Les chroniques de l’après #7

ramen

Mercredi 27 mai

Ma nuit a été bien pourrie, je suis crevée mais ce n’est pas grave, la vie continue malgré la fatigue. Travail scolaire, on organise aussi les prochaines semaines avec les enfants. Pas mal de rendez-vous à prendre, en plus de ceux déjà casés. Poursuivre la lecture de « Les chroniques de l’après #7 »

Les chroniques de l’après #6

Lyon

Lundi 25 mai

Une nuit pourrie, enfin quasiment inexistante on devrait dire un réveil à 7h après m’être endormie à 5H15. Douche pour moi et ensuite pour Paolo, petit déjeuner, puis préparation pour l’école. Poursuivre la lecture de « Les chroniques de l’après #6 »

Les chroniques de l’après #5

perles heishi phenomene de maud

Vendredi 22 mai

On a fait du travail scolaire, dernier jour avant la reprise de lundi. Après bien entendu on continuera à travailler les autres jours que le lundi mais on va reprendre un rythme et ça va faire du bien à tout le monde je pense. Poursuivre la lecture de « Les chroniques de l’après #5 »

Les chroniques de l’après #4

ange chapelle hôtel Dieu

Lundi 18 mai (8 ème jour de déconfinement)

J’ai eu le maître de Paolo pour la reprise d’une journée par semaine à partir de lundi prochain et déception il ne sera pas avec son maître, ni avec ses copains mais dans une autre classe, donc on verra comment ça se passera et j’aviserai ensuite. Poursuivre la lecture de « Les chroniques de l’après #4 »

Mes petits bonheurs de la semaine #195

daisy-712892_1280

Lundi, une nouvelle semaine commence, la dernière entière avec les enfants, lundi prochain Paolo reprendra l’école pour une journée par semaine seulement, ça va faire bizarre, pour le moment en ce qui concerne le grand aucune date de reprise.  Voici mes petits bonheurs de la semaine passée. Poursuivre la lecture de « Mes petits bonheurs de la semaine #195 »

Les chroniques de l’après #3

Dumbo

Samedi 16 mai (6ème jour de déconfinement)

J’ai laissé une bonne partie de la matinée s’écouler sans pression. 😀 Mais honnêtement quand je vois le monde dans la rue, tous ces gens non masqués, je n’ai pas trop envie d’aller me mêler à eux. On décide qu’on ira plus tard dans la journée, en dehors de la ville, loin du bruit, loin de la foule, loin des sirènes des camions de police qui vont et viennent car il y a de nouveau des gilets jaunes qui manifestent. Poursuivre la lecture de « Les chroniques de l’après #3 »