Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

Qu’on nous foute la paix!

Je ne sais pas si je peux me définir comme féministe à proprement parler enfin je ne crois pas mais il est clair que j’en ai marre que les femmes soient des cibles, toujours, tout le temps et en tous lieux! On est en 2020, la femme a le droit de voter, de travailler, d’avoir son propre compte bancaire. Sauf quand on regarde de plus près les choses , les femmes pour boulot égal/responsabilités égales qu’un homme sont payées d’après les derniers chiffres 19% de moins. Nous les femmes, on se fait recadrer si on voit un bout de sein de trop, un téton à travers un tee-shirt, un jupe trop courte, un pantalon trop moulant, un short trop près de la fesse, des seins exposés sur la plage. Par contre un mec qui a trop chaud qui sera torse nu, un mec en short et je passe bien d’autres exemples on ne lui dit rien.

Il y a vraiment une couille dans le potage. Désolée pour cette expression mais je l’aime bien. Pourquoi les femmes sont elles toujours la cible? Quand je vois les hommes ou même d’autres femmes dirent tiens regarde la celle ci, elle s’habille comme une pute qu’elle ne s’étonne pas de se faire violer après. Mais d’où la façon de s’habiller est un appel au viol? Depuis quand régressons nous? Quand je vois les photos des années 70 avec des petits hauts bien moulants où on voyait le nombril, des shorts ou jupes bien courts, la femme était belle elle s’assumait. Aujourd’hui en 2020 il faudrait presque avoir honte d’être une femme et de s’habiller comme on le souhaite. J’admire toutes ces femmes qui osent, qui se battent en permanence.

Le patriarcat a encore de beaux jours devant lui quand on voit la société actuelle. Et pourtant sans les femmes qui bossent, s’occupent des enfants (il n’y a qu’à regarder la charge mentale des femmes) ou du foyer quand ce n’est pas du mari/compagnon qui parfois se comporte comme un gosse (désolée messieurs, non pas en fait désolée c’est parfois vrai pour CERTAINS, vous nous prenez pour votre mère mais nous ne le sommes pas). J’ai appris à me débrouiller seule et ce depuis toute jeune sur beaucoup de choses, à me battre pour tout un tas de choses sans attendre après un homme ou un père (même si à un moment donné j’ai voulu exister absolument dans les yeux d’un homme quand je parle de l’homme c’est en général pas un en particulier!). Mais je me rends compte que j’ai appris à vivre seule, à ne pas attendre quoi que ce soit de l’homme et être forte même si je me casse la gueule, j’assume d’être une femme, je revendique mes droits et surtout j’accepte qui je suis. Je ne veux nullement me soumettre aux hommes, je suis égale à un homme, je suis un être humain aussi pas moins bien que la gente masculine.

J’ai toujours élevé mes enfants dans le respect de l’autre, dans le respect de leur corps, de leur identité aussi. Personne n’a le droit de remettre en cause ce qu’ils sont, comment ils s’habillent aussi, que leur corp est leur propriété. Et hier soir mon grand de 15 ans 1/2 vient me voir en discutant me dit ça m’énerve les gens qui disent c’est une pute car elle est habillée en short, il me dit j’ai envie de les castagner quand j’entends des gens dire ça. Et honnêtement je suis fière de l’entendre parler ainsi, j’espère qu’il continuera à penser ainsi, qu’il continuera à penser que les femmes ne sont pas des bonniches, il m’aide volontiers à la maison pour ranger, il aime cuisiner. J’aurais pas aimé en faire un macho, un mec qui pense qu’une femme leur doit tout. Il est très respectueux avec les gens, les hommes comme les femmes. Je pense que j’ai réussi l’éducation de mes fils vraiment. Quant à ma fille c’est une jeune femme battante, indépendante, volontaire qui a son caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds qui assume parfaitement qui elle est et je la trouve admirable.

C’est en élevant nos enfants dans le respect de soi, des autres, des femmes que nous changerons la société actuelle. Les femmes devons être solidaires les unes des autres, continuer le combat mené par nos mères, nos grands-mères alors qu’on ne devrait plus avoir à se battre, ce devrait être chose acquise. Mais non j’ai l’impression qu’il y a un vrai recul, que les femmes sont toujours obligées de se battre pour s’habiller comme elles veulent, qu’elles se battent pour accéder au métier de leur choix ou bien au mode de vie auquel elles aspirent.

J’aimerais qu’on nous lâche les baskets un peu, j’aimerais qu’on nous laisse faire ce que bon nous semble, que nous sommes des êtres à part entière au même titre que l’homme. Qu’on arrête de lire dans les journées qu’une femme s’est faite immoler car elle a choisi un homme par elle même, qu’une jeune femme a été tabassée car elle était vêtue court, qu’on demande aux jeunes femmes de s’habiller de façon républicaine et bien tant de choses encore. On demande tout ça aux hommes? Non alors qu’on nous foute la paix, nous sommes en 2020 et il suffit de regarder les photos des 70’s (avec quelques illustrations en début de billet) pour voir à quel point nous avons fait une sorte de rétropédalage. Habillons nous comme nous voulons, n’ayons pas peur de tenir tête à ceux qui veulent nous soumettre à des lois liberticides, faisons de nos filles des êtres forts et indépendants, faisons de nos fils des êtres respectueux des femmes et de leurs envies/convictions, qu’un téton qui pointe, qu’une jupe courte ou qu’un short ne sont pas des incitations au viol juste que ce sont des femmes, des êtres libres comme toutes les personnes doivent l’être en 2020. Arrêtons juste de vouloir contrôler les femmes, arrêtons de vouloir penser pour elles, arrêtons de les traiter comme des sous-merdes, arrêtons de vouloir décider à leur place pour leur bien soit disant, nous sommes des femmes, nous avons un cerveau comme vous messieurs. Et je vous trouve bien lâche messieurs de vous en prendre physiquement à une femme c’est d’une ignominie sans nom vous êtes à gerber et vous mesdames qui insultez vos semblables n’avez vous donc aucune fierté ou bien êtes vous simplement jalouse car vous ne voulez pas vous assumer?

Aujourd’hui j’ai écrit ce billet en pensant à cette jeune femme tabassée à Strasbourg, à cette femme refusée à l’entrée d’un musée car elle avait un décolleté (trop décolleté??? mais ça veut dire quoi bordel), à ces femmes qui ont été priées par des gendarmes de remettre leur haut de maillot de bains, à toutes ces femmes violées et/ou battues par des êtres abjectes (et parfois au sein de leur couple, de leur propre famille ), à celles qui se soumettent par peur du patriarcat, à celles qui se sont battues et se battent pour nos droits, à celles qui sont emprisonnées pour avoir voulu revendiquer leurs droits, pour celles répudiées d’une famille car elles ont fait leurs propres choix, à vous toutes les femmes qui êtes fortes bien plus fortes que vous ne le pensez, ne laissez personne vous insulter, vous rabaisser, vous atteindre, éloignez vous des gens dits toxiques.

Et encore une fois, qu’on nous foute la paix! Maud qui ne se dit pas « très féministe » mais qui l’est depuis toujours en fait, il est aussi temps que j’assume cette part de moi.

27 réflexions au sujet de “Qu’on nous foute la paix!”

  1. Bonjour Maud,
    Je partage complètement ton ressenti.
    On est bien loin de l’article, né après la révolution française : « les Hommes naissent libres et égaux en droits. »… Hélas…
    Il y a encore de nombreux combats à mener pour que la Constitution soit appliquée…
    Bel après-midi !

    J'aime

    1. C’est la première fois que je réponds directement à une personne. Je suis tellement, tellement d’accord avec vous. En plus de vos commentaires je pense que l’intelligence fait défaut à certains !!!!! (Et j’ai 69 ans ….. plus je vieillis, plus j’attends mieux de l’espèce humaine mais pour l’instant je suis très très déçue !)

      J'aime

      1. Bonjour,
        Oui, effectivement l’intelligence manque…
        Notre société moderne contribue très largement à limiter son utilisation d’où certaines zones du cerveau qui ne sont plus sollicitées. Des études scientifiques le prouvent.
        Il y a des applis pour tout et n’importe quoi. Certaines personnes n’utilisent donc que très peu leur cerveau. Et moins il travaille, plus il s’use…
        Belle journée !

        J'aime

        1. Je ne pense pas que moins il travaille plus il s use. C est selon moi une question d entrainement comme un muscle qui ne travaille pas et qui perd de l’élasticité etc… Si on fait travailler un muscle il va gagner en capacité, je pense que pour le cerveau c’est pareil.

          J'aime

  2. Bonjour
    Cent fois d’accord avec vous.
    J’ai grandi dans une société où les femmes (en général) étaient complètement brimées.
    J’ai vu la Société que l’on avait obtenue en laissant les hommes tout régir. (pas franchement un succès)
    Puis j’ai vu tout ce que la société a gagné en commençant à libérer les énergies féminines.

    Je suis à 100% pour la libération des femmes, leur protection.leur émancipation.Elles apportent tellement de choses que nous autres hommes avons du mal à trouver.
    La Solution est certainement dans la complémentarité, pas dans l’opposition, ou la domination d’un genre sur l’autre.
    Et je ne crois pas être féministe.

    J'aime

    1. Je suis issue du côté maternel d’une famille italienne. Je pense que mon grand-père a été dure avec ma maman (pas de sorties, pas de maquillage etc.. mais c’était culturel et c’était dans les années 50 début des années 60…)… Et il avait évolué, je ne l’ai jamais vu rabaisser ma grand-mère par exemple, toujours avec un grand respect pour elle et je ne l’ai jamais entendu mal parler d’une femme. Moi je n’ai jamais demandé à me maquiller car j’en éprouvais pas vraiment le besoin quand j’avais 16/17 ans ma mère me disait maquille toi un peu comme les copines si tu as envie (et quand je le faisais je mettais juste un coup de mascara). Par contre on m’a toujours laissé m’habiller comme je voulais jamais une réflexion de la part de mes grands-parents ou de ma mère (je parle d’eux car c’est avec eux que j’étais le plus) sur ma tenue vestimentaire, si je voulais mettre une mini jupe, un short je pouvais le faire sans aucun souci, c’est plus moi qui me cachait par timidité dans des vêtements….

      J'aime

      1. Grandir dans un milieu équilibré aide certainement un enfant (fille ou garçon) à trouver de bonnes « mesures ».
        Peut-être que les parents de l’époque savaient donner de la confiance (en eux-memes) aux enfants.
        Et on ne dira jamais assez les bienfaits de la confiance …

        J'aime

          1. Le chantier semble très prometteur 😉
            Je fais partie des gens qui pensent que tout ce que l’on a traversé (et surtout la manière dont on a réagi) a contribué à faire de nous ce que nous sommes aujourd’hui.
            Le résultat étant … encourageant, je trouve que vous avez plutôt bien réussi….
            Le clan des 7 est une belle réussite par exemple 🙂

            J'aime

  3. Bonjour Maud,
    Ouah, ce texte, c’est d’une force… Merci!! D’avoir « osé », d’avoir choisi ces mots, ces paroles. Tu as tellement raison, battons-nous pour tout ça, pour ces droits. Pour NOS droits.
    Il y a quelques jours il y avait eu une action dans un (des?) lycée où les filles devaient venir habillées comme elles le souhaitaient, même en mini-jupes etc. et même si c’était interdit par le règlement (pour les filles, les garçons pouvant s’habiller comme ils le souhaitent). Eh bien certaines ont été refusées d’entrer.
    Mais le summum de tout ça c’est quand j’entends qu’il ne faut pas que les filles aguichent les garçons, ces pauvres créatures qui ne savent pas se contrôler…
    Quelle ironie.
    Heureusement que certains hommes valent mieux que ça.
    Alors tu as raison, élevons/éduquons nos enfants un maximum sur un pied d’égalité et dans le respect de l’autre.
    Quel « bonheur » de lire comment tes enfants sont éduqués, aussi bien fille que garçons, je souhaite la même chose pour les miens 😉
    J’ai envie de conclure par mettons une jupe courte, un short ou autre si on en a envie, mais ne nous privons pas de nous mettre en pantalon si on en a envie aussi, parce que c’est ça, la liberté!

    J'aime

      1. J’ai fait cette réflexion suite à l’émission de Nagui.
        Il y avait une question à propos d’une loi de la fin des années 1800 il me semble, qui n’a été abolie que très récemment (2013 si je ne me trompe pas) comme quoi il était interdit aux femmes de porter des pantalons (??!!), ça m’a tellement fait rire jaune et c’est tellement dans le contexte de ton article que voilà, il fallait que je l’écrive.

        J'aime

  4. Hello Maud
    Bien d’accord avec toi.
    Et pourtant, certaines jeunes filles (voire des gamines), jeunes femmes provoquent les mecs avec leurs attitudes et leurs tenues 🙄
    En ce qui concerne la tenue vestimentaire pour aller à l’école, au collège, au lycée, à la Fac, il faut juste être « correct », question d’éducation. Ca veut dire se respecter et respecter les autres.
    De mon temps, on s’habillait le dimanche, pour aller à la messe, pour les cérémonies et je me souviens que c’était pour moi une joie d’être habillée avec mes vêtements du dimanche 😉
    Je suis assez pour les uniformes qui apprennent la rigueur, le respect.
    L’éducation dans les familles s’amenuise, hélas, et pourtant les « règles » et les valeurs apprises pendant l’enfance, nous suivent tout au long de notre vie et nous permettent de tenir bon en cas de coups durs. Et ça ne fait pas mourir !
    Et sans aller jusqu’à une « tenue républicaine » je pense qu’une tenue correcte doit être exigée…
    Souvent, dans la rue, je croise des femmes (et des hommes !) complètement extravagants dans leurs habits, leurs coiffures, et je demande où ils peuvent bien travailler, quels employeurs peuvent accepter ces signes extérieurs (tatoos, boucles/clous dans le nez ou ailleurs) ?
    Voilà un témoignage de « grand-mère » 😆
    J’espère que vous allez tous mieux
    Gros bisous d’O.

    J'aime

    1. Alors tu vois je ne te rejoins pas forcément. Un comportement une tenue ne devrait absolument réveiller des pulsions chez quelqu’un à part dans le privé. Peut être ces personnes sont elles tjs ainsi…. Tu sais je lisais une copine y a pas longtemps qui disait qu’aux usa (bon ok c est pas forcément une référence) mais qui disait donc qu elle voyait des gens habillés comme bon leur semblait et ça ne posait aucun soucis. Les filles en décolleté en court par exemple ne se font traiter de pute ou que sais je encore c’est dans la normalité des choses. J’ai été dnas le privé avec un uniforme en 6eme et j’ai détesté ça et quand ça a sauté j ai été habillée comme les autres au final. La normalité c’est quoi? Alors que nous sommes tous uniques…. Une tenue correcte au final c est quoi? Moi je suis pour qu’on ouvre nos esprits que les gens s’habillent comme bon leur semble. Qui sommes nous pour juger la tenue d’une personne? Si elle se sent bien ainsi? Moi je suis tatouée et j’assume et ça ne fait pas de moi un être mal éduqué etc… J’aimerais tant qu’on arrête les préjugés sur une tenue d’une personne par exemple. Nous sommes libres mais plus vraiment justement. Ne prends pas ce message contre toi hein, mais j’aimerais l’ouverture des esprits justement plutôt que justement de voir des esprits étriqués qui nous privent de bien tant de choses et ça ne fait que commencer au final.

      J'aime

  5. Maud, j’ai reçu une éducation qui m’empêche de tout accepter, surtout quand ça tire vers le bas 🙄
    Je suis fille unique, ça n’arrange rien !
    Mais j’ai élevé (seule) mes deux filles assez « militairement » et encore aujourd’hui à plus de 40 ans, elles me remercient de l’éducation que je leur ai donnée.
    Je ne mets pas tout le monde dans le même sac, si je peux m’exprimer ainsi, il y a des nuances entre le négligé et le négligé chic !
    Et je pense que dans notre XXIe siècle « libéré » on a quand même plus de chances d’être bien considérés et respectés en se comportant nous mêmes correctement.
    J’ai fait une carrière de 45 ans comme secrétaire de direction et assistante d’élus -Ministre, Sénateur, Maire) et je peux te dire que j’avais intérêt à être habillée de façon correcte 😉
    Une fois, alors que j’avais une jupe et des collants noirs, « on » m’a traitée de Portugaise 😆
    Je ne juge pas (si, un peu :wink:) mais s’il n’y a plus aucune barrière nulle part tout ira de mal en pis…
    En effet, les USA ne sont pas une référence pour moi 😆
    Bises au vent du Nord

    J'aime

    1. Non mais je parle de libertés d exister en tant que femmes que certaines personnes veulent nous priver. La privation de liberté n’a rien de bon, elle pousse à l’inverse dans bien des cas. Et au nom de quoi on va dire à une femme de ne pas faire de monokini si elle en a envie? Car ça peut déranger certaines personnes? Ben qu’ils ne regardent pas! Moi j’élève mes enfant seule aussi, c’est peut être encore moins facile aujourd’hui qu’il y a 40 ans (mon âge à peu près ah ah ah) je vois qu’il y avait bcp moins de tentations etc…. bisous (ça commence à cailler un peu là non?) mais ça va durer que quelques jours….

      J'aime

      1. Hello Maud
        Tu es plus jeune que mes filles (1974 et 1978) !
        Bien sûr, ok pour la liberté mais non à la « provoc' » que beaucoup pratiquent hélas…
        Oui, on se caille. Mais ça ne va pas durer 😉
        Bon we
        Gros bisous

        J'aime

  6. bonjour,

    je viens de lire l’article et les commentaires et le terme « provocation » me questionne, en quoi est ce un problème d’une part, une femme, un homme peut avoir envie de provoquer une autre femme, un autre homme. chacun est libre de son corps et de sa sexualité. qu’est ce qu’il il derrière ce terme, d’être provocante même si on juge que c’est « mal » n’autorise pas l’autre en fasse à être violent (de quelque façon que se soit), à être dérangé oui. Et on doit apprendre à l’exprimer sans jugement. Et encore sur ce terme provocation, je dirai que les vêtements ne font pas tout je connais des femmes habillées serrées, court, décolletées…qui ne sont pas le moins du monde provocante et des hommes aussi d’ailleurs (rhaa ces préjugés qui nous collent à la peau. Et dans le sens contraire des personnes habillés en « tout bien tout honneur » qui sont provocantes. J’attends le jour où le fait d’être provocant.e, ne sera plus 1) forcément féminin 2) forcément mal 3) que les personnes qui en seront gênées pourront le dire en toute simplicité et qu’elles seront avec bienveillance entendues .

    Voilà, bonne journées à tous.tes

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.