À bout de souffle

dandelion-2561575_960_720
J’ai le souffle coupé
J’ai la gorge serrée
Je n’arrive plus à respirer
J’ai le coeur qui ne cesse de s’emballer.

Cette impression que plus jamais les larmes ne cesseront de couler,
Et pourtant vers le haut j’essaie de toujours me hisser
Malgré toutes les difficultés
Mais j’ai l’impression que c’est de plus en plus compliqué.

Il va falloir encore que je me mette des coups de pieds
Pour encore avancer
Alors que l’air semble de plus en plus me manquer
Et que je cherche juste à m’oxygéner.

J’ai l’impression que mon coeur à trop saigné
Que j’ai longtemps cherché à cacher
Toutes ces endroits fêlés
De ce palpitant si souvent brisé.

Aujourd’hui j’aimerais une main pour m’accompagner
Pour m’aider à traverser
Les routes de la vie trop compliquées
Et retrouver ensemble une vie ensoleillée.

Mais j’ai l’impression de ne pas mériter
L’amour ou même l’amitié
Je suis tellement écorchée
Par cette vie qui est sans aucune pitié.

J’ai besoin de lacher
Souvent quelques mots sur le clavier
Ou bien sur du papier
Pour un peu m’apaiser.

Il faut que j’arrive à sécher
Ces larmes qui ne font que couler
Il faut que je sois de nouveau motivée
Pour encore me relever.

Il faut que j’arrive à me reposer,
À vraiment retrouver de la sérénité
Essayer de ne plus vraiment penser
À toutes ces choses trop compliquées.

Je dois cesser de m’angoisser
Pour la moindre contrariété
Arriver à exprimer
Toutes ces choses qui m’ont blessée.

Je sais mieux m’exprimer par écrit que parler
Pourtant j’aurais aimé
Pouvoir te glisser
À l’oreille toutes ces choses tant de fois gardées.

Mais je n’ai pas osé
Car j’ai trop souvent eu peur d’être jugée
Que mes mots soient mal tombés
Ou tout simplement d’être rejetée.

Alors je suis partie, je me suis envolée
J’ai dit des mots jamais pensés
Des mots pour que je sois détestée
Plutôt que d’être de nouveau jetée.

Ce soir plus que jamais j’ai besoin de retrouver de l’air
De prendre des grandes bouffées
De m’oxygéner
De nouveau respirer.

Publicités

Take the risk (ou take a chance)

butterfly-2837589_960_720.jpg

Rencontrer des gens, leur ouvrir une part de ton intimité c’est prendre le risque. Le risque de te faire avoir, le risque de ne pas être aimée en retour, le risque de vivre une déception amicale ou sentimentale, de vivre un énorme chagrin d’amour. Alors pourquoi prendre le risque de vivre tout ça? Car on ne sait pas ce qu’on va vivre au final. Ça sera peut être une histoire d’amour fabuleuse, une amitié intense.  Et puis sans prendre de risque la vie serait monotone non? Lire la suite

Déverrouiller le coeur

6c4246d2f1db601a152a191e9032701a

Un jour il faudra que sans peur
J’arrive à déverrouiller mon coeur.
Pour le moment il est peut-être question de jours ou d’heures,
Afin d’arriver à enlever toute la noirceur
Qui recouvre mon coeur.
Des Arnacoeurs il y en a eu plusieurs
Qui sont venus toucher et blesser avec tant de rancoeurs
Celui qui avec plus ou moins de bonheur
Donne un rythme à ma vie avec parfois plus de lenteur,
C’est de celui qui bat que je veux parler avec pudeur,
Je ne vais pas non plus chercher un démineur
Pour me faire sortir de ma torpeur.

Celui qui a été plusieurs fois touché,
Parfois qui s’est emballé
Parfois même amouraché
Mais qu’on a jamais su vraiment aimé
Souvent il a été malmené
Par moi ou par l’être aimé.
Je ne suis pas encore désespérée
Ni même tout à fait pressée,
De vouloir offrir celui qui a tellement palpité
Parfois avec tant de rapidité
Et tellement de légèreté
Au son des mots d’amour reçu pas toujours pensés.

Il y a aura eu contrôleur et designer
Joueur ou passionné
Parfois jusqu’à pas d’heure
Pour me tenir éveillée
Avec l’espoir de lendemains meilleurs
Sans doute ont-ils trop été espérés
Ces matins sans pleurs et sans peurs
Je n’ai pas été celle espérée
Celle qui donne vraiment le bonheur
Celle qui fait battre le coeur
Mais j’ai su pardonner
Sans doute avec trop de rapidité.

Mais il va falloir panser,
Afin de retrouver avec candeur
Celui qui restera peut être pour l’éternité,
Celui qui sera assez bagarreur
Pour oser affronter
Avec une vraie grandeur
Ce petit truc si souvent bousculé
Qui vibre aux notes du bonheur
Un jour il y aura quelqu’un qui va peut être s’acharner
Qui voudra devenir vainqueur
Qui ce sera révolté
À vouloir déverrouiller mon coeur

Il faudra sans doute beaucoup transpirer
Ce sera un dur labeur
Pas vraiment pour un illuminé
Mais tout simplement pour un démineur.
Non en fait je me suis complètement plantée
Car je n’ai cru que des raconteurs
D’histoire de princesses et de fées
Mais en vérité la réalité
Est bien loin de ce bonheur
Totalement tronqué
Car la clé du bonheur
Je suis la seule à la posséder

Au final je me suis vraiment trompée
Peut être que depuis tant d’années
Que c’est moi qui ai en mon intérieur
La solution au bonheur…
Je ne suis sans doute pas douée
Ou tout simplement mal formatée
Pour trouver en temps et en heure
Celui qui fera mon bonheur
Mais je suis de plus en plus persuadée
Que je suis seule à avoir la clé
Celle qui va dévérouiller
Mon vaillant petit coeur!

Tu compliques tout…

73acd5980a2b5eeb803c61778cee3435.jpg
(source photo)

On m’a dit il y a très peu, mais tu compliques tout, tout le temps. Même si sur le coup je l’ai pris en pleine face, comme on prend un coup de poing alors qu’on ne s’y attend pas. Sauf que je ne l’ai pas mal pris, car tout simplement c’est vrai. Je n’arrive pas à être « légère », je me pose toujours 3243256657 questions, sur mon ressenti, sur l’intention des gens, sur le où je vais, sur le comment y aller, sur est-ce que je ne me trompe pas de voie, quelle issue y aura-t-il…. Je suis une vraie torturée du cerveau et encore plus ces dernières semaines. J’essaie d’avoir réponse à tous mes questionnements, j’essaie d’analyser tout ce que j’ai vécu, tout ce que je vis actuellement. Les séances de psy me font du bien et me font aussi plus rentrer en introspection alors pas facile d’avoir ce goût pour la légèreté et pourtant qui serait source de liberté pour mon coeur, et mon âme. Lire la suite