Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

Asociale ou bien….????

Crédit photo

Alors avant toute chose, j’aime les gens à l’origine, j’aime vraiment les gens mais depuis quelques années, je les fuis. Car j’ai eu ma dose de soucis, j’ai eu ma dose de malheurs et pour ne pas me rajouter des soucis, du malheur et/ou de la déception je fuis les gens. Je suis polie avec les gens que je rencontre quand je fais mes courses etc, mais ça ne me vient pas à l’idée d’inviter quelqu’un à dîner, ou l’inviter à aller faire un tour par exemple avec moi.

Je suis devenue une vraie solitaire même si être seule toute une journée avec mon handicap est la chose qui me terrifie le plus. C’est assez ambigüe quand même. J’ai peur de rester toute seule tout la journée et pourtant j’ai ce besoin de calme, de silence, la relation à l’autre est un peu une grande torture. Sans doute que je dois guérir de mes blessures, que je dois accuser le coup de certaines déceptions, j’ai beaucoup grandi mais j’ai encore du chemin à faire.

J’ai nullement d’avoir de contacts avec les autres, je suis chez moi, créer, écrire, lire, dessiner, voir quelques minutes des gens quand j’emmène mon fils à l’école ça me convient parfaitement. Pour moi de voir beaucoup de monde dehors est plus une grande angoisse qu’un véritable plaisir. Je ne dis pas que je suis contre un resto mais vraiment avec des personnes très très proches et en tout petit comité. Il y a peu de gens que je vois, je n’aime pas me sentir étouffée par le monde, par la proximité des gens.

Avant j’aurais tout fait pour qu’on m’aime, aujourd’hui je fais tout pour fuir les gens, je ne sais pas si je suis devenue asociale ou quoi que ce soit, mais j’ai pris un virage à 90°, j’ai ce besoin de distances avec mes congénères, je n’éprouve pas le besoin d’avoir de relations avec eux. Bon en même temps je dis ça et j’ai mes proches que je vois tous les jours, je ne suis jamais vraiment seule, mais eux me suffisent.

On doit souvent me prendre pour une sauvage, je ne suis pas sauvage car quand je « suis obligée » d’être en relation avec des gens je me comporte de manière tout à fait charmante mais de là à me sentir attirée par l’autre, non pas du tout. Je suis bien seule, même chez moi j’adore être entourée des miens mais être seule la nuit, j’en profite pour écrire, peindre, dessiner etc….

Suis-je devenue asociale? Peut-être bien que oui…. Sans doute que j’ai enfin compris que la seule personne sur qui je peux réellement compter c’est moi, je suis la seule à pouvoir prendre soin de moi comme je l’entends et j’ai tellement été déçue en donnant tout de moi que je me suis perdue dans des relations qui n’avaient pas de réelle valeur pour les autres, c’était plus par nécessité que par amitié et du moment où j’ai compris ça je ne me suis plus tournée vers l’autre.

J’aime bien les relations que j’entretiens, elles se comptent sur le bout de mes doigts, je sais qu’elles sont vraies, sincères, je n’ai pas besoin d’une horde de personnes autour de moi, j’aime juste ces personnes avec qui je communique (il est vrai que j’entretiens des relations virtuelles qui me font du bien et ces relations là j’aimerais bien qu’elles soient dans la vraie vie mais je sais que ça se fera un jour).

Et puis j’ai décidé de mettre fin à ma relation aux réseaux sociaux (Twitter et Instagram), je trouve ça tellement néfaste, les gens râlent, savent tout sur tout, ne font aucune concession, sont insultants souvent (je ne parle pas de moi car j’avais déjà pris une sacrée distance avec tous ça) mais je n’y trouve que du négatif quand je vais lire. Les réseaux sociaux sont devenus si pourris alors qu’au contraire ça pourrait être si bien. Je reste sur instagram car j’adore ça, l’image est importante pour moi (pas l’apparence mais la beauté des images hein) et puis il y a aussi mon blog, c’est un peu mon bébé et là j’y ai rencontré de très belles personnes alors celui ci va rester encore un moment actif…

Et puis j’ai décidé de penser à moi, un peu à moi, j’ai vraiment besoin de me trouver, car depuis presque 45 ans je ne sais pas trop qui je suis et je me dévoue aux autres, mais moi sais-je prendre soin de moi? Non surement pas.

Et vous besoin de voir du monde absolument ou vous aimez bien votre tranquillité?

6 réflexions au sujet de “Asociale ou bien….????”

  1. Je suis exactement comme toi. J’aime et ai besoin de calme, de tranquilité. Les relations sociales m’épuisent, même voir la famille…j’aimerais être dans une bulle avec mon mari et mon fils, ne pas avoir de sollicitations, pressions professionnelles ou familiales, cà m’épuise, me vide…j’invite rarement et si je vois quelqu’un c’est que j’apprécie énormément la personne. J’aime avoir la paix, je déteste les gens qui palent tout le temps, racontent les histoires des autres (quel irrespect) et souvent s’intéressent pas à toi, te considèrent juste comme une oreille…je suis peut-être asociale, je m’en fiche, c’est mes besoins. J’aime l’humain, mais à petite dose et en qualité choisie !! Bises !

    J'aime

  2. Tout pareil que toi et Roseleen, en fait!
    Encore que moi je tends quand même vers l’inverse, à savoir que j’étais très solitaire jeune et que plus le temps passe et plus je m’ouvre aux autres. Même si en vrai ça reste limité, je fréquente en général les mêmes personnes et pas trop souvent non plus parce que faut pas rigoler lol. Et évidemment je ne parle pas de mon cercle intime restreint.
    Merci pour ces confidences, et belle semaine à toi, Maud 🙂

    J'aime

  3. Je suis assez solitaire et comme toi en ce moment j’ai un très grand besoin de me recentrer.
    Je soupoudre ma vie de contacts avec des personnes que j’apprécie vraiment et cela me fait beaucoup de bien. Mais je fuis comme la peste les grands groupes, les soirées : j’y suis trop mal à l’aise et cela ne m’apporte absolument rien. J’ai besoin de qualitatif….

    J'aime

  4. Bonjour Maud,
    J’ai également besoin d’être seule à certains moments de la journée pour recharger mes batteries. Et, j’apprécie aussi de retrouver mes ami(e)s et les membres de ma famille qui vivent loin de moi.
    Le bruit m’épuise, me donne des céphalées.
    Je déteste faire les courses, trop de monde, trop de brouhaha, de chansons qui hurlent dans des haut-parleurs partout… C’est bien les bruits de la nature, les petits oiseaux qui chantent…
    Ce matin, je disais que j’en ai ras-le-bol de la pluie qui m’empêche de jardiner, notamment le soir. J’aime tant m’apaiser avec la nature (et ses doux bruits) qui s’endort paisiblement… La fatigue physique (liée aux travaux du potager) et cette atmosphère calme sont les meilleurs somnifères que je connaisse…
    Je prie pour que tu trouves un appartement
    Je t’embrasse.

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.