Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

Au bord du chemin….

Crédit photo

J’ai l’impression de regarder passer ma vie en ce moment, ce déménagement qui s’éternise, des soucis à gogo dans le nouvel appartement, un lieu qui m’est totalement étranger au final, mon fils qui est arrêté par le médecin car depuis son harcèlement à l’école il ne va pas bien. Et se rajoute quelques soucis personnels, j’ai l’impression que tout va mal depuis quelques jours. Je me faisais une joie d’avoir trouvé un appartement et au final, j’ai l’impression que tout va mal depuis quelques jours et que ça n’est pas prêt d’aller dans le bon sens, j’ai l’impression d’être au bord du chemin et de regarder les choses passer sans pouvoir faire quoi que ce soit. Et puis c’est la mauvaise période du mois, entre la baisse de moral, la douleur liée à mon endométriose rien n’est fait pour que je me sente bien….

Alors oui il y a des choses que je peux faire, certaines dont je suis responsable, mais il y a tellement de choses autour de moi qui viennent parasiter mon monde, ma vie, que je regarde plein de choses, je suis totalement impuissante face à certains soucis. Ma priorité est mon fils, qu’il reprenne confiance en lui, qu’il renoue un lien avec l’école, qu’il s’y sente bien de nouveau. J’essaie de tout concilier, les rendez-vous divers et variés, les soucis dans le nouvel appartement, ma vie de maman de 2 autres enfants en plus que d’être celle de Paolo, ma vie de fille, ma vie plus personnelle. J’essaie d’être sur tous les fronts mais je n’y arrive pas, j’ai l’impression d’aller d’échec en échec. J’essaie je n’y arrive pas, les angoisses sont quasi permanentes, je doute de moi, des autres, le passé revient sans cesse comme un boomerang, du coup ça fait mal. Je sais que je fais du mal à certaines personnes aussi et ça me désole car ce n’est pas volontaire. La sérénité je ne la connais plus depuis tellement longtemps, mon cerveau n’est jamais au repos. Le doute fait partie de ma vie, le doute de moi, de ce que je peux apporter, le doute que l’on puisse m’apprécier…. À ma décharge, quand quelque chose me pourrit la tête je préfère l’exprimer que me pourrir la tête avec des non-dits.

Parfois je prends la décision de partir, quitte à ce que je souffre de mon côté seule, plutôt que de faire du mal, quand je vois que le dialogue constructif n’est pas possible. Je n’aime pas attirer la foudre, je ne veux pas de cris, de colères, j’ai déjà vécu trop ça et ça m’angoisse. Alors partir et rester seule dans mon coin est la seule solution qui s’offre à moi. J’ai peur des cris, de la violence, j’ai peur des paroles dures, j’ai peur de la froideur, ça me fait trop de mal aussi. Alors aujourd’hui un peu plus que les autres jours, je pars, je laisse, j’abandonne sur le bord de mon chemin pour ne pas faire souffrir plus et ça me désole mais je n’ai le droit de faire souffrir personne, j’aimerais tellement que mes doutes, mes peurs et mes angoisses se dissipent, mais c’est ancrée en moi… Et comme je n’arrive pas à me faire comprendre, plutôt que d’avoir des discussions houleuses, je pars le coeur lourd, les larmes qui coulent sans arrêt depuis des heures, mais ça, c’est mon problème entre moi et moi….

Ce soir il va falloir que je prenne soin de moi, réinvente mes soirées, je vais décrocher un peu de cette vie qui me pèse trop en ce moment, je vais me faire une soirée cinéma. Je vais de nouveau regarder Casablanca sans l’avoir vu depuis longtemps avec un bon thé chaud, sous mon plaid car il fait toujours froid chez moi. En parlant de Casablanca, il y a cette chanson découverte il y a quelques jours que j’écoute en boucle ou presque depuis quelques jours….. Je la partage avec vous…. Prenez soin de vous, ne vous inquiétez pas, je n’ai aucun endroit à part ici pour vider mon sac, je ne force personne à venir me lire non plus. Devant les autres je dois faire la forte, il n’y a qu’ici que je peux « oser » montrer mes faiblesses.

4 réflexions au sujet de “Au bord du chemin….”

  1. Coucou Maud,
    La vie n’est qu’une succession de problèmes à résoudre, les uns après les autres. Parfois on ne voit pas le bout du tunnel et puis tout s’éclaire. Je ne sais pas si tu crois aux effets de la lune, mais là, c’est la pleine lune et beaucoup de personnes dans mon entourage sont déprimées, négatives.
    A la télé on parle énormément du harcèlement scolaire. L’as tu signalé à la direction de l’établissement ?
    Allez haut les cœurs. Ne te laisse pas abattre, demain est un autre jour. Bon courage, bonne soirée télé 😉😉

    Aimé par 1 personne

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.