Billets d'humeur/ Billets d'humour/ Billet d'amour

Ça manque cruellement d’amour….

Nous sommes fin décembre, à l’avant veille de Noël, alors qu’on devrait se réunir, être heureux de se retrouver, je trouve (je ne sais pas si c’est spécifique à la France) qu’on se divise de plus en plus. Ok, des gens vont fêter Noël demain soir, samedi sans même être croyants ça ne me dérange pas, c’est même un moment de partage qui est beau. Pour moi il a cette valeur spirituelle, car je suis croyante. Mais regardons un peu autour de nous, les gens consomment, sans se soucier pour la plupart des gens qui sont en train de crever de faim autour d’eux. Des gens se pourrissent comme jamais pour un vaccin. Arrêtons d’être toujours dans le jugement. C’est de par ça, que je deviens asociale, ce manque d’amour entre les gens, de cet égoïsme de plus en plus grand, de ce jugement permanent, de la méchanceté des humains, j’ai vraiment du mal avec tout ça.

Ok, nous sommes pas d’accord avec notre voisin, mais avons nous ce besoin quasi vital de l’incriminer? Non, je ne pense pas. Bien sûr que non je ne suis pas parfaite, mais j’essaie de toujours comprendre les gens, de les écouter, de ne pas émettre des jugements et encore moins à la hâte. J’aimerais qu’on regarde un peu autour de nous avec amour, tendre la main à une personne dans le besoin, rendre visite à un personne isolée. J’habite dans cet immeuble depuis 1 bon mois maintenant, j’ai eu le droit à quelques bonjours mais très peu, les gens ne tiennent plus la porte, je me sens moi-même un peu isolée dans ce nouvel immeuble. Il est vrai que j’étais habituée à mes anciens voisins, on se parlait dans le hall de l’immeuble quelques minutes. Alors oui il ne faut pas comparer mais pourquoi dans l’ancien immeuble on le faisait et pas ici? Je n’arrive pas à comprendre. Oui je suis timide mais je ne suis pas sauvage quand même. J’ai ce sentiment que les gens changent, qu’on accepte plus rien de nouveau dans notre petit confort, qu’on ne regarde pas le nouveau voisin, qu’on ne regarde pas les gens qui sont en train de crever de faim devant nous. J’ai l’impression qu’on se déshumanise petit à petit et moi ça me fait mal, mal à en crever parfois. J’aimerais pouvoir nourrir tous les SDF, enlever la tristesse dans les yeux et le coeur des gens.

Suis-je bien faite pour vivre ici dans ce monde? Je ne sais pas, mais tant que je vais vivre, je continuerai à donner de l’amour aux miens, au monde qui m’entoure, avoir toujours cette gentille parole pour une personne isolée, apporter des biscuits faits maison aux SDF, à acheter un paquet de croquette pour les chiens de ces gens de la rue, donner l’écharpe que je porte sur moi à cette gamine qui est à la rue avec son copain et qui grelotte, appeler les services sociaux pour pouvoir les aider. Je ne veux pas devenir aigrie, je veux continuer à aimer l’Homme, car on a tant de choses à apprendre les uns des autres. J’ai mes limites mais qui sont liées à mes angoisses plus qu’à mon amour pour les gens.

Je trouve que c’est dommage qu’on fasse le concours du plus gros cadeau pour Noël alors qu’au final, le plus important c’est de passer du temps avec les gens qu’on aime, de penser aux absents qui ne peuvent pas être là, de se souvenir avec tendresse des gens disparus… Je trouve que ça manque cruellement d’amour ce monde, j’ai peur de ce qu’on laissera à nos enfants, à nos petits enfants, alors bordel aimez vous les uns les autres qu’il disait et il avait raison. Depuis quelques temps, je ne me couche plus sans avoir dit « bonne nuit, je t’aime » aux miens, je trouve que c’est tellement important ces petits mots, qui peuvent diminuer toutes les peines du monde, essayez vous verrez à quel point c’est magique, de les dire et de les recevoir. Je n’ai pas de temps pour haïr quelqu’un ici bas. Ce monde a tant besoin d’amour, on a tous besoin d’amour et moi aussi. J’en profite pour vous remercier de me lire, de me laisser des petits mots aussi parfois, cette année n’a pas été tendre, j’ai été secouée mais j’en ressors encore avec plus de force, plus d’amour. Je continue de grandir dans l’amour et pour rien au monde je souhaite changer cela. Je vous souhaite d’aimer et de pouvoir être aimé(e) en retour comme je le suis moi aujourd’hui. N’ayez pas peur de dire je t’aime, jamais…

2 réflexions au sujet de “Ça manque cruellement d’amour….”

  1. Un billet qui sonne très juste Maud.
    Je ressens ça aussi, beaucoup trop de violence dans les mots, beaucoup d’indifférence. Je croise les gens dans la rue, chacun trace, quand je dis « bonjour » on me regarde bizarrement. Ca manque les sourires ou même juste un geste.
    On oublie trop ceux qui sont seuls, qui ont froid, faim, qui sont mal dans leur tête, leur coeur. Et puis de temps en temps on voit quelque chose qui nous redonne le sourire, on voit un geste qui nous touche, on ressent plein d’amour parce qu’il y a des gens qui savent encore dire  » je t’aime » de plein de manières. Et alors je me dis que le Monde est encore debout et qu’il y a toujours de la vie et de l’amour ici bas.
    Plein de pensées pour toi et les tiens Maud!

    J’aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.