Que de temps perdu… ou pas…

hourglass-620397_960_720.jpg

Parfois je pense au temps qui passe et je me dis que j’ai sacrément perdu du temps à aimer des personnes que je n’aurais pas dû aimer, à les pleurer, à vouloir comprendre le comportement de certaines personnes, à attendre un miracle 😀 , a hésiter entre tel ou tel truc, à me morfondre…. Parfois oui je pense ça… Comme ce putain de stress post-traumatique dont je suis atteinte depuis 23 mois qui m’empêche de faire des choses que j’aimerais faire, il me gâche la vie, c’est le minium que je puisse dire. Et puis parfois je me dis que sans ce temps perdu, j’aurais simplement fait d’autres erreurs, mes blessures n’auraient pas été pansées un minimum, j’aurais pas eu ce courage d’avancer, de ne garder que le meilleur et laisser le pire aux oubliettes ou au fond de mon coeur comme une cicatrice qui s’ouvre de temps en temps quand même surement pour me rappeler de ne pas refaire les mêmes bêtises… Poursuivre la lecture « Que de temps perdu… ou pas… »

Penser un peu moins pour vivre un peu plus.

make-the-day-great-4166221_960_720.jpg

Voilà c’est ce que je m’évertue à faire depuis quelques mois. J’arrête de me poser 1001 questions en permanence, j’apprends à me moquer du regard des autres, de l’autre. J’avance comme je peux au milieu du Tsunami qui me traverse depuis 20 mois, depuis l’accident. Ce n’est pas chose facile car je n’ai pas été dépourvue de penser. Il faut que j’analyse tout, tout le temps, regarder chaque petit détail, me souvenir de tout. Est-ce dû à mon hypersensibilité? Sans doute que oui… Poursuivre la lecture « Penser un peu moins pour vivre un peu plus. »

Ici et maintenant…

fleur

Combien sommes nous à remettre les choses à plus tard? On dit souvent quand j’aurais plus d’argent, quand les enfants seront grands, quand je serai en vacances, quand … On a tous de milliers de bonnes raisons à remettre les choses à plus tard et moi la première…. Sauf que… Je m’en rends compte plus on remet les choses à plus tard, moins on les fait j’ai l’impression. Et puis demain est tellement incertain que je n’ai plus envie de perdre du temps à remettre les choses à plus tard et à me prendre la tête pour des choses ou des gens qui n’en valent pas la peine. Poursuivre la lecture « Ici et maintenant… »

Le présent c’est tout ce que j’ai…

pancakes-2020863_960_720.jpg

Il faut que j’arrive à digérer ce passé trop douloureux, ces maux et ces mots qui viennent me hanter dans le moment le plus sombre de mes nuits. Je déteste dormir, je déteste que mon inconscient me fasse revoir des personnes du passé, que je me réveille en pleurs. je déteste ne pas pouvoir contrôler ce que je pense puisque mon inconscient pense à ma place les nuits. Je déteste revoir cet amour perdu au coin d’une rue et sentir que mes larmes coulent seules sans que je n’ai rien pu prévoir, vu venir. Je déteste tout ce qui me rattache au passé, je déteste tellement ce passé. Poursuivre la lecture « Le présent c’est tout ce que j’ai… »

Tous les moments comptent…

 

montres moment.jpg

Que ce soit un moment gai, un moment triste chaque moment compte. En effet parfois on voudrait oublier, sortir de notre mémoire des moments douloureux, des moments tristes, des moments où la vie ne nous a pas fait de cadeau. J’ai moi même voulu effacer certains moments de ma mémoire pour avancer, des moments que j’ai voulu mettre sous le tapis on va dire, pour ne plus les voir. Sauf que ce fut une grosse erreur. Je n’avais pas compris à quel point il fallait l’importance de se souvenir de tous les moments de vie, de ne pas les effacer, de ne pas vouloir les oublier. Poursuivre la lecture « Tous les moments comptent… »

Vivre l’instant présent

wedding-3218833_960_720.jpg
Dans la vie, j’ai l’impression que l’on attend tous, tout le temps quelque chose. On attend le printemps quand nous sommes en hiver, on attend le GRAND AMOUR  quand on est célibataire, on attend le week-end dès le lundi matin, on ne cesse d’attendre les gens. Sauf que je me rends bien compte. J’ai l’impression que beaucoup de gens (et moi même pendant longtemps) font de cette attente un vrai point de départ. Sauf que le point de départ c’est là maintenant. Au final, savons-nous vraiment si on va vraiment rencontrer le grand amour, savons nous ce qu’il se passera durant le week-end même si on idéalise chaque semaine ce moment là? Savons nous que le printemps sera plus beau que l’hiver? On idéalise tous autre chose que le moment présent, mais si le bonheur c’était là, maintenant, tout de suite?
Je n’ai jamais aimé autant vivre dans l’instant présent qu’aujourd’hui.  Je sais ô combien la vie peut être traitre, courte parfois. Je sais qu’il faut profiter de vivre chaque instant, même si la vie peut parfois nous paraitre terriblement rude. Mais ces flocons qui recouvrent le sol d’une couche blanche ce n’est pas joli au final? Et ces oiseaux qui volent en plein ciel et font leur danse ce n’est pas merveilleux de beauté? Et ces enfants qui éclatent de rire, ça n’est pas ça le bonheur? Je ne veux plus attendre des choses que je n’aurais peut-être jamais, des gens que je ne vais peut être jamais voir, un moment qui n’arrivera peut-être jamais. Je ne suis pas pessimiste, mais j’ai appris à profiter de l’instant présent. Car au final le passé on ne peut plus le changer,  le futur est tellement incertain, aujourd’hui c’est le cadeau de la vie et c’est pour cela que ça s’appelle présent.
Je regarde mes enfants jouer je me dis que malgré les petits et gros tracas de la vie, j’ai cette chance extraordinaire de les voir grandir, je regarde le soleil briller sur cette belle ville de Lyon où j’habite et je me dis que ça rend la vile et la vie encore plus belle. Je regarde cette nature qui se réveille petit à petit et je trouve que c’est une renaissance et que cela passera vite au final alors j’apprécie de voir les arbres bourgeonner, je me dis on a cette chance de pouvoir profiter de chaque moment de la vie. Je ne veux plus vivre dans l’espérance d’un mieux, dans l’attente d’avoir peut-être de plus belles choses par la suite car d’une part la vie est trop courte pour s’emprisonner dans le mauvais alors je fais tout pour être dans le meilleur en permanence.  Les belles choses elles sont là maintenant, on ne peut s’imaginer à quel point nous sommes capable d’embellir chaque petit instant de vie. J’apprécie plus que jamais chaque petit cadeau de la vie, du temps passé avec les gens que j’aime, de recevoir ce petit message de cette personne qui vit loin de moi pile au moment où je pense à elle, de voir le temps  qui change. J’aime tellement la vie, j’aime tellement la vie là maintenant, le passé reste aux oubliettes, l’avenir est incertain qu’est ce que ça peut être angoissant. C’est pour cela que je veux vivre à fond chaque moment de vie, c’est pour cela que je suis passionnée par tout ce que je fais, tout ce que j’entreprends, que j’aime à fond les gens qui m’entourent. Je ne sais pas faire les choses à moitié, je vis les choses de façon tellement intense.
Ne pensez pas que je prends les choses à la légère, non c’est que je veux juste prendre chaque petit bonheur que la vie m’offre comme un vrai cadeau. J’ai moi aussi tout un tas de soucis, des petits et des plus gros, même des énormes. Je suis malade, je souffre d’un stress post-traumatique à cause d’un accident de voiture, ce qui me fait passer par des moments chaotiques et puis j’ai ce petit garçon qui est mon fils dont j’ai seule la charge à 100% du temps qui est malade depuis plus de 5 ans, qui souffre d’une maladie auto-immune et qui est en plus hautement dyspraxique. Mais ce petit garçon m’enseigne la vie par son envie de vivre, par son rayonnement de joie qu’il envoie tout  autour de lui, de par son innocence due à l’enfance. Il ne se préoccupe pas de ce qu’il se passera dans 1 an, dans 10 ans, il vit ce moment présent avec intensité. Je pense que mon fils m’a enseigné combien aimer la vie à l’instant présent et de la vivre avec fouge, force et courage est important.
Donc depuis quelques mois, je vis surement ma vie avec plus d’intensité, bien sûr que j’ai des moments de doute, des moments d’angoisse, mais je vis ma vie sans en perdre une miette. Les choses difficiles que je vis? Tant pis, elles m’enseignent une fois encore que chaque petit bonheur il faut les apprécier vraiment.  Depuis quelques semaines, je fais un journal de gratitudes sur mon blog, et maintenant chaque soir depuis quelques jours, j’écris 3 choses belles de ma journée, ça me permet de voir que la vie même dans la noirceur il y a des traces d’arc en ciel. Il ne faut pas oublier que même si le soleil est tout gris là maintenant, il y a derrière ces épais nuages, le soleil qui brille, qui illumine la journée. Et c’est  à chacun de nous d’apprécier notre vie à l’instant présent, de trouver le soleil qui est en nous, de regarder la vie avec les yeux d’un enfant.