énormément de monde, j’étais choquée… Encore si c’était indispensable, mais pour beaucoup ressortait sans un sac ou bien des fringues. Bonté divine, ils ne comprennent pas quoi dans « restez chez vous! »?

17H: Sieste je me réveille presque 2h plus tard, je pense que je suis épuisée et puis l’ennui m’angoisse alors je pense que j’ai préféré dormir plutôt que de cogiter, angoisser encore.

19H: J’ai ma fille au téléphone qui me parle de ses projets, de son confinement, on en rigole ensemble ça fait du bien de dédramatiser un peu la chose, on ne la minimise nullement.

20H: J’entends pour la première fois les applaudissements pour le personnel soignant, je trouve ça tellement beau, touchant, je suis émue vraiment, on applaudit avec Paolo. Merci encore à tout le personnel soignant qui prend soin des malades pendant cette crise mais aussi toute l’année. On dîne en allant nourrir nos chats. Je récupère des trucs pour faire bosser Paolo en même temps. Ma fille m’envoie un sms pour me dire que l’Italie dépasse la Chine avec le nombre de victimes. J’ai partagé une image terrible cet après midi d’un convoi militaire emportant des cercueils pour la crémation en périphérie car les cimetières de la ville et les crématoriums aussi. Je me fais du souci pour mes amis en Italie, ma famille aussi, j’ai aussi peur que ça arrive ici. J’essaie de ne pas trop regarder les nouvelles, mais il faudrait tout fermer, les téléphones, ordinateurs, télévisions et ne plus lire un journal ou n’écouter personne parler.

21H: On rentre à l’hôtel, les enfants s’occupent, moi entre bouquiner et un dessin animé d’animation « souvenirs goutte à goutte » des studios Ghibli (j’ai vraiment beaucoup aimé) et bloguer  ( et changer la couverture du blog) je ne fais pas grand chose, l’actualité me plombe ce soir, tous ces malades, ces morts, les gens qui ne prennent pas conscience de la chose, le vol de masques du personnel soignant, les flics qui n’ont soit disant pas besoin de masques…. Punaise ce monde me rend dingue. 

Pour remercier les soignants, j’essaie de lancer une petite chaine via mon compte instagram, tout est expliqué ici.

Et voici la musique de jour:

1 réflexion au sujet de “Journal de confinement #4 (Troisième jour de confinement total)”

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.