J’ai connu… #2 (nostalgie quand tu nous tiens)

roller-skates-381216_960_720.jpgJ’ avais commencé à faire un billet qui s’intitulait « laisser couler les larmes » par rapport à hier où ce fut une journée super difficile à vivre, des angoisses assez violentes dès 4h du matin, des larmes qui ont pu couler lors de mon entretien avec le personnel soignant et puis….  J’ai décidé de fai un second volet de « j »ai counnu », le premier billet a rappelé visiblement plein de souvenirs aux lecteurs, des petits mots ici, sur la page Facebook du blog mais aussi en message privé. Merci de me rappeler vos souvenirs à vous, merci d’échanger. Bref, toujours est il que tous les jours je pense à des trucs de notre enfance/adolescence et puis je n’ai rien noté, j’aurais dû… Alors je vais faire ce billet il y en aura surement d’autres…. Lire la suite

Le jour de Noël

oiseaux saint euphémie phenomene de maud

Réveil un peu tôt après un endormissement très tardif, puis trainer 2h toute seule et se rendormir… Se réveiller, vouloir aller au marché et se rendre compte qu’il n’y a que des fleuristes… Pas grave. Rentrer, grignoter car personne n’avait vraiment faim, partir se promener, sur les traces de mon père, de mon enfance aussi. Des petits rituels que j’ai 3 ou 4 fois par an…. Un besoin sans doute… Lire la suite

Phénomène nature

promenade forêt.jpg
J’ai donc ouvert ce nouveau compte instagram, je ne vais évidemment pas ouvrir un énième blog pour parler de ce que m’apporte la nature, de ce que j’aime y découvrir, de ce que j’apprends de mes balades, de mes essais de germinations et/ou de bouturages. Ça ne servirait pas à  que je fasse un blog juste pour ça.
Lire la suite

Nostalgie du « je t’aime ».

coeur infini.jpg

Je crois que tout est dans le titre, mais je vais m’expliquer un peu. Je ne sais pas comment je vais tourner ce billet et c’est souvent le cas lorsque je commence à en écrire un, rien n’est établi d’avance, je laisse mes doigts écrire au fil de mes pensées, comme ça en quelques minutes. Je ne suis pas très structurée pour rédiger au final (et je ne passe jamais par la case relecture c’est pour cela qu’il y a souvent plein de coquilles). Bref passons au sujet.

Quand je parle de nostalgie du je t’aime, même si on dit qu’enfant ou adolescent un je t’aime ça passe comme c’est venu, c’est sans doute pas faux. Sauf qu’il est vrai au moment où il est prononcé, ça se fait de manière très spontanée. On ne cherche pas 1000 ans à savoir si c’est le bon moment, si l’autre doit le dire avant nous, si ça fait assez longtemps qu’on connait la personne et je passe toutes ces questions à la con qu’on arrive à se poser quand on est adulte.

Et puis ces dernières années, j’ai l’impression que les je t’aime reçus n’étaient pas vrais, enfin pas vraiment pensés, qu’ils sont plus de l’ordre tu me fais du bien, je me rends compte que je peux compter pour quelqu’un, tu me fais sentir homme, je me rends compte que je n’aime plus ma femme et c’est grâce à toi, tu es un (super) pansement,  je sais désormais grâce à toi que je peux encore plaire, ou tout simplement j’ai envie de toi mais pour arriver à mes fins (et calmer ma faim) il faut passer par ces petits mots qui font que les filles fondent….

Donc oui je suis nostalgique de ce je t’aime d’autrefois…..( Regardez la vieille parler…) Nostalgique de ce je t’aime pas calculé pour 2 bonbons, un je t’aime qui n’est pas manipulateur, un je t’aime qui vient du fond du coeur.Je n’ai jamais pu dire un je t’aime sans qu’il ne soit pensé, je n’ai jamais pu dire un je t’aime dans le but d’obtenir quelque chose,  Je préfère 1000 fois l’absence d’un je t’aime, plutôt qu’un je t’aime pas pensé. Un je t’aime pour moi c’est pas un engagement sur l’éternité mais juste une sorte de CDI signé entre 2 personnes où les 2 parties jouent franc-jeu et bien entendu un CDI ça peut se casser à un moment donné ou durer tout le temps.  Je rêve de recevoir un jour à nouveau un vrai je t’aime.