Je n’ai plus le temps…

clock-650753_960_720

  • De recevoir la moral par des personnes qui ne sont ni à ma place ni ne savent pas de quoi ils causent
  • D’être la 5ème roue du carrosse
  • De passer du temps avec des gens pour qui ma présence ou mon absence ne change rien
  • Qu’on se foute de ma figure!
  • D’être TOUJOURS là pour des gens qui ont besoin de moi mais qui ne son JAMAIS là quand j’ai besoin d’eux.
  • D’être la personne qui est là quand on rien d’autre à faire.
  • D’être mise en quarantaine comme si j’avais la peste  (c’est un peu le sentiment qui me gagne)
  • D’attendre pour être heureuse et mes examens de santé du jour me le rappellent
  • D’être là pour des gens qui ne t’écoutent que quand ils y trouvent leurs intérêts sinon on s’en fout jusqu’à faire du mal….
  • D’avoir des sentiments pour des gens qui ont tout fait pour que j’en ai et qui me le reprochent maintenant.
  • De perdre mon temps..

Bonne soirée, je suis extrêmement blessée ce soir, un ménage s’impose! Après tout c’est le printemps et c’est le moment idéal pour ça.

 

Vivre l’instant présent

wedding-3218833_960_720.jpg
Dans la vie, j’ai l’impression que l’on attend tous, tout le temps quelque chose. On attend le printemps quand nous sommes en hiver, on attend le GRAND AMOUR  quand on est célibataire, on attend le week-end dès le lundi matin, on ne cesse d’attendre les gens. Sauf que je me rends bien compte. J’ai l’impression que beaucoup de gens (et moi même pendant longtemps) font de cette attente un vrai point de départ. Sauf que le point de départ c’est là maintenant. Au final, savons-nous vraiment si on va vraiment rencontrer le grand amour, savons nous ce qu’il se passera durant le week-end même si on idéalise chaque semaine ce moment là? Savons nous que le printemps sera plus beau que l’hiver? On idéalise tous autre chose que le moment présent, mais si le bonheur c’était là, maintenant, tout de suite?
Je n’ai jamais aimé autant vivre dans l’instant présent qu’aujourd’hui.  Je sais ô combien la vie peut être traitre, courte parfois. Je sais qu’il faut profiter de vivre chaque instant, même si la vie peut parfois nous paraitre terriblement rude. Mais ces flocons qui recouvrent le sol d’une couche blanche ce n’est pas joli au final? Et ces oiseaux qui volent en plein ciel et font leur danse ce n’est pas merveilleux de beauté? Et ces enfants qui éclatent de rire, ça n’est pas ça le bonheur? Je ne veux plus attendre des choses que je n’aurais peut-être jamais, des gens que je ne vais peut être jamais voir, un moment qui n’arrivera peut-être jamais. Je ne suis pas pessimiste, mais j’ai appris à profiter de l’instant présent. Car au final le passé on ne peut plus le changer,  le futur est tellement incertain, aujourd’hui c’est le cadeau de la vie et c’est pour cela que ça s’appelle présent.
Je regarde mes enfants jouer je me dis que malgré les petits et gros tracas de la vie, j’ai cette chance extraordinaire de les voir grandir, je regarde le soleil briller sur cette belle ville de Lyon où j’habite et je me dis que ça rend la vile et la vie encore plus belle. Je regarde cette nature qui se réveille petit à petit et je trouve que c’est une renaissance et que cela passera vite au final alors j’apprécie de voir les arbres bourgeonner, je me dis on a cette chance de pouvoir profiter de chaque moment de la vie. Je ne veux plus vivre dans l’espérance d’un mieux, dans l’attente d’avoir peut-être de plus belles choses par la suite car d’une part la vie est trop courte pour s’emprisonner dans le mauvais alors je fais tout pour être dans le meilleur en permanence.  Les belles choses elles sont là maintenant, on ne peut s’imaginer à quel point nous sommes capable d’embellir chaque petit instant de vie. J’apprécie plus que jamais chaque petit cadeau de la vie, du temps passé avec les gens que j’aime, de recevoir ce petit message de cette personne qui vit loin de moi pile au moment où je pense à elle, de voir le temps  qui change. J’aime tellement la vie, j’aime tellement la vie là maintenant, le passé reste aux oubliettes, l’avenir est incertain qu’est ce que ça peut être angoissant. C’est pour cela que je veux vivre à fond chaque moment de vie, c’est pour cela que je suis passionnée par tout ce que je fais, tout ce que j’entreprends, que j’aime à fond les gens qui m’entourent. Je ne sais pas faire les choses à moitié, je vis les choses de façon tellement intense.
Ne pensez pas que je prends les choses à la légère, non c’est que je veux juste prendre chaque petit bonheur que la vie m’offre comme un vrai cadeau. J’ai moi aussi tout un tas de soucis, des petits et des plus gros, même des énormes. Je suis malade, je souffre d’un stress post-traumatique à cause d’un accident de voiture, ce qui me fait passer par des moments chaotiques et puis j’ai ce petit garçon qui est mon fils dont j’ai seule la charge à 100% du temps qui est malade depuis plus de 5 ans, qui souffre d’une maladie auto-immune et qui est en plus hautement dyspraxique. Mais ce petit garçon m’enseigne la vie par son envie de vivre, par son rayonnement de joie qu’il envoie tout  autour de lui, de par son innocence due à l’enfance. Il ne se préoccupe pas de ce qu’il se passera dans 1 an, dans 10 ans, il vit ce moment présent avec intensité. Je pense que mon fils m’a enseigné combien aimer la vie à l’instant présent et de la vivre avec fouge, force et courage est important.
Donc depuis quelques mois, je vis surement ma vie avec plus d’intensité, bien sûr que j’ai des moments de doute, des moments d’angoisse, mais je vis ma vie sans en perdre une miette. Les choses difficiles que je vis? Tant pis, elles m’enseignent une fois encore que chaque petit bonheur il faut les apprécier vraiment.  Depuis quelques semaines, je fais un journal de gratitudes sur mon blog, et maintenant chaque soir depuis quelques jours, j’écris 3 choses belles de ma journée, ça me permet de voir que la vie même dans la noirceur il y a des traces d’arc en ciel. Il ne faut pas oublier que même si le soleil est tout gris là maintenant, il y a derrière ces épais nuages, le soleil qui brille, qui illumine la journée. Et c’est  à chacun de nous d’apprécier notre vie à l’instant présent, de trouver le soleil qui est en nous, de regarder la vie avec les yeux d’un enfant.

Bref on a qu’une vie…….

bref on a qu'une vie
Je pense à cette jolie jeune femme qui vient de perdre son mari et cette petite fille qui vient de perdre son papa.
Je pense à cette grande papesse du scrapbooking qui vient de perdre son fils de 16 ans.
Je pense à cette amie qui vient de perdre son papi avant même de lui dire au revoir….
Je pense à ces vies passées à perdre du temps. Lire la suite

Projet 52 #Semaine2 Le temps

IMG_4162

 

(avec le poignet de mon moyen)

Dans ma vie, j’ai plusieurs vies, celle de mère, celle de fille soeur nièce cousine tante belle-soeur, celle de femme aimante et aimée, celle d’amie, celle de rédactrice web. Toutes ces vies sont séparées, mais s’imbriquent les unes dans les autres pour n’en former qu’une., MA VIE.  Oui elle est parfois étrange, douloureuse, merveilleuse mais elle bien remplie.

Les temps de ma vie courent à toute allure, j’aimerais qu’ils s’arrêtent un peu, ou filent un peu moins vite afin que je puisse profiter des choses. J’aimerais profiter plus de mes enfants et être moins dans le speed , je voudrais avoir du temps pour passer du temps à bosser sans devoir regarder toutes les 5 minutes l’heure « Ah tiens c’est lheure d’aller chercher les enfants à l’école, ah tiens c’est l’heure de faire à manger, ah tiens c’est l’heure du goûter, ah tiens c’est l’heure des devoir, du bain, ou je ne sais quoi encore », j’aimerai avoir du temps à passer  avec ceux que j’aime, pas à se dire on se voit 2h et que le temps bouffe ce moment….

Je me souviens de quand j’attendais d’avoir mes 18 ans, et mes 18 ans son tellement loin maintenant, presque 20 ans, que je faisais la fête avec mes amis.

Je me souviens de la naissance de mon premier enfant il y a presque 18 ans, de la mort de mes grand-parents il y a presque 17 ans,   de la naissance de mon second enfant il y a presque 9 ans, ainsi que de la mort de mon père il y a presque 6 ans,  de la naissance de mon dernier enfant il y a presque 4 ans et  de ce rendez-vous il y a presque 26 mois sur le quai d’une gare…. Le temps a filé a vitesse grand V depuis, alors profitons de ce temps que la vie nous offre même s’il défile à toute allure, car on ne sait pas combien de temps nous serons ici bas.