Mes 13 commandements pour être (plus) heureuse.

forget-me-not-4184594_960_720.jpg

Être heureuse je ne l’ai pas été pour 1001 raisons dans ma vie, une mauvaise construction affective je pense, des soucis personnels, la maladie qui s’est invitée chez nous. Vous voyez c’est tellement simple de trouver 1001 raisons d’être malheureuse, je l’ai été aussi pendant longtemps, à me dire que la vie est une pute (désolée du vocabulaire),  mais c’est tellement ça, je trouvais toujours que quelque chose n’allait pas, je trouvais ça tellement injuste et puis  j’ai commencé à voir la vie autrement, mon syndrome du stress post-traumatique aidant sans doute puisque ça fait bientôt 2 ans que je souffre de cela, que je travaille sur moi chaque jour, un vrai bouleversement, un chemin de la guérison, je suis moins révoltée en moi, je vois petit à petit les choses autrement. Alors j’ai décidé de partager mes 10 commandements pour être (plus) heureuse. Lire la suite

Le pouvoir de l’amour

daisy-712892_960_720-1.jpgJe suis une âme torturée, enfin je veux dire j’étais une grande âme torturée (même si j’ai encore quelques tourments)….J’avais peur d’aimer, j’avais peur qu’on m’aime aussi je crois, j’avais peur de donner et de recevoir. Ce fut ça ces dernières décennies, sans doute mon parcours familial, mon premier amour qui m’a apporté de la déception et après je n’ai vécu qu’avec la peur au ventre, la peur au ventre de ne jamais donner assez, d’être abandonnée. Je ne vais pas cacher que mes relations ont été pourries en partie à cause de ça. J’ai surement plus donné que les gens étaient prêts à recevoir et moi j’attendais des choses que je n’avais jamais et j’ai toujours réussi à trouver des gens qui n’étaient pas faits pour moi en fait (des gens qui sortaient de relations longues, j’étais un pansement, un déclencheur de plein de choses), comme si au final je choisissais des relations qui ne pouvaient pas s’épanouir, comme si j ‘avais peur de l’engagement comme si au fond de moi je n’y croyais pas vraiment.

Et puis j’ai entamé une thérapie il y a de cela il y a plus de 7 mois, j’ai beaucoup parlé, j’ai évoqué mes souffrances, cette peur de l’abandon, cette peur d’aimer, refuser d’aimer à nouveau. Je crois qu’au fil de mes séances j’ai réussi à mettre des mots moi même sur ce qui me faisait mal, sur ce qui me pourrissait la vie mais pas pour autant l’envie d’aimer. Bien sûr que ce travail est essentiel pour la suite, mais ça ne fait pas tout. Quand j’ai commencé à échanger avec mon amoureux, j’ai dit d’un air convaincu, je suis bien dans mon célibat, je ne veux plus m’engager, je ne veux pas de relations, de toutes façons l’amour c’est nul ça ne sert qu’à faire du mal et j’en passe. On a échangé, de longues semaines, j’ai adoré passer des moments avec lui sans aucun objectif de drague d’un côté comme de l’autre. On a appris à se connaître, il m’a apprivoisée petit à petit, j’ai parlé avec lui ça me faisait du bien. Il a cette sensibilité que je connais si bien et que je n’avais  jamais trouvé chez quelqu’un enfin chez un homme. On a pas besoin de se parler, on anticipe les phrases de l’autre, ou on les termine, on a un million de points communs.

Et puis un jour on a parlé de choses plus personnelles et à ce moment là j’ai su qu’il avait fait tomber la plupart de mes préjugés sur les relations hommes/femmes, sur l’amour que les barrières mises étaient tombées, j’avais ouvert les yeux sur ce que j’étais sur ce qu’il était sur ce que nous pouvions nous apporter l’un à l’autre. J’ai compris au cours de ces derniers mois car on peut parler de mois de discussions que l’homme ne veut pas me faire forcément du mal, qu’un homme sait ne pas jouer, ne pas calculer, Les choses se sont faites naturellement je me suis rendue compte que je tenais à lui quand on a parlé d’un sujet un peu plus grave qu’à l’ordinaire. Aujourd’hui j’ai l’esprit serein sur cette relation comme jamais je ne l’ai eu avant et j’en mesure les bienfaits chaque jour, je n’ai pas peur de demain, plus peur de l’amour, pas peur de son amour. J’ai l’impression qu’il a sauvé mon âme qui se consumait. Je sais à quel point l’amour me fait du bien, son amour me rend celle que je suis vraiment. Je n’ai pas besoin de mendier son amour il me donne autant que reçois, tout se fait de façon naturelle. On ne calcule rien on laisse faire les choses même si on doit bien avouer le rythme est digne d’un grand prix de Formule 1 mais on s’en fout, on partage tellement, on apprend chaque jour de l’autre. C’est fou comme j’ai pu pleurer par le passé en « aimant » et comme je peux sourire aujourd’hui en l’aimant. J’ai le sourire au coeur je crois, je suis devenue plus calme. Il a dit une chose très vraie ce soir en parlant de nous « on fait tout avec le coeur et sans calcul ». Il sait m’emmener dans des chemins que je n’ai jamais voulu emprunter avant,  je n’ai pas peur, je n’ai plus peur. Je ne veux pas oublier les souffrances du passé pour savourer à chaque seconde que je passe avec lui à quel point j’ai cette chance infinie de l’avoir dans ma vie. Je sais à quel point le travail que je fais en parallèle m’aide, mais je sais aujourd’hui a presque 42 ans à quel point l’amour peut juste être fabuleux, à quel point il peut peut nous réconcilier avec l’amour, avec le sexe opposé, avec la vie, à quel point ça peut amener de la sérénité.

 

 

 

 

 

 

41 petits plaisirs de la vie simples et gratuits (ou presque)

joy-2483926__340.jpg

Le bonheur dans la vie est fait de plein de petits plaisirs et pas besoin de payer il y en a plein qui sont gratuits. Hier soir en recevant un sms qui m’a fait plaisir d’une personne avec qui je n’ai pas communiqué depuis longtemps,  je me suis demandé quels étaient tous ces petits plaisirs de la vie auxquels on ne fait plus vraiment attention mais qui pourtant nous procurent vraiment un sensation de bonheur/de bien être. Je me suis donc amusée à faire une liste de ces petits plaisirs qui me rendent heureuse à coup sûr. Lire la suite

Objectif bonheur: comment y accéder en 23 points!

 

happiness.jpg

Pour moi être heureuse est un choix. On a tous notre lot de malheurs (et je connais bien le sujet si vous voyez ce que je veux dire), mais on peut améliorer sa vie et atteindre une part de bonheur (ou son intégralité) si on le veut vraiment,  Allez objectif bonheur, 3, 2, 1, c’est parti!

  1. Décider d’être heureux: Si on a pas décidé d’être heureux, mais vraiment je ne vois pas comment on peut accéder au bonheur.  Le bonheur est un choix!
  2. Profiter de l’instant présent: Comme je l’ai dit plusieurs fois, le passé on ne peut pas le changer, on doit juste accepter ce qu’il s’est passé, et le futur est tellement incertain. Alors nous n’avons qu’une chose à faire c’est profiter de l’instant présent.
  3. Pardonner et se pardonner: Autre clé pour accéder au bonheur. J’ai toujours dit pardonner n’est pas oublier. Si on ne pardonne pas on reste dans le passé! (ça rejoint mon point numéro 2.)  Pardonner aux autres, mais aussi se pardonner des erreurs commises. C’est tout aussi important, voir plus important de se pardonner à soi même, car comme j’aime à le dire, nous sommes certains d’une chose que la personne qui va nous accompagner jusqu’au bout et cela sans pouvoir le décider c’est nous même.
  4. Regarder la vie avec les yeux d’un enfant: Je crois que c’est ce que j’apprends le plus de mes enfants, c’est regarder la vie comme ils le font eux, ils s’émerveillent de tout un tas de choses et c’est la plus belle leçon de vie au final qu’ils me donnent. Attention je ne dis pas qu’il faut fuir ses responsabilités, mais tout simplement qu’il  faut s’émerveiller des petits bonheurs au quotidien, de ce que la vie nous offre en cadeau.
  5. Chasser les personnes négatives de sa vie: Là aussi on accède plus vite au bonheur de cette façon en ne se laissant pas tirer par le bas par des personnes négatives. S’entourer de personnes positives, de  personnes qui nous veulent du bien, des personnes qui nous font du bien.
  6. Prendre soin de soi: En faisant du sport, en s’aérant, en se faisant beau/belle déjà rien que pour soi. Lorsqu’on se sent mieux dans sa peau on est déjà plus heureux. Penser à dormir, à manger. Le bonheur passe aussi par des nuits de sommeil réparatrices et le fait de bien se nourrir pour être en forme. Qui n’a jamais fait l’expérience d’être crevé(e), et le fait de rajouter le manque de nourriture pour se rendre compte que notre humeur tire plus vers le bas, que vers le haut.
  7. Accepter de ne pas être parfait(e): C’est bien simple la perfection N’EXISTE PAS! Alors pas besoin de partir à la conquête de celle-ci autrement ce sera la déception, et donc le bonheur ne pourra jamais être atteint.
  8. Ecouter une musique: Lequel d’entre nous n’a pas une musique qui le fait sourire, lui procure de la joie
  9. S’exprimer: Quand quelque chose ne va pas, plutôt que ça pourrisse notre for intérieur, il vaut mieux l’exprimer, tout comme quand on est en joie. En gros exprimer SES SENTIMENTS, comme avoir du chagrin il n’y a pas de honte à cela, avoir peur, aimer. Les sentiments sont nullement une honte, mais ne pas les exprimer peut nous pourrir la vie, et il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets.
  10. Vivez dans un cadre que vous aimez: C’est très important de se sentir bien chez soi, d’avoir un cadre qui vous plait qui nous ressemble.
  11. Avoir des projets, des rêves et les RÉALISER: C’est beau d’avoir des projets, des rêves mais à quoi bon en avoir si on a pas l’objectif de les réaliser.
  12. Penser un peu plus à soi: Personne ne pourra jamais prendre aussi bien soin de soi, que soi-même.
  13. Donner aux autres seulement si on en a envie et qu’on le peut: Et c’est valable pour tous les dons, du temps, de l’argent, un sourire. Faire plaisir aux autres sans rien attendre en retour rend heureux. Mais attention ne pas s’oublier!
  14. Aimer la vie dans laquelle nous sommes: Et si on ne l’aime pas/plus se donner les moyens de changer de vie afin de l’aimer (à nouveau).
  15. Ne pas envier les autres: On a la vie qu’on mérite, ou tout du moins tout ce qui peut être changé pour avoir la plus belle vie possible doit être fait, ça ne sert à rien d’envier la voiture du voisin, la vie amoureuse de la copine. Faut être heureux pour eux tout simplement.
  16. Être indépendant: Ne pas attendre que quelqu’un nous rende heureux, le bonheur est en chacun de nous, il faut juste le (re)trouver parfois.
  17. Cultiver la gratitude: Savoir être reconnaissant envers la vie, les gens la nature, savoir les remercier. Savourer les moment de bonheur, ça aide à mieux supporter les moments plus difficiles.
  18. S’ouvrir aux autres: Même si les autres ne sont pas notre source principale de bonheur, car c’est nous, s’ouvrir aux autres, découvrir des personnes, des us et coutumes différentes des nôtres peut nous apporter de la joie.
  19. Ne pas porter toute la misère du monde sur ses épaules: Ok c’est bien d’être altruiste mais on ne peut pas tout faire pour la terre entière seul(e).
  20. Agir: Plutôt que de ruminer sur une situation difficile, agir pour changer la situation.
  21. Prendre le temps de vivre: Et ne plus passer à côté de la vie, ça serait dommage quand même de ne pas profiter du temps, de notre entourage.
  22. Se ressourcer: Moi je me ressource dans la prière et dans la méditation, chacun voit comme il veut le faire mais aussi en faisant des balades en nature (d’ailleurs j’ai un truc à vous parler bientôt à propos de ça)
  23. Passer du temps avec les gens qu’on aime: Les gens qu’on aime font partie intégrante de notre bonheur, ne pas les laisser de côté, ce serait dommage de se priver d’une part de ce bonheur.

Le bonheur se décide!

bonheur.jpg
( photo trouvée ici )

Ça j’en suis persuadée. Oh oui il est bien plus simple de se laisser submerger par le chagrin (je l’ai fait je sais de quoi je parle), que de se bouger le fessier afin de se sortir de tout ce pétrin et de pouvoir ouvrir les yeux sur le monde extérieur. Je ne suis pas une fille qui jalouse telle personne car elle a reçu telle ou telle chose, je suis plutôt du genre à me réjouir pour elle. Lire la suite