Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

14 novembre…

Crédit photo

Il y a des dates que tu voudrais ne jamais les voir sur le calendrier, des dates que tu aurais jamais voulu vivre…. Des dates qui pourtant font partie de ta vie, des dates que tu appréhendes, des dates qui font mal, un flashback et peut être encore plus cette année, où je suis particulièrement fragile de par la perte de mes repères, de par mon déménagement de cet appartement où j’ai vécu le plus longtemps au même endroit dans ma vie… Je ne vais pas le cacher, pour le moment dans le nouvel appartement, je ne m’y sens pas trop bien, j’ai du mal, je ne m’y sens pas chez moi…. Et pourtant il était indispensable que je quitte l’autre appart, car on allait être expulsés, car on vivait dans un logement insalubre…. On parle de locataires qui abusent mais on parle peu de propriétaires qui abusent et usent de leur pouvoir. Si on allait être expulsés c est que les propriétaires récupéraient leur appartement (ils l’ont acheté pendant que j étais là) ils vont le refaire petit à petit pendant un an et vont le remettre à la location dans un an (délai légal pour le remettre à la location)… Ils sont malins.. Et comme j’étais arrivée en fin de bail, ils étaient dans leur droit de ne pas refaire des travaux alors que ça faisait des années que je le demandais, car on avait plein de soucis (moisissures aux murs etc etc etc…) mais personne ne venait. Je n’avais plus de salle de bains depuis 2 ans,

De l’humidité partout, de la moisissure aux murs et pourtant je payais un loyer plein, sans aucune ristourne. Par contre ils ont attendu que l’on soit en danger pour faire « travailler » les assurances et faire passer ça dessus. Sauf que moi j’ai bien montré à mon assurance les mails demandant des travaux car je sentais le sol gorgé d eau, puis le sol qui s’écroulait etc… Maintenant je laisse faire entres assurances, régie et propriétaires, donc oui il était indispensable que je quitte ce logement mais le nouveau ne me plait pas, les murs sont fins comme pas possible, le quartier est mort et moi ça m’angoisse…Alors oui on a de quoi se garer dans notre résidence, on a un toit sur la tête, de quoi se laver et ce de façon correcte mais ça ne fait pas tout…. Quand j’avais 15 ans ma mère et moi vivions dans un endroit et elle me disait ne pas se sentir bien, moi je m’en foutais j’avais un toit sur la tête, je ne comprenais pas ce qu’elle pouvait ressentir mais je ne disais rien pour ne pas la blesser…. Mais ce quartier était aussi morne que dans celui où je vis aujourd’hui, la maison ne lui plaisait pas, bref 30 ans plus tard je comprends ce qu’elle a pu ressentir à cette époque. Alors oui aujourd’hui j’ai un toit sur la tête, mais pour le moment je ne me sens pas bien ici et en plus depuis le jour de notre installation il n’y a plus de chauffage collectif dans l’immeuble car il y a une fuite de gaz dans la chaudière avec risque d’intoxication et d’incendie. Alors oui c’est mal tombé, il fait super froid dehors (actuellement 3°) nous sommes au RDC donc personne en dessous pour nous isoler et là dans l’appartement il fait 13° alors ça caille vraiment. Voilà alors que je ne me sens pas bien pour le moment ici, il y a ça qui se rajoute….. pas facile dans ma tête d’angoissée d’arriver à faire le tri…

Si j’ai mis 14 novembre en date, c’est pour plusieurs raisons…. Il y a 10 ans aujourd’hui je me lançais dans une histoire d’amour avec un homme qui allait détruire une partie de moi. Oh je ne lui rejète pas la faute, non pas du tout, juste que je n’ai pas été assez forte à ce moment là de ma vie pour dire stop, je l’aimais, j’étais malade, j’avais perdu mon père 3 ans avant et j’avais besoin que quelqu’un s’occupe de moi. Alors oui je suis allée dans cette relation à corps perdu, j’ai tout donné, j’ai accepté l’ignorance, le mépris parfois, la colère, le mensonge aussi sans parler du reste. Il a complètement détruit la carapace que j’avais sur moi qui me protégeait, je suis devenue si fragile depuis. Je lui ai laissé l’opportunité de me détruire, de m’humilier aussi…. Il y a 10 ans je pensais vivre une belle histoire, j’ai surtout vécu 3 ans de larmes, de souffrance mais je m’en veux à moi car je l’ai laissé faire…. Depuis tout a tellement changé en moi…. 10 ans j’ai l’impression que c’est si loin et si proche à la fois. J’ai avancé depuis mais il y a toujours une grosse partie de moi brisée, qui a encore des conséquences dans ma vie d’aujourd’hui…. La peur de l’abandon est là, quant à la capacité de croire en moi elle est bien absente par contre. Je sais que la confiance que je peux avoir en l’être humain est désormais bien baisée… Je ne parle plus vraiment de ma vie privée ici car elle me regarde, mais pour qu’on comprenne qui je suis il fallait que j’évoque cette histoire, celle qui a pris le dessus sur ma personne alors que jusque là malgré les déceptions j’arrivais à surmonter la tristesse, la déception, j’arrivais à tourner la page…. Là cette histoire a totalement fait tomber la carapace et depuis je n’ai jamais réussi à me reconstruire, je suis passée d’une hypersensible reconnue à une hypersensible fragile. Depuis j’ai tellement peur de l’abandon, je crois toujours qu’on va me quitter, me laisser ici sans plus jamais me donner de nouvelles…. (l’histoire suivante a été comme ça en plus du jour au lendemain plus de nouvelles alors ça n’a fait que renforcer cela…)… Je m’en veux à moi pas à lui ou à eux de finir comme ça, d’être comme ça, de ne pas avoir su dire stop quand ça faisait trop mal, j’ai laissé faire, j’ai pleuré mais j’y retournais comme une droguée en manque…. Quelle catastrophe…. Et on voit la fragilité émotionnelle que j’ai aujourd’hui. Alors oui j’aime toujours aussi passionnément les gens, mais j’ai pris du recul aussi, j’arrive désormais à dire stop quand ça fait trop mal, parfois je peux me mettre en colère mais j’aimerais que dans ces moments là on me dise Maud ça va passer…. J’aimerais ne pas replonger dans cette douleur qui me fait tellement douter de moi, de l’amour…. Depuis 10 ans tout juste, moi qui me sentais infaillible je suis devenue l’inverse avec des failles énormes, des blessures qui ne cicatrisent pas…. Je ne dis pas que je n’aurais pas dû vivre cette histoire, car j’en ai appris beaucoup sur moi, mais j’aurais aimé ne pas souffrir….

Il y a 8 ans, j’apprenais dans la matinée par mon amie Sonia qu’une étoile de plus brillait dans le ciel…. Mon amie Tiziana, ma Farfalla comme je l’appelais venait de décéder après des semaines de coma. J’ai cru que mon monde s’écroulait ce jour là, Tiziana était mon amie, mon italo-suisse avec qui je pouvais passer des heures à discuter par message ou par téléphone… Celle à qui je me confiais…. Le jour de sa mort, je me suis fait tatouer un papillon (farfalla) sur l’intérieur de ma cheville gauche, pour qu’elle fasse partie de moi, qu’elle m’accompagne chaque jour de ma vie. Je ne vais pas vous dire à quel point elle me manque, à quel point j’aimerais pouvoir lui parler encore, l’écouter me parler avec son accent suisse, l’entendre rire ou parler en italien car c’est une évidence. J’aimerais qu’elle puisse continuer à nous partager des chansons de Claudio Baglioni comme elle le faisait, c’était son chanteur italien préféré et pas une fois quand j’entends ce dernier je ne pense pas à elle. Oui je sais qu’elle souffrait et je ne lui en ai jamais voulu d’avoir décidé de partir de cette terre, de faire le choix de ne plus se battre, d’abréger ses souffrances, je l’aime encore aujourd’hui tellement, je ne peux que comprendre ses choix et ses actes même si nous qui restons ici nous souffrons de son absence mais en rien je ne voudrais la faire culpabiliser. Elle a fait partie de ma vie pendant quelques années, j’ai eu l’immense chance de la connaître, de faire partie de ses amis…. Alors oui aujourd’hui est un triste anniversaire mais en même temps je me dis qu’elle est libérée de toutes souffrances et pour moi le fait qu’elle ait décidé de partir n’est pas un acte lâche bien au contraire, je me dois de respecter son choix et surtout de continuer à honorer la femme fabuleuse qu’elle était, l’amie merveilleuse, la maman aimante…. Elle est là dans chacun de mes pas, dans mes pensées, elle fait partie de moi à jamais…

Voilà ce billet n’est pas très gai et à la fois constructif, il faut pouvoir passer les tempêtes et apprendre à danser sous la pluie… C’est ce que j’essaie de faire depuis des années….. Vraiment, j’y arrive parfois et parfois le trop plein d’émotions prend le dessus et là je peux tout envoyer balader, me renfermer pour essayer de ne plus souffrir alors que parfois il suffirait que j’arrive à dire les choses, à exprimer mes angoisses, mes doutes et mes peurs….. Mais je travaille sur ça, je chemine petit à petit….

11 réflexions au sujet de “14 novembre…”

  1. La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais c’est vrai que tu as traversé des moments difficiles… Mais tu es forte, très forte même et tu as des enfants merveilleux c’est le plus important non ?
    Et ce nouvel appartement tu vas l’apprivoiser, j’espère qu’avec tes voisins tu vas faire de belles rencontres.

    J'aime

    1. C’est clair que je vais devoir l’apprivoiser…. Je prends mon temps, je ne force rien…. Et oui j’ai des enfants chouettes, même si avec le handicap de Paolo rien n’est simple mais je m’accroche…. Fortement. J’essaie de laisser passer les tempêtes sans trop de ravages.

      J'aime

  2. C’est déjà bien d’en parler, d’évacuer, de sortir tout ça.
    Et j’espère sincèrement que tu trouveras un meilleur logement car je sais l’importance de se sentir bien chez soi, d’avoir un lieu ou se pelotonner et souffler calmement. J’espère qu’entre-temps le chauffage est déjà revenu.
    courage

    J'aime

  3. Maud,
    Je te souhaite plein de belles choses dans ce nouvel appartement, forcément c’est pas évident parce que c’est un gros changement, avec toute une (longue) histoire dans l’autre malgré son insalubrité… C’est un nouveau départ qui demande de la patience, mais ça devrait aller, je l’espère pour toi en tout cas.
    Je n’ai jamais vécu une perte aussi directe d’une amie, j’ose à peine imaginer à quel point ça a dû être dur… Alors si tu combines ces deux éléments, ça ne peut être que compliqué pour toi, je pense… Prends le temps qu’il te faut, pense à toi, tes enfants et tous ceux que tu aimes et tu feras ta vie plus douce, j’en suis persuadée ❤

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.