J'ai lu

J’ai lu #1

Des mois que je dois faire une billet lecture et puis je n’ai rien fait. Alors plutôt que de reprendre comme les anciens billets « mes lectures » et le mois dernier « j’ai lu », je vais essayer de faire des billets plus souvent mais peut-être moins fournis, surement même. Mais au moins je vais pouvoir parler de mes lectures je ne sais pas à quand remonte mon dernier billet lecture et honnêtement on s’en fout. Surtout que je vais en faire pas mal, je me suis lancé dans un défi lecture cet été en lisant au moins 20 livres (bon à vrai dire il y aura 2/3 mangas etc….) mais j’aime tellement lire, c’est ma source de bonheur inépuisable. Il y aura des livres avec beaucoup de pages, des oeuvres littéraires qui n’en auront pas beaucoup, du classique comme du moderne. Je vais faire un post instagram avec ma PAL… D’ailleurs un livre à me conseiller, un véritable coup de coeur?

Echange loft londonien contre cottage bucolique de Beth O’Leary (Éditions Hugo Roman)

Résumé: Leena Cotton est épuisée. Ce n’est pas elle qui le pense, c’est son corps qui le lui dit. Son burn-out explosif en plein milieu d’une réunion capitale parle à sa place. Pour la peine, son employeur lui impose deux mois de congés qu’elle ira passer – en traînant les pieds – dans le cottage de sa grand-mère, à la campagne. Elle aurait encore préféré mourir de surmenage que d’ennui…
Eileen Cotton a pris une décision : puisque son époux de toute une vie l’a quittée du jour au lendemain, elle a désormais le droit de vivre pour elle-même. Et pourquoi pas même… vivre
Une relation charnelle passionnée, à 80 ans ? Mais dans son petit village du Yorkshire, les candidats au poste d’amant ne sont pas légion…
Un problème ? Une solution ! La grand-mère et la petite-fille n’ont qu’à échanger leurs vies. Eileen ira habiter dans la colocation de Leena à Londres, où les beaux messieurs pullulent,
tandis que Leena a pour mission de se reposer à la campagne et… de régler tous les problèmes qu’elle avait tenté jusqu’ici de mettre sous le tapis.
Avec quelques conseils pour apprivoiser la trépidante capitale d’un côté, et un ou deux trucs pour gérer les voisins intrusifs (ou excessivement séduisants) de l’autre, les aventurières devraient s’en sortir… N’est-ce pas ?

Mon avis: Quand j’ai reçu la proposition de lire le livre, je ne vais pas vous dire que ça ne m’a pas fait penser au film « The Hloidays ». Leena fait un burnout après avoir travaillé comme une forcenée, son patron lui ordonne de prendre 2 mois de congés. Elle ira les passer dans le cottage de sa grand-mère Eileen, en pleine campagne qui a été quittée du jour au lendemain, elle décide de vivre SA vie, elle va partir à la recherche de L’AMANT passionné. Mais comment faire pour qu’Eileen puisse trouver cet amant recherché dans ce petit village où au final tout le monde se connait. Sur un coup de tête grand-mère et petite fille décide d’échanger leurs résidences mais aussi leurs vies. Leena va devoir assurer le planning hyper chargé de sa grand-mère, faire les rencontres avec les voisins, mais elle tombera aussi sur Jackson une de ses anciennes connaissances pour qui elle a un véritable coup de coeur mais elle est déjà en couple avec Ethan. La grand-mère quant à elle va essayer de vivre la vie qu’elle a toujours voulu vivre à Londres et ce n’est pas ses 80 printemps qui vont l’en empêcher de vivre enfin pour elle. Il y a des souffrances, de la remise en question, de l’introspection, de l’humour anglais, de l’amour tout pour passer un bon moment de lecture, de plus je ne connaissais pas l’autrice ce fut une belle découverte pour moi.

Luna de Serena Giuliano ***** (Éditions Robert Laffont)

Résumé: Parfois, on pense trouver le soleil en août, mais c’est la lune qu’on trouve en mars.
Luna arrive à Naples contre son gré : son père est gravement malade. Rien, ici, ne lui a manqué. Ses repères, ses amies, son amour sont désormais à Milan. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi être au chevet de son papa, au passé trouble, et avec lequel elle a coupé les ponts ?
Mais Napoli est là, sous ses yeux : ses ruelles animées et sales, ses habitants souriants et intrusifs, sa pizza fritta, délicieuse et tellement grasse, son Vésuve, beau et menaçant…
Est-il seulement possible de trouver la paix dans une ville si contrastée ? Mais si ce retour aux sources sonnait finalement l’heure de l’apaisement ?

Mon avis: Je ne l’ai jamais caché, j’adore Serena Giuliano que j’ai découvert sur le tard en tant que blogueuse (mais avant qu’elle ne publie son premier roman) grâce à Virginie Grimaldi (son blog me manque vachement) et à Floriana mon amie qui est la marraine de Paolo (, mais quelle découverte, un véritable et énorme coup de coeur pour cette femme là! RéMais comme je suis pudique je n’ose jamais vraiment lui parler sur les réseaux sociaux, mais voilà j’adore cette nana (et moi quand je dis nana il n’y a absolument rien de négatif bien au contraire, je n’appelle jamais une nana quelqu’un que je n’aime pas). Bon revenons en au livre car là est bien le sujet. Luna par obligation doit retourner à Naples pour être au chevet de son père qu’elle a rayé de sa vie depuis des années. Mais elle retrouve ce Naples qu’elle a autant aimé qu’elle peut le haïr aujourd’hui, on sent même qu’elle a honte de cette ville. Et pourtant elle va redécouvrir Naples, ses habitants, renouer des liens avec ses amies, sa cousine aussi. Luna est remplie d’émotions ambigües, elle se va se retrouver, se découvrir de nouveau, ce voyage forcé est aussi à mon sens une véritable introspection, dans cette ville qu’est Naples. Je ne peux pas vous dire que j’ai aimé ce livre, je l’ai tout simplement adoré. Il me parle tellement, cette relation père/fille très compliquée, Naples, l’Italie, tout ça me parle tellement. J’aime m’imaginer les personnages, le visage, visiter chaque petit recoin de Naples, j’arrive très bien à voir le linge pendu aux fenêtres, l’odeur du café, les vendeurs à la sauvette, tout ça qui fait que Naples est Naples. L’Italie me manque, 9 ans que je ne suis pas retournée à Roccasecca voir ma famille alors voyager en Italie se fait souvent par les livres, en parlant avec mes cousins/cousines qui sont là-bas quasiment chaque jour, en écoutant de la musique italienne du matin au soir et du soir au matin durant mes insomnies et en lisant des livres dont Serena Giuliano. Je ne vais pas encore vous dire à quel point je l’adore car je pourrais faire ça pendant des heures, mais elle représente tellement cette Italie que je connais, que j’aime de toutes mes tripes, j’aimerais tellement vous faire passer cela, j’espère y arriver, lisez un roman de Serena vous voyagerez sans aucun doute, vous vibrerez au son des chansons italiennes, vous vous délecterez d’un bon Limoncello, vous ressentirez un peu de ce que je ressens peut-être pas autant que moi (et encore je n’en suis pas certaine) car ça me prend aux tripes via mes origines mais sans aucun doute ça ne pourra vous laisser de marbre., j’en suis certaine….

Alors ce billet vous a plu? Je vais « chroniquer » beaucoup plus souvent mes lectures car quand je prends du retard je n’ai pas envie de le faire après…. Alors là il faut que je le fasse au fur et à mesure.

2 réflexions au sujet de “J’ai lu #1”

  1. Pas d’injonction Maud (ces « il faut ») mais fais-le par plaisir et envie – mais je me doute que si tu écris ça c’est pour te forcer à le faire malgré ton emploi du temps chargé 🙂

    Merci en tout cas pour ces chroniques, chacun de ces livres me donne très envie d’y plonger, à l’occasion j’espère!
    Et au plaisir de lire les suivantes que tu voudras/pourras bien nous faire…

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.