Journal de confinement

Journal de confinement #11 (Dixième jour de confinement total)

petit déjeuner

Je ne vais pas vous dévoiler mon programme de la nuit dernière, me suis endormie sur les coups de 6h, mais comme je veux garder un rythme, je mets le réveil à 8H30. Alors je vais aussi faire l’impasse sur mon humeur (règles + manque de sommeil + angoisses ça fait un cocktail détonnant), sur ma fatigue. Par contre je n’ai plus du tout mal à la tête, le ventre ce soir ça commence à aller un peu mieux (c’est pas du tout la panacée mais ça va mieux un peu donc je prends ça comme du bonus…). Donc c’est parti pour mon programme de la journée. J’ai l’impression que mes journées se ressemblent terriblement mais en fait même si elles sont calibrées sur le boulot des gosses, les moments des repos, il y a quand même quelques variantes, on va dire surtout au niveau émotionnel….

8H30: Réveil même si j’ai peu dormi, il est  bien meilleur que les 2 derniers matins et honnêtement j’apprécie. Je traîne dans mon lit, mon petit dort paisiblement.

9H: Je fais mon petit sport, avant de prendre une petite douche et de m’habiller.

9H35: Petit déjeuner familial.

10H: Un appel provient de l’école de mon fils, c’est son instituteur (et directeur de l’école). Il demande comment on vit le confinement à l’hôtel, comment se passe le travail donné à Paolo. On parle d’un retour à l’école probablement le 4 mai….

10H15: On vaque chacun à nos « obligations », on lit un second texte sur le petit prince avec Paolo, on fait les exercices demandés qui suivent le texte ainsi qu’une leçon de géométrie. J’ai regardé un tout petit bout de « Hook ou la revanche du capitaine crochet, c’était vraiment la fin mais juste le moment où Clochette dit « Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil, ce moment où on se souvient d’avoir rêvé ? C’est là que je t’aimerai toujours, c’est là que je t’attendrai. ».. Je trouve cette citation terriblement belle, touchante, elle me pique en plein coeur à chaque fois que je l’entends…. Oui je reste cette éternelle fleur bleue, très romantique, surement trop mais c’est ainsi, je ne vais pas me changer, c’est pas à presque 44 ans que je vais le faire.

12H: Je me pose, les enfants n’ont pas faim, moi encore moins, marre de cette chambre d’hôtel je crois même si tout le monde est adorable avec nous.  On mangera plus tard.

13H – 20H: Entre lecture, mots croisés, console (je suis l’heureuse propriétaire de 4 poules, 1 âne, 1 vache, 1 mouton et un chien à qui j’ai dû donner des noms, je cultive mes légumes et fruits…. Bref je suis devenue une vraie fermière quoi! Ouais ben quoi on s’occupe comme on peut..)

20H30: Dîner, sans grande conviction, petite partie de UNO, puis un peu de lecture avec Paolo du Sherlock Holmes et plus précisément  un bout de  « l’escarboucle bleue ».

Les angoisses sont toujours là, mais je sais que je ne devais pas sortir aujourd’hui alors je relativise. Comme je l’ai  déjà dit je ne veux surtout pas être malade, ce coronamachin me fait terriblement peur, ça devient obsessionnel, je me lave les mains je ne sais pas combien de fois par jour, comme chaque hiver au final depuis pas mal d’années déjà. J’aimerais pouvoir parler de tout ça avec légèreté mais je n’y arrive pas encore. Et pourtant la santé est là…

J’espère que tout va bien pour vous….. Donnez moi des nouvelles de vous…  Ah ouais j’ai zappé la petite chanson en fin de billet alors je recommence là tout de suite….

 

4 réflexions au sujet de “Journal de confinement #11 (Dixième jour de confinement total)”

  1. Très belle chanson et oh oui je ne me rappelais pas des paroles de la fée clochette, je ne m’en souvenais pas, çà m’a mis la larme à l’oeil. Heureuse de lire que ta vague douleur ventre + angoisse s’estompe. C’est sur la bonne voie. On a tous la trouille de choper ce truc. Après, il faut vraiment se dire qu’en respectant le confinement et toutes les consignes si on doit sortir, les risques sont très minimisés (à moins d’avoir chopé avant mais le délai d’incubation doit être bien passé depuis le début du confinement je pense donc c’est ok). C’est cool ton jeu avec la ferme. Mine de rien ça doit aider ! Écris-tu un peu ?
    Moi çà va hormis ce télétravail qui me pèse énormément et la cheffe qui nous fliqque alors qu’on a peu a faire. Et mes collègues qui font les idiots en visioconf, je m’écarte de çà, déjà en réel je peux pas les voir donc c’est pas pour les ramener en video chez moi….gros bisous Maud, bon vendredi!

    J'aime

  2. C’est bien normal que ça te fasse peur Maud.
    Tu es bien occupée…
    Nous aussi. Pas le temps de s’ennuyer. Parfois j’ai l’impression que le virus est quelque chose de très lointain. Quand je sors pour les courses je retombe vite dans la réalité.
    Grosses bises à tous.

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.